warsage - Page 7

  • Lechanteur et l’Elan n’ont pas droit à l’erreur

    elan dd.JPGPour sa première depuis l’intronisation de Jean-Luc Lechanteur dans le costume de T1, l’Elan Dalhem a affiché un visage nettement plus séduisant dimanche dernier à Olne. Les Dalhemois auraient même pu revenir de ce compliqué déplacement avec les trois points de la victoire. Si le match a été spectaculaire, on retiendra également que l’arbitre de la partie a oublié de siffler un penalty en faveur des visiteurs en toute fin de match (1-1). Qu’à cela ne tienne, les Rouges ont retrouvé de la rage de vaincre. Peut-être seront-ils récompensés de leurs efforts ce dimanche face à Elsaute ? Le succès est en tout cas nécessaire face à la lanterne rouge de la P3C.

    Dans le même temps, l’Etoile tentera de renouer avec les joies de la victoire à Heusy. Considérés comme l’un des principaux adversaires de Lixhe dans la course au titre, les Bleus ont rapidement baissé pavillon. La défaite à Blegny (3-1) montre que plus rien ne tourne très rond dans ce club. Une réaction est nécessaire. Et ça passe par un succès ce week-end.

    En P2B, Warsage, battu sur le plus petit écart par Trooz (0-1), a la possibilité de rebondir ce dimanche. Méfiance tout de même car un déplacement à Oupeye n’est jamais synonyme de victoire assurée. Pour engranger les trois points, il faudra mouiller le maillot. 

    Coup d’envoi des rencontres à 15h.

  • Warsage : création d’une zone multisports de près d’un million d’euros

    zone, multisports, warsageA partir du 16 février prochain, plusieurs ouvriers s’afféreront derrière l’école communale de Warsage afin de créer une nouvelle zone multisports de 2.600 mètres carrés. Ce projet, dont le prix total est de 893.000 €, permettra à tous les Dalhemois d’entretenir leur condition physique grâce à des activités plutôt variées. 

    Arnaud Dewez et Léon Gijsens peuvent afficher un grand sourire. L’un des principaux projets de la majorité, bien aidée par Marie-Eve Dheur, va enfin voir le jour. « Il est important de préciser que le projet de réalisation d’une zone multisports à Warsage date de l’ère Jean-Claude Dewez », relate le plus jeune bourgmestre de Wallonie. « Lorsque j’ai pris le relais, nous avons essayé de débloquer ce projet avec l’ensemble de mon équipe. L’objectif était d’obtenir un maximum de subsides afin de minimiser les dépenses communales ». Concrètement, un premier courrier du ministre Antoine accordait 71% des subsides (630.130€) à la commune, soit 14% (123.880€) de moins que ce qui était prévu initialement. « Il était hors de question que les finances publiques prennent en charge la participation manquante. Après de nombreuses démarches et rendez-vous auprès de l’administration compétente, à savoir le ministre Collin et ses collègues, nous avons enfin trouvé une solution : la zone de sports sera subsidiée à 85% (754.010€), à savoir le somme prévue dès le départ. Quant au montant total, il est de 893.000 €, TVA comprise évidemment ».

    zone, multisports, warsageLa surface de la nouvelle zone multisports sera de 2.600 mètres carrés. Les travaux débuteront le 16 février prochain, sauf si la météo ne le permet pas. Tout devrait être prêt dès le mois de novembre. Pour y accéder, un chemin sera créé à partir de la rue Crasborn. « Il y en aura pour tous les goûts », énonce Léon Gijsens, bien aidé par Arnaud Dewez, tellement les activités seront multiples. « Il y aura un terrain de basket, un terrain de handball, un terrain de mini-foot, une dizaine d’appareils de stretching réunis en deux zones, une piste d’athlétisme de 150 mètres, deux terrains de pétanque, une table de tennis de table et une plaine de jeux pour enfants. Des bancs permettront également de se reposer. Quant au contour de cette zone éclairée en soirée, il sera grillagé et composé de plantations en tout genre ». 

    Histoire d’éviter d’éventuelles dégradations, constatées notamment dans la zone multisports à Berneau, plusieurs mesures devraient être prises dans les jours à venir. « C’est un projet conséquent pour notre commune. Bref, nous n’avons aucune envie de voir des casseurs venir sur ce site. Ainsi, il est fort probable que des caméras soient installées à divers endroits de cette zone multisports, située derrière l’école communale de Warsage ». Mieux vaut prévenir que guérir…

  • Stéphane Delhalle : « J’espère que l’Elan va se sauver »

    del.JPGStéphane Delhalle est l’un des premiers entraîneurs de la série à avoir annoncé qu’il n’irait pas voir ailleurs la saison prochaine. Il faut dire que le Visétois, qui entraîne aussi les U11 nationaux de la Cité de l’Oie, se sent comme un poisson dans l’eau à Cornesse. Mais avant de parler de son club, il évoque l’actualité des deux équipes dalhemoises présentes dans sa série. « Je m’attendais à voir l’Etoile nettement plus haut au classement général. Quant à l’Elan, c’est vraiment triste ce qui lui arrive. J’espère que les Rouges vont se sauver ».

    Et du côté de Cornesse ?

     

    « Les dirigeants locaux sont les premiers à m’avoir donné l’opportunité de devenir T1. Et ça, je peux vous certifier que ça a pesé dans la balance au moment où on m’a demandé si je comptais resigner. J’avais une touche avec un autre club, mais je me devais de rester ». Elément plutôt étonnant, au coup d’envoi du championnat, Delhalle devait occuper le poste de T2. « Quand Geoffrey Sterck a pris la porte, pour raisons professionnelles, on m’a demandé si je souhaitais prendre le relais. J’ai accepté, moi qui n’avais pourtant jamais dirigé une équipe d’adultes ». Force est de constater que ce choix s’est avéré payant. « L’objectif était de se qualifier pour le tour final. Au départ, ce n’était pas catastrophique si nous n’arrivions pas à nos fins. Mais vu notre beau parcours, la donne a changé. Après 18 rencontres, nous occupons la seconde position au classement général. Bref, ne pas participer au tour final serait, à présent, une déception ». Cornesse aurait même pu avoir son mot à dire dans la course au titre si le premier poursuivant de l’ogre lixhois s’était montré plus régulier. « Nous avons perdu de bêtes points face à l’Elan Dalhem et contre Pepinster. C’est dommage car mon groupe est très compétitif. Le fait de le conserver pour la saison prochaine me permet d’envisager un avenir radieux. Reste à voir si ce sera en P2 ou en P3. Si nous avons la chance de monter, nous essayerons d’assurer notre maintien. Par contre, si nous échouons en fin de saison, nous viserons clairement le titre en P3C. Et ce, tout en sachant que Lixhe, la meilleure équipe de la série, ne nous embêtera plus ». Ces ambitions à la hausse et l’accumulation de victoires ont également permis de tirer un trait définitif sur le triste match face à Soumagne. « Cette rencontre avait été arrêtée alors que nous menions 4-1. Nous n’avons rien à nous reprocher. Ce sont les Soumagnards qui ont exagéré. D’ailleurs ils ont été punis. Quant à nous, nous avons engrangé un succès supplémentaire », narre le Bassi-Mosan avant de conclure en évoquant la joute de dimanche face à Minerois. « Cette fois, j’espère que la journée ne sera pas remise. Nous sommes dans une bonne spirale. Et nous n’avons pas salopé notre terrain en nous entraînant à la salle à Wegnez ou grâce à nos différents matches amicaux en déplacement sur des pelouses synthétiques ».

  • La Warsage, une bière qui a du succès

    2297598341.JPGAprès seulement deux ans, la cave de Dominique Denis est devenue trop petite pour brasser les hectolitres de bière réclamés par les amateurs de bières spéciales!
    Depuis le début de cette année, la brasserie de Warsage s’est installée à l’entrée du village, dans l’ancien showroom des Garnisseurs Réunis. Après quelques petits aménagements pour créer une chambre chaude et une autre froide, Dominique Denis a installé sa cuve de brassage de 800 litres et celle de fermentation d’un millier de litres.
    Voici quelques jours, il a brassé sa première cuvée 2015. Il faudra encore attendre 4 semaines avant de pouvoir la savourer. «Ma surface utile est passée de 200 à 600 m², explique-t-il. Ce déménagement était indispensable afin d’avoir une meilleure visibilité et d’optimaliser le brassage des différentes bières que je produis. Maintenant, je vais pouvoir passer à plusieurs brassins par semaine, au lieu d’un seul précédemment. Mon objectif est d’atteindre le brassage de 50.000 litres de bière par an, le seuil au-dessus de la rentabilité. En 2013, j’ai brassé 10.000 litres et en 2014, 20.000 litres. Plus d’espace, donc moins de manutention, tout cela va me permettre d’organiser des visites et de réaliser des dégustations. Je compte installer des panneaux didactiques avec des tables où l’on pourra goûter les céréales qui rentrent dans la fabrication de la bière. Ces panneaux conduiront les visiteurs jusqu’aux cuves. Et si je prépare un brassage ou si je mets en bouteilles, ils pourront me regarder travailler. Une terrasse à l’arrière est prévue pour l’été».
    La bière de Warsage existe en blonde, brune et triple. Dominique Denis brasse aussi des bières à étiquette, ces bières à façon commandées par des confréries, tables d’hôtes, restaurants… Elles répondent à la demande du client mais le brasseur aime aussi innover et profiter des produits du terroir. La Wappy en est un bon exemple: elle est brassée avec 60% de céréales et parfumée à la pomme des vergers voisins. «Pour les fêtes de fin d’année, j’ai brassé une Christmas, poursuit-il. C’est une bière brune plus forte, à laquelle j’ai ajouté du jus de cassis avant une seconde fermentation. J’ai aussi brassé une bière blanche avec toutes les épices du vin chaud comme la cannelle. Cette bière est servie chaude».

    Un article de LEM

  • Remise générale de tous les matches officiels et amicaux en province de Liège

    football,elan,dalhem,warsageLe Comité Provincial de Liège a décrété pour la période du 9 au 12 janvier 2015 inclus la remise générale de tous les matches officiels et amicaux.

    Seuls les matches amicaux sur terrain synthétique sont autorisés pour autant qu’ils soient déclarés.