warsage - Page 6

  • L’Elan s’impose dans le match de la peur et reprend espoir

    el.jpgSi le maintien de l’Elan est encore loin d’être assuré, la victoire (1-2) dimanche dernier à Minerois, la lanterne rouge de P3C, a fait un bien fou au moral des Rouges de Dalhem et de leurs sympathisants. Mais l’Elan n’a pas gagné la moindre place dans la hiérarchie. Autant dire qu’il faudra encore d’autres succès pour pouvoir rester dans cette série la saison prochaine.

    Pendant ce temps, l’Etoile a donné une leçon de réalisme à Herve. A domicile, les Herviens n’ont pas existé. Pire, ils ont encaissé 7 buts, pour un simple goal inscrit. 

    A noter qu’une série plus haute, Warsage n’a pas fait le poids à Houtain. Les soucis offensifs et le but inscrit par les visités n’ont pas permis aux Warsagiens de revenir de ce déplacement avec au minimum le point du partage dans la besace.

  • Mérite sportif collectif : les cyclos de Warsage enchaînent les exploits

    cyclos.jpgLe titre du mérite sportif collectif a été remporté par les cyclos de Warsage. Tous les dimanches matins et les jeudis soirs, les 16 passionnés warsagiens parcourent Dalhem et ses environs depuis plus de 16 ans. « On peut considérer qu'en moyenne chaque cyclo couvre plus de 6.500km par an », expliquait Léon Gijsens, l’échevin des sports lors de la cérémonie académique. « Chaque année, ils organisent un voyage d'environ 5 jours. C'est ainsi qu'en 2009, ils ont grimpé le mont Ventoux. En 2012, l'Alpe d'Huez, le col du Glandon et le col de la Croix de Fer. En 2013, les circuits très vallonnés de la Moselle luxembourgeoise ont été pris d'assaut. Certains ont même enfourché leur vélo pour effectuer le trajet retour sous une pluie torrentielle! En 2014, cinq cyclos ont roulé durant une semaine à Palma de Majorque, parcourant ainsi 600km en compagnie d'un ancien coureur professionnel ».

  • Warsage et l’Etoile giflés, l’Elan déchante

    warsage5.JPGContrairement aux Etoilés une semaine plus tôt, les joueurs de l’Elan ne sont pas parvenus à mettre en échec la belle dynamique lixhoise. Les Rouges ont pourtant embêté le futur champion. Mais la réussite n’a pas toujours été de leur côté. Score final : 2-3 en faveur des Lixhois.

    Dans le même temps, l’Etoile est retombée dans ses travers, s’inclinant 1-2 face à Elsaute. Un résultat qui ne fait rire personne au sein d’un club que beaucoup pensaient capable de faire partie du tour final. 

    Une série plus haute, Warsage a reçu une claque de la part de Jupille. Les Verts n’ont pas fait le poids. Et défensivement, ils ont tout simplement pris l’eau. Un après-midi cauchemardesque pour une équipe qui s’est finalement inclinée 8-2 !

  • Choc psychologique à l’Etoile avec le changement de coach ?

    elan, etoile, dalhem ,warsageLe choc psychologique a bien eu lieu du côté de l’Etoile Dalhem. L’arrivée d’Alain Delhez (ex-Olne) a redonné du courage à une équipe en grande difficulté. Le partage à Lixhe est la preuve que les Etoilés en veulent encore. Elsaute, son adversaire ce dimanche, est prévenu.

    Dans le même temps, l’Elan poursuivra sa mission sauvetage contre Lixhe. L’objectif est aussi simple que compliqué : faire aussi bien que le voisin étoilé la semaine dernière. A noter quelques suspensions dans le camp lixhois qui doivent motiver encore davantage les Rouges. 

    En P2B, Warsage se rend à Jupille. Un rendez-vous qui a, dans un passé pas si lointain, été déjà très mouvementé. On espère donc que le spectacle sera cette fois uniquement sur le terrain.

  • Ca va être la fête du théâtre à Dalhem !

    théâtre, dalhem, berneau, mortroux, warsageAprès une première édition très réussie, « Dalhem sur scène » revient ce samedi. Au programme durant le mois de mars, sept représentations théâtrales dans quatre salles différentes de l’entité. Autant dire que ce sera la fête du théâtre à Dalhem ! 

    Lancé en 2014, « Dalhem sur scène » a connu un franc succès. Il faut dire que le projet était plutôt séduisant. « L’année dernière, nous avions réuni l’ensemble des troupes de théâtre de la commune, à savoir les compagnies théâtrales de Dalhem (Rouges et Bleus), Berneau, Mortroux et Neufchâteau », se remémore Marie-Catherine Janssen, l’échevine de la culture. « Notre idée de départ était d’organiser la fête du théâtre sur un week-end. Comprenez ainsi que chaque troupe présenterait une pièce les vendredi, samedi ou dimanche. Mais le timing (location des salles) était trop juste. Ainsi, nous avons privilégié un laps de temps un peu plus long, à savoir un mois ».

    Amateur de spectacle, chaque troupe présentant habituellement une pièce lors de la fête de son village, le public dalhemois a répondu présent en masse. « Voilà pourquoi nous avons décidé de rééditer l’expérience en 2015 », reprend celle qui est aussi échevine du tourisme, des affaires sociales, du patrimoine, du logement, du commerce, des bâtiments communaux, des aînés et des loisirs. « La période est identique : le mois de mars. Chaque troupe est libre de choisir sa pièce. Evidemment, l’objectif est de ne pas avoir de doublon. Quant à la compagnie théâtrale de Neufchâteau, elle a décidé de faire l’impasse après avoir fait le show en septembre dernier. A noter que la commune se charge de la campagne publicitaire. De surcroît, chaque troupe reçoit 400€ de subsides pour sa participation à ‘Dalhem sur scène’ ».

    Charmée par les dernières prestations théâtrales des Dalhemois, Marie-Catherine Janssen est aussi très fière de voir les troupes se renouveler au fil du temps. « Le meilleur exemple concerne la troupe des Rouges de Dalhem. Elle n’est composée que de jeunes talents. L’an dernier, cette troupe a d’ailleurs reçu le prix du mérite culturel communal ». De surcroît, l’ambiance au sein et entre les troupes est tout bonnement extraordinaire. « L’an dernier, la compagnie théâtrale de Mortroux avait émis des difficultés à trouver une jeune dame pour compléter son noyau. Eh bien, une solution a rapidement été trouvée : Cindy, un membre de la troupe des Rouges de Dalhem, a rejoint cette formation voisine », conclut une échevine qui attend avec impatience le début des festivités et qui espère également que « Dalhem sur scène » deviendra un évènement annuel incontournable dans la région.

    Un minibus pour les moins valides 

    Cette année, Marie-Catherine Janssen et son équipe ont contacté le CPAS de Blegny. Un appel lié à l’instauration d’une nouveauté plutôt pratique dans le cadre de la mobilité. « Notre objectif est de permettre à tout le monde de participer à ces soirées théâtrales dans l’entité de Dalhem », explique l’échevine de la culture et organisatrice de « Dalhem sur scène ». « Un minibus va nous être prêté chaque week-end par cet organisme blegnytois. Bref, les personnes à mobilité réduite ou sans moyen de locomotion auront également la possibilité d’être de la partie. Ces dernières n’auront qu’à contacter le 04.379.18.32 avant chaque jeudi midi afin de signaler leur envie d’effectuer ce trajet en groupe le week-end qui suit. Elles seront alors conduites gratuitement depuis leur domicile à la salle, puis également ramenées chez elles après la soirée théâtrale ».

    Coup d’envoi samedi dès 20h30 à Mortroux 

    - Samedi 7 mars : la dramatique « les amis du Ri d’Asse » de Mortroux présente une comédie en wallon et en deux actes « Mi feume est supporter » de José Kirkove. Rendez-vous dès 20h30 pour cette pièce. Droit d’entrée : 6 euros.

    - Vendredi 13 mars : la royale dramatique « les Artisans réunis » de Dalhem présente une adaptation en français de la comédie en trois actes « La brune que voilà » de Robert Lamoureux. Rendez-vous dès 19h30 pour cette pièce dont le titre officiel est « le tombeur ». Seconde représentation le samedi 28 mars dès 19h30. Droit d’entrée : 6 euros.

    - Samedi 21 et dimanche 22 mars : « les Enfants belges » de Dalhem présente « l’Eplasse », une adaptation en wallon liégeois de « l’Escarpin » de Henri Lemlin. Rendez-vous samedi dès 20h et dimanche dès 15h pour cette pièce. Droit d’entrée : 6 euros, gratuit pour les enfants de moins de 12 ans. 

    - Samedi 28 et dimanche 29 mars : « la troupe Wayin » de Berneau présente « li scole a Sot’reyes », une pièce en trois actes de Christian Derycke, adaptée en wallon par Jean Thoune. Rendez-vous samedi dès 20h et dimanche dès 15h pour cette pièce. Droit d’entrée : 7 euros. Réservation : 04.379.50.19.