Ecole - Page 3

  • Les Dalhemois à la rencontre des pandas

    pandas, école, dalhemLes élèves de 3e et 4e année primaire de l’école communale de Dalhem se sont rendus à Pairi Daiza lundi. Ils ont notamment pu aperçu un membre du couple de pandas si cher à Eric Domb. Souvenez-vous, l’arrivée des pandas en Belgique avait été un événement majeur : ce n’est pas chaque année que ces animaux rares débarquent dans nos contrées. Les élèves ont également donné à manger des demis pommes aux éléphants et caressé leur trompe.

  • Fancy-fair à l’école de Dalhem le premier mai

    ecole, dalhem, fancy, fairCe jeudi premier mai, place à l’annuelle fancy-fair de l’école communale de Dalhem. Au programme dès 14h, balade en poney, châteaux gonflables, grimage, petites voitures, pêche aux canards et flash mob à 17h. Voilà qui ravira les enfants. Histoire de terminer la journée en beauté, un barbecue champêtre agrémentera la fin d’après-midi et la soirée. 

  • Collecte de sang à Dalhem ce vendredi

    collecte, sang, dalhemAprès la salle polyvalente de Warsage lundi en fin d'après-midi, ce sont les locaux de l'Ecole communale de Dalhem qui vous attendent ce vendredi de 17h30 à 19h30 pour une nouvelle collecte de sang. Pour rappel, donner son sang est important afin d'aider les personnes dans le besoin.

  • Le bibliobus vous attend ce lundi à Dalhem

    bibliobusAfin de rendre les livres empruntés la semaine dernière et lus durant les vacances de carnaval, mais également pour chercher de nouveaux bouquins, le bibliobus stationnera à Dalhem ce lundi 17 mars de 13h50 à 14h05et à Berneau de 15h35 à 15h50.

  • Les parents d’élèves ont sauvé l’école de Bombaye

    bombaye, ecoleAprès avoir hérité d’une année de grâce l’an dernier, l’école de Bombaye aurait pu fermer ses portes cet été, faute d’élèves. C’était sans compter sur la détermination des parents. Finalement, la rentrée a bien eu lieu. Mais ça s’est joué à une inscription près.

    Georges Gérard, le directeur de l’école maternelle de Bombaye, était soulagé en fin de semaine dernière. "C’est la fin d’une longue période de doutes", affirme-t-il. "L’année dernière, nous avions 13 élèves inscrits pour la rentrée. Comme il s’agit d’une implantation unique maternelle dans un village où la densité de population est supérieure à 75 habitants par kilomètre carré, nous aurions dû avoir un élève supplémentaire pour ne pas hériter d’une année de grâce. Cet été, nous étions obligés d’avoir 14 élèves pour la rentrée, histoire de respecter la norme. Et surtout, de ne pas voir l’école fermer ses portes"

    Conscients que leurs bambins allaient devoir se diriger vers un autre institut si le quota n’était pas atteint, les parents, soutenus par le pouvoir politique, Ariane Polmans, l’échevine de l’Enseignement, et le bourgmestre Arnaud Dewez en tête, se sont retroussé les manches. "Enfin, nous avons atteint le nombre de 14 élèves inscrits. Certes, la date butoir est le 1er octobre. Mais avoir 14 élèves à la rentrée est, à 99%, synonyme de réussite pour nous", ajoute Georges Gérard.