- Page 5

  • Ils ne squattent plus les terrains de foot de Blegny!

    sqq.jpgIl y a plusieurs semaines, nous vous révélions que les dirigeants du club de football de Blegny en avaient ras-le-bol. Depuis pas mal de temps, une bande de footeux envahissait illégalement leurs deux petits terrains synthétiques afin de s’adonner à la pratique de ce sport. Le bourgmestre Marc Bolland avait même dû intervenir. «Il y a bien cinq mois que ça dure », narraient-ils. « Plus les jours avancent, plus ils sont nombreux à fouler illégalement nos deux petits terrains synthétiques situés à quelques mètres de l’entrée du site. Au début, ils n’étaient qu’une dizaine. Mais un jour, ils étaient bien une trentaine ! Bref, ils commencent à se donner le mot et ça devient vraiment très embarrassant». Ces déclarations, les dirigeants blegnytois les lançaient depuis plusieurs semaines. Tous cherchaient évidemment une solution. En vain. « Nous avons été leur demander gentiment de quitter les lieux, mais ça n’a pas fonctionné. Nous avons alors appelé la police. Évidemment, lorsque les policiers arrivent, ils ne sont plus là. Outre le fait d’abîmer nos deux terrains synthétiques, ils n’hésitent pas à enfreindre doublement la loi en sautant au-dessus des balustrades ou en passant en dessous des treillis. Le tout afin de péné- trer dans ce site. D’après quelques parents de jeunes Blegnytois, ils ne proviendraient même pas de la ré- gion. Certains ont en effet affirmé qu’ils arrivaient d’Angleur ou encore de Droixhe ». Mais depuis quelques jours, la donne a changé. « Depuis votre article, on ne les voit plus», constate Christian Stassart. « Le fait de passer dans ‘La Meuse’ les a probablement fait réfléchir. De surcroît, un panneau a été placé à l’entrée du site. Il précise qu’il s’agit de terrains privés et qu’il est nécessaire de posséder une autorisation écrite délivrée par le club afin de pouvoir fouler nos pelouses»

    La réaction du Bourgmestre

    "Si les "jeunes" ne viennent plus au foot de Blegny, c'est parce que je suis intervenu devant une quarantaine d'entre eux, rejoint ensuite par la police et que nous les avons fait évacuer de force, après constatation de l'ensemble des identités des contrevenants. Peut être préciser aussi que nous ne sommes pas opposés, si des jeunes de l'entité formulent des demandes, de trouver des solutions avec le club, évidemment dans des limites raisonnables et de bon sens".

  • Cette cycliste dalhemoise qui a percuté une voiture lors d’un contrôle policier sera enterrée ce mardi

    acci.png


     

    Un terrible drame s’est joué ce vendredi en fin d’après-midi à Mouland, dans les Fourons. Alors qu’un contrôle de police avait lieu, un conducteur a ouvert sa portière du côté de la chaussée pile au moment où Josseline Clerdent passait à vélo.

    « Trois de mes hommes effectuaient des contrôles à plusieurs endroits près de la frontière avec les Pays-Bas. Deux étaient occupés avec le conducteur d’une mobylette quand le troisième a arrêté une petite camionnette. Il lui a demandé d’ouvrir sa portière à droite pour contrôler le numéro de châssis. Il s’est trompé et a ouvert la sienne alors que la dame sur son vélo électrique passait à ce moment-là. Elle portait un casque mais il s’est ouvert », relate le chef de corps de la police des Fourons, Ronin Cox.

    Pile à cet instant, une autre voiture arrivait. « La conductrice a freiné au maximum. La cycliste était à terre mais on ne sait pas si elle a été percutée une nouvelle fois. De là où ils étaient, les témoins et la police n’ont pas pu le voir. Il y a bien une petite griffure sur la voiture mais il n’est pas possible de dire si c’est à cause du choc ou si elle était déjà là avant. C’est l’enquête qui devra le déterminer. Un expert du parquet est venu sur place. Tout ça est un grand concours de circonstances », raconte le chef de corps, lui-même consterné par ce dramatique accident.

    Une autre zone de police, issue du même arrondissement judiciaire, est venue procéder aux constats et entendre les différents témoins, « dans la mesure où la police des Fourons pouvait éventuellement être mise en cause » précise Ronin Cox.

    CONSCIENTE…

    « La dame n’est pas décédée immédiatement » , poursuit-il. « Elle était consciente jusqu’à ce que les secours arrivent. Elle est probablement décédée d’une hémorragie cérébrale. »

    Une cellule d’aide aux victimes a directement été mise en place pour la famille de la défunte, les deux conducteurs impliqués dans ce drame, ainsi que pour les policiers qui étaient présents sur place. « On a insisté pour qu’ils soient suivis par une psychologue spécialisée », indique le chef de corps.

    Josseline Clerdent, la malheureuse cycliste de 58 ans décédée sur place, repose actuellement au funérarium Dedée à Visé. Elle sera enterrée ce mardi au cimetière de Berneau (Dalhem). V.M.

  • Cette année, Boirs est vraiment Barjot

    boirs.jpg

    Il n’y a évidemment pas que le comité organisateur de la fête à La Heydt (voir ci-contre) qui a des idées originales afin de donner un attrait supplémentaire à sa grande fiesta qui aura lieu entre le vendredi 7 août et le dimanche 16 août. Ainsi, le comité local a décidé de lancer sa propre course de trottinettes le samedi 8 août à partir de 15h30. Son grand départ sera donné depuis la rue du Frêne en face du chapiteau. «Soyez originaux, car il y aura des récompenses pour toutes les équipes gagnantes», annoncent les organisateurs avant de préciser quelques données pratiques: inscriptions au 0499/18.64.71 ou au chapiteau (30 euros/équipe, 6 personnes maximum, inclus: 6 tickets boissons). Cette manifestation précédera une grande soirée festive animée par La Bande à Lolo, ce groupe qui faisait vibrer le chapiteau des Bandas à pareille époque il y a quelques années lorsque ce festival de musique régnait en maître en Basse-Meuse.

    Des festivités à gogo 

    L’ouverture de la 28e édition de «Boirs est Barjot» débutera donc 24 heures plus tôt avec un grand feu d’artifice et un son et lumières qui ravira les amateurs du genre. Exhibition, Marty et Greg G s’occuperont ensuite de l’animation de la première soirée de cette édition 2015. Car des événements en tout genre, il y en aura énormément. Ce sera d’ailleurs un rallye réunissant un grand nombre de voitures qui clôturera le programme le dimanche 16 août, soit 24 heures après la fameuse soirée animée notamment par Brennan Heart.

  • La Commune de Dalhem recrute

    Appel public pour le recrutement d'un agent contractuel pour le Service de l'Urbanisme, de l'Aménagement du territoire, de l'Environnement et du Patrimoine.

    cont.jpg

     

  • Il met le feu à Tomorrowland avant de venir à Boirs

    brennan-heart.jpgLes meilleurs DJ’s du monde entier se retrouvaient à Tomorrowland pour le plus grand festival de musique électronique du monde. Parmi les stars présentes du côté de Boom, dans la province d’Anvers, on retrouvait notamment Brennan Heart. Ce producteur et DJ néerlandais sera la principale tête d’affiche, ce samedi 15 août, de l’Xperience, cette énorme fiesta qui se déroulera dans le charmant et non moins festif village de Boirs. Si « Mister Heart » met autant le feu à cette fiesta bassi-mosane qu’à Tomorrowland, la soirée s’annonce tout simplement horsnorme. Outre ses hits, ce DJ n’hé- site pas à reprendre des productions de ses confrères. Et ce mé- lange fait le plus grand bonheur des amateurs de hardstyle, ce style de musique techno agressif, composé également de mélodies et de chansons à texte. Dans un style un peu moins violent, il est également intéressant de préciser que 2 Empress sera également de la partie le 15 août prochain.