- Page 4

  • Belle solidarité contre le cancer en Basse-Meuse!

    relais, vieAu terme de la deuxième édition du Relais pour la Vie de Visé, 120.000 euros ont été récoltés. À cette somme, il faudra encore ajouter les bénéfices des stands qui devraient avoisiner une dizaine de milliers d’euros. Le tout sera versé à la Fondation contre le Cancer afin de financer les recherches dans ce domaine médical.

    Quelque 1.400 participants, répartis en 39 équipes, ont pris part à ce « Relais pour la Vie 2015 ». Durant 24 heures, des membres de services-clubs, de comités des fêtes, de clubs, mais aussi des parents et amis de cancéreux ont foulé la piste d’athlé- tisme entourant le terrain de rugby de Visé. Ils ont marché, couru, promené bébé, accompagné un malade ou encore discuté tout en marchant avec un ami, mais il y avait toujours un participant de chaque équipe présent sur la piste.

    Avant le départ de cette deuxième édition, le compteur affichait déjà 86.620 euros, contre 60.000 euros en 2014. Cette somme représentait le montant des inscriptions et les différents bénéfices des activités organisées préalablement, comme des soupers, des marches gourmandes, des soirées…

    Sur le coup de 15h, ce sont les battants, les malades ou les anciens malades du cancer, qui se sont élancés sur la piste d’athlétisme pour un tour d’honneur. Durant 400 mètres, ils ont été applaudis par le public venu en nombre. Parmi les participants, Marie-Dominique Simonet. L’ancienne ministre avait démissionné de sa fonction suite à un cancer du sein. "Cette édition du Relais pour la Vie a encore rencontré un beau succès", affirme-t-elle. "Une magnifique ambiance pleine de solidarité. Des rencontres très enrichissantes et pleines d’authenticité".

    Outre les animations, les démonstrations, les concerts, chaque équipe avait son stand, où le bien-manger et le bienboire étaient de rigueur. Tous ont pu déguster des pains saucisses, des sandwiches ou des mets plus raffinés, comme l’oie à l’instar de Visé. Ces festins ont été arrosés d’un verre de vin, d’une bière spéciale mais, à chaque fois, c’était pour la bonne cause, puisque les bénéfices iront dans les caisses de la Fondation contre le Cancer. LEM

  • Marche ADPS à Berneau ce dimanche

    marche, vile, cinse, berneauCe dimanche 21 juin se déroulera la deuxième marche ADPS organisé par le groupement "Plaine de jeux" d'AL VILE CINSE.
    Cette année, les parcours de 5-10-15 ou 20 km traversent le Comté de Dalhem (Berneau, Bombaye, Dalhem). L'inscription est gratuite.
    "Après l'effort, le réconfort ", l'organisation vous proposera de la petite restauration à un prix démocratique....
    Alors n' hésitez surtout pas à venir nous rejoindre le 21!

     

  • La bonne nouvelle de la semaine: David Guetta débarque chez nous

    guetta-live-three.jpgDavid Guetta sera à Ans le 16 octobre pour un concert unique et un show exceptionnel pour le Benelux. Le plus célèbre des DJ’s est de retour en région liégeoise sur le site de Bonne Fortune à Ans. 15.000 personnes y sont attendues pour ce 10e anniversaire des soirées Legendz.

    David Guetta a pris la bonne habitude de passer chaque année par la Belgique avec son méga show qui s’inscrit dans sa tournée mondiale. Une date qui lui tient particulièrement à cœur pour diverses raisons. La première est sans conteste l’amitié et la confiance qu’il voue aux organisateurs des célèbres soirées liégeoises. Tony Vermiglio et son équipe ont, en effet, été les premiers en Belgique à voir en lui le show man qu’il est devenu par la suite sur la scène internationale. Mais une autre des raisons est certainement cet aveu qu’il nous avait fait sur la scène il y a quelques années en annonçant publiquement que sa maman était née à Liège.

    La grande histoire d’amour entre David Guetta et Liège a débuté en 2006 avec trois dates successives au Kinepolis de Rocourt devant près de 5.000 personnes. En 2009 et 2010, c’est dans un hangar industriel situé sur le zoning de Bierset qu’il était venu se produire. Un choix dicté au fil des années par une demande croissante en termes de capacité.

    A CORONMEUSE EN 2012

    En 2011, c’est sous un gigantesque chapiteau dressé sur le site de Nandrin que 15.000 clubbeurs s’étaient donné rendez-vous pour le voir distiller ses sons. Enfin, la dernière date de David Guetta à Liège remonte à l’année 2012 avec un concert mémorable dans des Halles des Foires de Coronmeuse pleines à craquer. Les deux dernières années, Tony Vermiglio avait opté pour le Palais 12 à Bruxelles. « Mais cette fois, nous sommes de retour à Liège », intervient l’organisateur. « Plusieurs sites ont été étudiés mais c’est celui de Bonne Fortune, situé à la sortie de l’autoroute à Ans qui a retenu tous les suffrages. Ceci, dans l’attente des dernières autorisations communales et sous réserve des ultimes accords de police. »

    Et comme à Nandrin en 2011, c’est sous le plus grand chapiteau d’Europe que ce concert événement aura lieu. « Nous pourrons accueillir 15.000 personnes. Ce chapiteau est plus grand qu’un terrain de football et mesure plus de 110 mètres de long pour 60 de large. » Des parkings et des navettes gratuites ainsi qu’un plan de circulation seront mis en place. « David Guetta viendra nous présenter en exclusivité pour le Benelux, et juste avant Bercy en novembre prochain, son tout nouveau show. Et je peux vous assurer que vous en prendrez plein les yeux et les oreilles. La soirée débutera à 21 heures et David Guetta arrivera sur scène à minuit. »

    AVEC UN INVITÉ SURPRISE

    Une bonne nouvelle n’arrivant jamais seule, Tony Vermiglio nous promet une surprise. « David Guetta ne viendra pas seul à Liège. Un invité surprise est annoncé. » Par ailleurs, nous apprenions hier que David Guetta a été choisi pour composer l’hymne officiel de l’Euro 2016 de football qui se déroulera en France. Enfin, signalons encore qu’il sera l’invité exceptionnel ce soir de Cyril Hanouna dans l’émission « Touche Pas à Mon Poste » diffusée sur Plug RTL. VINCENT ARENA 

  • Tout savoir sur la rénovation de la piscine de Haccourt

     

    slide0.png

    La vieille piscine de Haccourt va prochainement subir une première vague de rénovations. Elles porteront essentiellement sur les économies d'énergie. D'autres travaux sont prévus à la fin de l'année.

    Inaugurée en 1978 après trois ans (!) de travaux, la piscine communale de Haccourt est ce qu'on peut qualifier de vieille dame. Et même s'il a bien été entretenu depuis ces quatre décennies, le bâtiment commence tout doucement à sentir le poids de son âge. D'autant qu'en presque quarante ans, très peu de travaux ont été réalisés. Il y a bien eu le toit refait en 1998 ou le boiler qui a été remplacé en 1991. Hormis cela, et quelques petites réparations, la piscine est toujours dans son état d'origine.

    PREMIÈRE VAGUE

    Conscientes qu'elle n'allait pas tenir le coup éternellement, les autorités communales viennent de planifier une première vague importante de rénovations. Elles vont concerner tout ce qui est énergétique. « Nous allons en effet remplacer l'ensemble des châssis, et Dieu sait que dans cette piscine il y en a », commente Christian Bragard, échevin des Sports. « Nous allons aussi changer le système de chauffage actuel pour installer un système de cogénération ». Estimés à 568.655 euros, ces travaux seront subventionnées à hauteur de 324.615 euros. « Mais tout cela va nous permettre de faire de sérieuses économies d'énergies. On devrait même avoir un retour sur investissement assez rapide ». On peut même miser sur 5 à 10 ans. Puisque, actuellement, la facture énergétique annuelle de la piscine se monte à 122.000 euros, dont près de la moitié rien que pour le gaz qui sert essentiellement à chauffer l'eau et le bâtiment.

    POURQUOI LES VACANCES ? 

    Ces premiers travaux seront réalisés du 27 juillet au 31 août et nécessiteront la fermeture totale du bâtiment. Et si la période retenue peut surprendre, en plein milieu des vacances scolaires, elle a été choisie sciemment. « Cette piscine est avant tout une piscine d'apprentissage. Nous avons bien des nageurs ponctuels, mais les 100.000 visiteurs annuels proviennent essentiellement des écoles de la localité et des communes avoisinantes ainsi que de plusieurs clubs de natation. Et durant l'été, les cours ne sont plus donnés. Fermer durant cette période est donc le meilleur choix possible ». Une fois ces travaux terminés, une seconde vague est d'ores et déjà programmée. « Nous attendons toujours la confirmation du subside de la Région wallonne. Mais nous espérons pouvoir les réaliser à la fin de l'année, durant la période de fermeture habituelle. Ces 15.000 euros de travaux porteront sur la mise aux normes du pédiluve et la rénovation des douches et des portes ». Des douches qui datent toujours de 1975. On le voit, tous ces travaux ne seront vraiment pas du luxe. Quant au bassin de 25 mètres, c'est finalement lui qui tient le mieux le coup. Alors que dans d'autres piscines, c'est le point faible de l'infrastructure, en raison de problèmes d'étanchéité, celui de Haccourt reste lui en parfait état. « Et je pense qu'on le doit au personnel qui y travaille depuis des années et qui bichonne l'installation ». AURÉLIE DRION

  • C'était déjà la huitième édition de la Fête de l’âne au Fort

    abe.pngDimanche, le Fort de Pontisse a été le théâtre de la 8ème édition de la Fête de l’âne. L’anim’ânerie est un refuge pour les ânes maltraités, abandonnés… et tous sont hébergés dans les anciennes poudreries.

    Cette Fête de l’âne a été l’occasion pour les nombreux visiteurs (re)découvrir les divers produits issus de l’ânesse. Expositions, démonstrations, animations… étaient aussi au programme. Sans oublier que les plus jeunes ont pu donner des carottes aux ânes ou encore, profiter d’une balade à dos d’âne. LEM