- Page 3

  • Saint - Remy: la Jeunesse a 150 ans et ça se fête!

    saint, remy, festifLa Jeunesse de Saint-Remy commence à prendre de l’âge. Créée le dimanche 28 mai 1865 sous forme de confrérie, cette société célèbre, cette année, le 150e anniversaire de sa fondation. Le week-end dernier, les festivités ont d’ailleurs officiellement débuté. «Nous avons lancé les hostilités samedi», confirme Samuel Habets, le président des jeunes. «Comme notre société est catholique, nous avons commencé la journée par une messe. Ensuite, nous avons organisé un dépôt de gerbes au monument. Puis nous sommes redescendus dans notre salle en compagnie d’une harmonie».

    C’est à ce moment que la Jeunesse a reçu son premier cadeau. «L’harmonie d’Emile Collin a inventé une marche en sympathie pour notre comité. Cela nous fait énormément plaisir. Ajoutez à cela quelques discours et vous comprendrez que cette manifestation était déjà émotionnellement très intense».

    Histoire de montrer son blason à tous les villageois, notamment lors des nombreuses sorties dans le charmant village de Saint-Remy, un nouveau drapeau a été confectionné spécialement pour le 150e anniversaire de la Jeunesse. «Ce dernier a d’ailleurs été présenté à toute l’assemblée samedi. Bref, tout est réuni pour vivre une année tout bonnement incroyable».

    Le programme des festivités

    7 février: bal des jeunes.

    21 février: souper des membres.

    14 et 21 mars: pièce de théâtre.

    10, 11 et 12 avril: week-end de la bière.

    17 mai: marche gourmande.

    6 juin: journée pour les enfants.

    22 septembre: enregistrement RTBF des ‘Enfants de Chœurs’.

    2 au 6 octobre: fête paroissiale spéciale 150e anniversaire.

    7 novembre: brasucade.

    6 décembre: exposition d’oiseaux.

    31 décembre: réveillon de la Saint-Sylvestre.

    À noter, tous les derniers dimanches du mois de 10 à 14 heures, place à une exposition des différents albums photos retraçant la vie de la société.

  • Le Coq Mosan sur un nuage en ce début d'année civile

    rugby 8.pngLa trêve hivernale étant finie, les championnats de rugby ont repris ce dimanche. Si en D1, le RFCL n’a pas joué pour cause de terrain impraticable, le Coq Mosan recevait le BUC Saint-Josse. Un choc du haut de tableau de deuxième division qui voyait s’affronter le troisième et le second. Une rencontre capitale pour le Coq qui avait là une belle opportunité de revenir à la hauteur de son adversaire du jour. L’occasion également pour les joueurs d’étrenner leurs nouveaux maillots.

    Le quinze de Berneau n’a pas tremblé et s’est imposé sur le score de 27-13. Désormais, il partage la seconde place en compagnie de l’équipe bruxelloise mais à huit points du leader, le ROC Ottignies qui est allé s’imposer à Anderlecht.

    La première place reste toujours accessible mais il semble difficile d’aller déloger le leader. C’est justement à Ottignies que les « Blancs et Noirs » se rendront lors de la prochaine journée. Une victoire pourrait bien relancer l’intérêt de cette fin de championnat.

    En plus de réussir une saison remarquable, le Coq Mosan s’active aussi en coulisse avec une campagne publicitaire originale. En effet, le club a passé un accord avec la TEC. Dorénavant, certains bus porteront les couleurs du club. Une belle idée pour se faire connaître du grand public. A.F.

  • Une soirée très littéraire avec Gérard Mans

    soirée, littéraire, mansRendez-vous ce jeudi 22 janvier dès 18h30 chez « livres au trésor », place Xavier Neujean, pour une soirée pas comme les autres. Au programme, une rencontre avec Gérard Mans, écrivain, à l’occasion de la sortie de son bouquin ‘Poche de noir’. 

    Présentation de l’événement : « À Livre aux Trésors, comme dans toutes les librairies, nous avons des clients qui écrivent. Et parmi nos clients, il y a des auteurs de talent. Parfois, c’est embarrassant: nous n’aimons pas et c’est toujours délicat à avouer. Parfois, rarement à vrai dire, nous sommes enthousiasmés par la réussite d’un texte. C’est le cas devant le premier roman publié par Gérard Mans aux éditions Maelström, Poche de noir. Au mitan des années nonante, un détective se lance à travers l’Europe sur les traces d’un employé de musée de Charente-Maritime qui a déserté son poste. Qu’arrive-t-il à cet homme qui parle seul, se prend pour une pieuvre et subit l’appel hypnotique d’un tableau du Caravage disparu en mai 45 dans un bunker berlinois ? Sur fond de conflits yougoslaves, ce faux polar enlevé comme un road-trip nous fait croiser la route de marchands de drogue, d’amateurs d’art et de banquiers. Et pour ceux-ci, un homme à la dérive ressemble moins à un céphalopode qu’à un beau pigeon.

    Né en 1964 à Liège, Gérard Mans fut critique d’art, bibliothécaire et, aujourd’hui, enseignant. C’est d’abord dans le cadre d’une réflexion sur les images et l’art d’aujourd’hui qu’il engage son travail d’écriture. Elle est un instrument d’écoute: celle accordée aux gens dans le monde comme à lui-même. C’est peu dire que se dégage de la lecture de Poche de noir une profonde sensibilité à l’humanité, même lorsqu’elle se cache dans les sombres recoins de l’Histoire récente. La rencontre sera animée par Pascal Leclercq, romancier, traducteur et poète, ce qui nous promet une soirée d’une grande finesse littéraire et humaine. Un auteur belge est né, venez le célébrer avec nous
     ».

  • Renouveau au Renouveau

     

    renouveauNouveaux statuts au parti Renouveau. Loïc Olivier nous décrit la situation.

    "France Hotterbeex, épouse van Ellen, a été élue comme présidente. France a rappelé lors de notre assemblée que nous sommes un mouvement citoyen avec différentes idées pour le bien des habitants de la commune. France rappelle également notre slogan 'la transparence, la communication, le débat'.

    Martin Luthers comme vice-président: Martin précise qu’il fera de son mieux pour aller vers les jeunes, pour les attirer vers les idées de Renouveau et connaitre leurs besoins.

    Loïc Olivier comme secrétaire précise. Il continuera le travail commencé et aidé par Nicolas Jacobs. Des rapports des conseils communaux seront effectués et transmis aux personnes intéressées.
     
    Nicolas Jacob comme secrétaire adjoint , nouveau membre de Renouveau depuis environ un an: il est fort motivé pour s'impliquer plus activement dans notre mouvement.

    Joseph Cloes comme trésorier : Il se chargera de gérer en bon père de famille l’argent récolté par Renouveau. 

    Tjaard van Ellen comme trésorier adjoint: Sympathisant jusqu’à présent, il travaillera avec Joseph Cloes pour vérifier que les comptes sont biens corrects".
  • Un Dalhemois devient tenancier du café des Rouges

    fre.jpgDepuis le départ, il y a quelques semaines, de Fabio Vizzini, l’ancien tenancier du café des Rouges à Dalhem, le bistrot était fermé au public. Bonne nouvelle, ‘le Trou Peket’ sera de nouveau accessible dans les prochains jours. «C’est moi qui prends le relais. C’est officiel depuis dimanche», lance Frederic Bourdoux, un Berneautois qui devient ainsi le nouveau patron de l’établissement bassi-mosan. «J’ai plusieurs projets en tête pour relancer la machine et surtout attirer davantage de consommateurs. Tout d’abord, le café sera plus souvent ouvert comparé aux horaires de Fabio. De surcroît, comme il s’agit du local de l’Elan Dalhem, un club de football du village, j’ai envie de faire revenir les footballeurs rouges et jaunes. Ces derniers n’ont plus l’habitude de passer à leur local. J’espère que ça changera. Pourquoi également ne pas organiser un apéro spécial chaque semaine? Avec un kicker, un Bingo et un jeu de fléchettes, ce serait encore plus sympa»…

    Le café des Rouges devrait ouvrir ses portes au public à partir du début du mois prochain. «Il n’y a pas encore de date précise. Mais j’espère lancer mon activité le plus rapidement possible», conclut un jeune homme hyper motivé.

    cafe.JPG