- Page 4

  • Souper de l'Elan Dalhem le samedi 22 novembre

    elan, dalhem, footballLe comité des jeunes de l’Elan Dalhem a le plaisir de vous informer qu’il organise son souper au profit des améliorations de ses terrains le samedi 22 novembre dès 19h à la salle « les Enfants belges ».

    Au menu, une casserole de moules (15€), deux boulets (8€), un boulet (5€). Evidemment, ces plats sont tous accompagnés de frites. Inscription par téléphone au 0499.230.304 ou par email à thewisvan@hotmail.com. 

  • Voilà pourquoi on ne jouera pas au foot ce dimanche en provinciale

    foot.JPG"La rencontre des Diables rouges programmée le dimanche 16 novembre à 18H00 a entraîné une réaction de mécontentement de la part de plusieurs clubs.

    Ceux-ci souffrent déjà fortement de la faiblesse des recettes lorsqu’ils subissent cette concurrence des retransmissions télévisées à l’heure de leur match et voilà que le calendrier de notre équipe nationale apporte sa pierre à l’édifice pour les précipiter plus encore dans les difficultés.

    Interpellé sur ce fait, l’ACFF (la direction du football francophone), la CFE (représentants des différentes provinces) et les instances des provinces francophones ont accédé à la demande de ces clubs en décidant de reporter les matches à titre de protestation.

    J’entends déjà les critiques de quelques-uns (joueurs, entraîneurs et autres) qui s’insurgent contre cette décision.
    Mais ils devraient comprendre par ce cri d’alarme le véritable péril qui menace notre football amateur.
    Un football qui doit préserver et privilégier les relations humaines et sociales.

    La plupart des clubs font des efforts importants pour présenter à leurs membres des conditions décentes afin d'y pratiquer leur passion.
    Les charges fédérales ainsi qu’un bon encadrement assuré par des entraineurs qualifiés, des infrastructures et des équipements de qualité coûtent cher, très cher.

    Depuis l’arrêt « Bosman », l’argent qui circulait entre les clubs a été dévoyé vers d’autres poches et l’affaiblissement des recettes a précipité un très grand nombre de clubs dans de gros soucis financiers.

    Les recettes sont capitales pour la survie de nos clubs et leur principale ressource est le fonctionnement de la buvette.

    La perte constante de spectateurs est un fait établi et si celle-ci est en plus accentuée par la concurrence intensive des retransmissions TV, que va-t-il rester à nos clubs pour vivre et pour faire « vivre » ceux qui en retirent un bénéfice ?

    Cette situation ne plait à personne, ni aux clubs qui se privent d’une « maigre » recette, ni au CP qui devra gérer la problématique des remises.

    Mais quel autre moyen pour faire comprendre au management fédéral qu’il est urgent de s’inquiéter de l’avenir du football de base et d’arrêter de se pavaner derrière les merveilleux résultats de l’équipe nationale, un verre de champagne à la main, devant des buffets fastueux.

    C’est dans cette espérance de provoquer enfin une prise de conscience que le CP Liège et moi-même soutenons cet appel de détresse exprimé par tous ces clubs qui nous sont chers.

    Et surtout, que l’on soit bien compris: nous sommes tous derrière nos Diables à qui nous souhaitons le meilleur et les plus beaux succès".

    Henri Fonbonne
    Président du CP Liège

  • De sacrés déplacements pour les Coqs et les Coquettes

    coq, mosan, rugby, coquettesGrande journée de rugby pour le Coq mosan ce samedi. Si les U14 affrontent le ROC, les U16 se rendent, pour leur part, à Nivelles. Quant aux U19, ils sont attendus avec impatience dans l’antre du ROC.

    Les Coquettes sont également de sortie. L’équipe 1 se déplace à Frameries alors que l’équipe 2 joue du côté de Binche. De sacrés déplacements pour un week-end que l’on espère évidemment victorieux pour les Berneautois et les Berneautoises.

  • Banquet du MR ce samedi soir à Mortroux

    sqs.jpgC’est ce samedi qu’est organisé le banquet du MR. Les réformateurs, leurs familles et leurs amis ont rendez-vous à la salle « la Mortrousienne » pour un souper qui débutera sur le coup de 19h. Au programme, un repas complet, suivi d’une  soirée dansante.

    Si vous n’avez pas réservé votre menu, sachez qu’il est toujours possible de participer à « l’after » avec GPS. L'entrée est d'ailleurs gratuite. Ainsi, vous aurez peut-être l'occasion de faire quelques pas de danse avec le plus jeune bourgmestre de Wallonie…

  • Un nouveau Chef de corps à la police Basse-Meuse

    police, basse, meuseC’est la fin d’une saga qui dure depuis de nombreuses années : le Chef de corps de la zone de police Basse-Meuse vient enfin d’être désigné. Le Roi a d’ailleurs signé sa nomination. Il ne reste plus que la publication au Moniteur Belge pour officialiser la nouvelle. « Voilà pourquoi je reste prudent », commente Alain Lambert, le grand vainqueur d’un rocambolesque feuilleton. « Certes, le président du Collège de police a divulgué l’information lors d’une séance publique. Mais ce dossier a connu tellement de rebondissements que je ne tiens pas à me réjouir trop vite. La publication au Moniteur Belge devrait avoir lieu dans les quinze jours à venir. Ce n’est qu’après cet acte que je serai soulagé ».

    Depuis que le Commissaire Adam est pensionné, Alain Lambert a pris le relais. « A la base, il y avait deux candidats pour ce poste : Philippe Lambert et Jean-François Adam. Le second cité a été choisi. Ce qui n’a évidemment pas plu à Philippe Lambert. Ce dernier n’a pas hésité à multiplier les recours devant le Conseil d’Etat. Concrètement, M. Lambert a fait suspendre six fois la nomination de M. Adam, qui passait donc l'essentiel de son temps à faire fonction ». Finalement, chose assez surréaliste, Jean-François Adam a été pensionné, sans jamais avoir été nommé.

    Il fallait vite trouver une « solution de rechange ». « Le Conseil de police a décidé de me soutenir. Ce qui n’a, de nouveau, pas plu à Philippe Lambert. Ce dernier a introduit un nouveau recours devant le Conseil d’Etat. Finalement, il a renoncé à ce recours pour cause de mise à la pension. Le dossier semble donc bouclé ».