- Page 4

  • Nouveaux cycles de cours sur l’œnologie chez Cali Vida

    cali, vidaAmateurs de bons vins, vous souhaitez être à l’aise lors de dégustations en société, entre amis ? Vous aimeriez acquérir ou parfaire des connaissances en œnologie ? Vous désirez acheter du vin en meilleure connaissance de cause ? Vous  avez commencé à aménager votre cave à vin ? Rendez-vous le vendredi 26 septembre de 20h à 23h pour apprendre les concepts de base, aborder les vins français, vous plonger dans l’univers des saveurs, des odeurs…

    L’accent sera mis sur le vignoble espagnol, en pleine expansion, ainsi que sur les vins naturels et biologiques. 

  • Il sauve un iguane d’un mètre sur un poirier

    iguane, dalhemUn cueilleur de la plantation bio de Marc Ballat a fait une étrange découverte mardi matin à Bombaye. En plein travail, il est tombé nez à nez avec un iguane de plus d’un mètre au sommet d’un poirier. Averti, l’inspecteur principal Graindor est rapidement intervenu. Une première en trois ans de service pour ce référent  en matière de nouveaux animaux de compagnie. 

    Après quelques heures de recherche, Frédéric Graindor a trouvé le fin fond de l’histoire. « Le reptile appartient à un particulier qui habite dans ce secteur », constate  l’inspecteur principal et référent en matière de nouveaux animaux de compagnie. « Par maladresse, un enfant a ouvert la cage de l’iguane. Ce dernier est alors sorti de son enclos. Le lendemain, un cueilleur de la famille Ballat de Bombaye l’a retrouvé au sommet d’un poirier, soit à plus de deux mètres du sol. Surpris, il ne savait pas quoi faire. Je peux le comprendre. On ne s’attend jamais à se retrouver face à face avec un aussi grand lézard.  Ainsi, j’ai été contacté vers 11h par un membre de cette famille ».

    Ni une ni deux, Frédéric Graindor s’est rendu sur le champ à Bombaye. « En arrivant, j’ai remarqué que c’était un iguane vert. Il ne s’agit pas d’un carnivore : il est herbivore et frugivore. De surcroît, il a besoin de luminosité pour être en forme. Sans oublier que c’est un animal grimpant. Voilà les raisons pour lesquelles il se trouvait au sommet d’un poirier ».

    iguane, dalhemAfin de lui porter secours, l’inspecteur principal, vêtu d’une longue veste et de gants anti-griffures, a placé le reptile dans une boîte transparente. Une opération délicate car l’animal se cramponnait à une branche. « C’était une bête impressionnante. Elle mesurait plus d’un mètre. Mais elle n’était pas agressive. En fait, cet iguane vert était quelque peu groggy. Il faut dire qu’il faisait nettement plus froid que dans son environnement habituel ».

    Frédéric Graindor est ensuite retourné dans son bureau afin d’en savoir plus sur ce grand lézard. « Nous avons retrouvé son propriétaire. Puis, nous avons vérifié s’il avait les autorisations nécessaires pour détenir un tel animal. Enfin, nous nous sommes assuré que le reptile n’était pas maltraité. Comme tout était en ordre, nous avons rapidement restitué l’animal à son maître ».  

    Mais comment des reptiles sauriens débarquent-ils dans nos contrées ? « Il faut savoir que la législation s’est fortement assouplie à ce sujet. Maintenant, on peut détenir toutes sortes d’animaux exotiques. Qu’à cela ne tienne, voilà trois ans que je suis référent en matière de nouveaux animaux de compagnie et c’est la première fois que je suis appelé pour capturer un aussi grand lézard. Cela prouve que ce n’est pas fréquent de retrouver de telles bêtes dans notre région. Par contre, j’ai vu un reportage télévisé montrant que la situation est différente à Charleroi. On recense en effet davantage d’animaux exotiques dans cette ville ».

  • Programme des journées du patrimoine à Blegny ce dimanche

    ble.jpgCombiner la visite libre de l’exposition « 14-18, premiers jours d’une longue nuit » à Blegny-Mine (accessible gratuitement les 13 et 14 septembre, de 10h à 18h) avec une balade commentée en tortillard vers Barchon et le cimetière de Rabosée et terminer par la visite guidée du fort de Barchon : c’est encore possible ce dimanche.

    Départ 1

    Visite de l’exposition avant ou après la balade en tortillard.
    11 h 30 : balade en tortillard au départ de Blegny-Mine vers Barchon et le cimetière de Rabosée (arrêt) puis vers le fort de Barchon.
    13 h 00 : visite guidée du fort de Barchon.
    15 h 30 : retour à Blegny-Mine.

    Départ 2

    Visite de l’exposition avant ou après la balade en tortillard.
    13 h 30 : balade en tortillard au départ de Blegny-Mine vers Barchon et le cimetière de Rabosée (arrêt) puis vers le fort de Barchon.
    15 h 00 : visite guidée du fort de Barchon.
    17 h 30 : retour à Blegny-Mine.

    Départ 3

    Visite de l’exposition avant la balade en tortillard.
    15 h 30 : balade en tortillard au départ de Blegny-Mine vers Barchon et le cimetière de Rabosée (arrêt) puis vers le fort de Barchon.
    17 h 00 : visite guidée du fort de Barchon.
    19 h 30 : retour à Blegny-Mine.
     

    Places limitées (45 places par départ). 

    Inscription obligatoire à Blegny-Mine au 04/387 43 33 ou à l'adresse domaine@blegnymine.be

  • Une exposition sur les pas d'Henri Francotte au château

    chateau francotte 1.JPGDans le cadre des Journées du Patrimoine en Wallonie, ayant pour thème « Les lieux de mémoire 14-18 et 40-45 », rendez-vous à l'exposition : Sur les pas d’Henri FRANCOTTE. 

    Né à Liège en 1856, Henri Francotte fut Docteur en Droit et en Philo et Lettres, professeur à l’Université de Liège et conseiller provincial pour le canton de Dalhem. En 1888, il devient bourgmestre de Dalhem. A ce titre, il fut l’instigateur de nombreuses réalisations telles que la création de l’école d’enseignement ménager pour les filles, la gratuité scolaire pour tous les enfants du village, l’adoption du tracé du vicinal passant par Dalhem avec la création du tunnel sous la vieille ville, la réalisation de plusieurs tracés de routes, …

    Pendant la guerre 14-18, il aide activement la population par la distribution du pain aux plus démunis. Face à l’envahisseur allemand, il use de toute sa diplomatie et de ses relations pour sauver la vie de ses concitoyens et lutter contre les humiliations, menaces et traitements inhumains.

    henri francotte.jpgEpuisé par tant d’efforts, il meurt en juin 1918. 

    L’exposition retrace le parcours de cet homme d’état au grand cœur, qui est mis en évidence à travers son château de style renaissance, situé au milieu d’une grande propriété arborée. Occupé par l’envahisseur durant la guerre, le château servit à accueillir les blessés tant belges qu’allemands.

    Aujourd’hui, le château est resté un lieu d’accueil pour des jeunes en retraite, des classes vertes ou des réunions de famille.

    Autre lieu à visiter, l’église paroissiale où l’on pourra voir la tombe d’Henri Francotte, son cénotaphe et un vitrail. 

    Visite du château et exposition à découvrir les samedi 13 et dimanche 14 septembre 2014 de 13H00 à 19H00 au Château FRANCOTTE, rue Henri Francotte, 66 à 4607 DALHEM. 

    Entrée gratuite. 

    Une organisation de l’ASBL « Château de Dalhem » - 04/379.18.19.

  • Trois jours après Mortroux, c’est déjà la fête à Aubin

    aubin, fête

    Les fêtes se suivent en Basse-Meuse. Trois jours après l’épilogue de la fête à Mortroux, il est déjà temps d’aller faire la fiesta à Aubin.

    VENDREDI

    A partir de 21h30, Bal des familles animé par DJ Jomel.

    SAMEDI 
    A partir de 14h, tournoi de belote. Inscriptions à partir de 13h30. Equipes de 2. Inscriptions: 6€ par personne.

    A partir de 21h30, soirée inter-jeunesses animée par FS Texas, DJ Maxique et DJ Phoenix. La jeunesse la plus nombreuse remportera un fût.