- Page 6

  • Foot (P3C) - Warsage patiente en faisant la fête

    football, warsage, elan, dalhemAlors que le championnat est terminé depuis hier, le nom du champion de série C n’est pas encore connu ! En cause, encore et toujours le match de classement entre Spa et Dison A.

    Cette rencontre donnait la possibilité au vainqueur de se qualifier pour la coupe de Belgique. A l’époque, le Stade avait aligné une équipe mixte comportant 10 joueurs de son noyau B. Albert Chabotier, le coach disonais, a ensuite réintégré ces éléments dans l’effectif de 3e provinciale. Or, seuls 3 joueurs par match peuvent faire des allers-retours entre les deux équipes. Comme le Stade n’a pas respecté le règlement et que Cornesse a porté plainte, le CP a retiré 4 points sur tapis vert à Dison (les unités glanées par le Stade face à Cornesse et Andrimont) la semaine dernière. Suite aux nouvelles réclamations de Warsage et Saive, il devait en faire de même mercredi soir. Mais, à la surprise générale, cela n’a pas été le cas. La raison : Dison a fait appel du verdict du CP auprès de l’Union Belge. L’ultime décision reviendra donc à la fédération.

    De plus, le Stade a  porté plainte au tribunal civil pour bloquer le tour final, chose qui devrait être faite ce matin !

    A la fédé de trancher 

    Malgré leur succès respectif (Dison a battu Charneux 1-0 grâce à un but de Doucenne à l’heure de jeu alors que Warsage s’est imposé à Soumagne sur un score net et sans bavure de 0-3 suite à des réalisations de Rotolo et Navez par deux fois), ni les Warsagiens, ni les Disonais sont assurés du titre. Ce qui n’a pas empêché les joueurs des deux clubs de sortir le champagne et d’envoyer leur coach sous la douche.

    Si le tour final devait avoir lieu en série C, il mettrait aux prises Andrimont, Olne, Haccourt, et l’équipe qui ne sera pas sacrée sur tapis vert.

    En série D, Butgenbach a, pour sa part, glané le titre de champion grâce à son court mais important succès à Oudler (0-1). Un sacre ultra mérité pour une formation qui avait débuté la saison tambour battant en remportant notamment la première tranche.

  • La rue Capitaine Piron va rouvrir cette après-midi

    rue, reouverture"Les mesures d'urgence ont été prises. La rue Capitaine Pierre Piron sera donc rouverte à la circulation début d'après-midi. Bonne journée à tous et désolé pour les désagréments causés rue Général Thys et Fernand Henrotaux. Merci pour votre patience", a annoncé Arnaud Dewez, bourgmestre de Dalhem, sur facebook.

  • Journée de sensibilisation à l'insuffisance cardiaque à la clinique de Notre-Dame Hermalle

    de sensibilisation à l'insuffisance cardiaque à la clinique de Notre-Dame HermalleCe samedi 11 mai, le CHC organise une journée de sensibilisation à l'insuffisance cardiaque à la clinique de Notre-Dame Hermalle, à l’occasion de la journée européenne du même nom.

     L'insuffisance cardiaque est une maladie chronique évolutive provoquée par l'incapacité du cœur à assurer sa fonction de pompe. Elle touche plus de 200.000 Belges. Une quarantaine de nouveaux cas sont détectés chaque jour dans notre pays. Avec le vieillissement de la population, on estime que l'insuffisance cardiaque deviendra dans les années à venir la première cause de mortalité parmi les maladies cardiovasculaires. D'où l'importance de la prévention, afin de soigner la maladie le plus tôt possible.

     Programme de la journée de sensibilisation à Notre-Dame Hermalle :

    Stands divers (diététique, association de patients, réanimation cardiopulmonaire, mesure de la tension artérielle, du taux de sucre, du cholestérol...)

    -    Projection (à 9 h 30) du film « L'insuffisance cardiaque, un nouveau parcours pour votre cœur », réalisé par le Belgian working group on heart failure

    -    Exposés (à 10 h 30) sur les implications socio-économiques et le traitement de l'insuffisance cardiaque, par un cardiologue et une infirmière en éducation du patient insuffisant cardiaque

    Samedi 11 mai 2013, de 9 heures à 12 h 30

    Clinique Notre-Dame Hermalle (1er étage)

    Rue Basse Hermalle, 4

    4681 Hermalle-sous-Argenteau

  • Un jumelage entre Mortroux en Belgique et Mortroux en France

    mortrouxLe jumelage entre le charmant village bassimosan de Mortroux et la pittoresque ville française de Mortroux qui ne compte que 300 habitants sera officialisé vendredi prochain à Dalhem. Le mariage entre ces deux localités séparées de 710 km mais aux valeurs festives identiques découle de 30 années d’amitié.

    Au début des années 1980, quelques jours avant la fête de septembre à Mortroux, Pierre Bonmariage, alors échevin de la commune de Dalhem, contacte les organisateurs des « Groupirs », l’un des trois comités organisateurs mortrousiens. L’échevin propose d’accueillir un groupe de Français. L’accord étant rapidement entériné, une dizaine de touristes débarquent dans notre région par le train touristique « Li Trimbleu » afin de visiter le site de Blegny-Mine et le musée de la roue à Mortroux. A la surprise générale, les Français annoncent durant la journée qu’ils viennent de Mortroux dans le département de la Creuse.

    mortrouxTrès étonnés mais non moins curieux, les organisateurs abandonnent les préparatifs de la fête et se rendent au Relais du Trimbleu. Le premier contact est timide. Après la visite du musée de la roue, les touristes français sont invités par les « Groupirs » à se rendre au siège de la fête annuelle à la ferme « Andrien ». Après une journée arrosée, les Mortorolais reçoivent, en signe d’amitié, l’emblème des « Groupirs ». La famille Clavaux, qui enseigne dans la Creuse, propose alors une journée d’échange en France. L’année suivante, les Mortorolais accueillent les Mortrousiens dans leurs contrées. 

    Le premier séjour chez leurs homonymes français reste à jamais gravé dans la mémoire des « Groupirs » tant l’accueil fut chaleureux. En retour, ces derniers les invitent deux ans plus tard en Belgique. L’échange est né. Il dure quelques années avant de quelque peu s’éteindre. Mais pas tout à fait. En effet, deux familles mortrousiennes ont gardé de solides liens d’amitié avec les Mortorolais. Grâce à elles, les « Groupirs », accompagnés de « la Mortrousienne », une autre association du village bassimosan, ont mis sur pied une nouvelle rencontre. En juin 2010, les Mortorolais sont invités en Belgique. L’échange reprend de plus belle.

    « La Creuse est une région très pauvre. Les jeunes Mortorolais doivent s’expatrier pour trouver un travail », commente Grégory Bonhomme, un Mortrousien qui s’est déjà rendu à Mortroux en France. « Ce sont vraiment des gens sympathiques et accueillants. En retour, nous essayons de les mettre dans les meilleures conditions lorsqu’ils débarquent en Belgique ».

    Ce vendredi 10 mai, le jumelage entre les deux entités sera officialisé à Dalhem. Hébergés dans les familles du village de Mortroux, nul doute que les 50 Mortorolais qui feront le déplacement seront à nouveau traités comme des rois.

    Programme

    Jeudi 09 mai

    17h : accueil dans la salle et verre de bienvenue

    20h : barbecue – grillade du chef

    Vendredi

    11h : réception à la Maison Communale et remise de la charte.

    15h : golf fermier à la ferme de Gérard Sart

    17h30 : inauguration de la plaque commémorative sur le pont.

    20h30 : buffet campagnard à la salle + soirée dansante.

    Samedi

    14h : visite de l’Abbaye de Val-Dieu, sa brasserie et dégustation.

    20h : traditionnel boulet-frites à la salle

    22 : blind test

  • Officiel - Le VCA en N3

    vca, dalhem, volleyC'est désormais officiel. Le VCA évoluera la saison prochaine en N3. Le suspense n'a pas duré trop longtemps. Pour le plus grand bonheur du comité et des joueuses. Une nouvelle fête se profile pour le club dalhemois. Nul doute que cette montée sera fêtée comme elle se doit.