- Page 5

  • Football - Une P3C sans montant?

    elan, etoile, dalhem, warsage, football, p3Actuel leader aux points perdus de la série C, Dison B pourrait demeurer en P3 et ce même en cas de sacre. Pour se faire, il faudrait que Dison A dégringole de P1 en P2. La place vacante de montant laissée par la formation d’Albert Chabotier reviendrait à un des vainqueurs du tour final inter-séries.

    Contrairement à ce qu’on entend dans certaines buvettes, en cas de titre de champion de Dison B et de descente de Dison A en P2, le second classé de P3C n’accéderait pas directement à l’antichambre de l’élite provinciale. « C’est correct », confirme Didier Petitjean, le secrétaire du Comité Provincial liégeois, après vérification du règlement. « Si Dison A descendait en P2, cette équipe empêcherait l’équipe B de monter de catégorie. Une place de montant supplémentaire serait alors mise en jeu lors du tour final inter-séries pour la montée en P2 ». Il est donc tout à fait probable qu’aucune formation de P3C ne monte cette année à l’échelon supérieur.

    A noter également que si l’équipe fanion de Dison était en ballottage défavorable (le nombre de descendants de P1 dépend notamment du nombre de Liégeois contraints de quitter la Promotion) et devait attendre la fin du tour final de Promotion pour savoir dans quelle série elle évoluerait la saison prochaine (P1 ou P2), la formation B du Stade ne pourrait en aucun cas participer au tour final inter-séries de P3. Elle devrait alors laisser sa place à une autre équipe sélectionnée d’après le classement général.

    Afin d’éviter ces scénarios plutôt cocasses, les Disonais ont leur sort entre leurs mains. « Même si la situation est ingérable », avoue Albert Chabotier, coach de l’équipe de 3e provinciale.

  • Oasis des ânes : bien plus qu’un simple refuge

    oasis, anesL’Oasis des ânes accueille tous les ânes qui lui sont confiés (abandon, maltraitance, saisie,…) et les remet sur pied (tant physiquement que psychologiquement) si nécessaire.

    L’a.s.b.l. s’occupe avant tout de prévention. Elle informe les propriétaires ou futurs propriétaires d’ânes. Elle peut également apporter son aide aux propriétaires d’ânes qui en font la demande. Des stages théoriques et pratiques sont organisés au sein du refuge. Ceci afin d’éviter au maximum les abandons.

    Voici les prochaines dates de portes ouvertes de l’Oasis des Anes : 17 mars, 7 et 21 avril, 5 et 19 mai, 2 et 16 juin, 7 et 21 juillet, 4 et 18 août

    Au programme : visite guidée du refuge, boutique et ouverture de la cafétéria.

    A noter, le refuge est ouvert les 1er et 3ème dimanches du mois de 14 à 17h.

  • Le Coq Mosan se hisse en quarts

    rugby, coq, mosanBonne nouvelle pour le rugby Coq Mosan. L’équipe berneautoise s’est qualifiée le week-end dernier pour les quarts de finale de la Toledo Cup grâce à un succès 13-8 face au ROC d’Ottignies. Cette belle performance permet au Coq de montrer sa vraie valeur avant une fin de saison qui s’annonce stressante à plus d’un titre.

     

  • L’Elan a frôlé l’exploit face à Andrimont

    football, p3, elan, etoile, dalhem, warsageLes joueurs de l’Elan Dalhem sont passés à côté d’un exploit retentissant dimanche dernier. Face à Andrimont, un candidat au titre de champion, les hommes du coach Thewis n’ont pas été en réussite (défaite 0-2). Pourtant, des occasions de but, ils en ont eu un paquet ! Mais quand la balle ne veut pas rentrer au fond…

    L’Etoile a également offert une bonne résistance à une autre équipe en forme : Dison, le leader au classement des points perdus (1-3). Il a fallu attendre les toutes dernières minutes de jeu pour voir le Stade tuer tout suspense.

    Pour sa part, Warsage a poursuivi sa série d’invincibilité en dominant Haccourt sur sa pelouse (3-5). Le moins qu’on puisse dire, c’est que les spectateurs en ont eu pour leur argent avec ces 8 buts.

  • Le bal du bourgmestre : une réussite totale

    dalhem, bal, bourgmestre, harlem, shakeSamedi soir, plus de 700 fêtards se sont regroupés à la salle « l’Alliance » à Warsage pour le bal du bourgmestre. Pour son grand retour en terres dalhemoises, cette soirée a connu un succès retentissant. Le moment le plus fou de cette fiesta haute en couleurs n’était autre que le Harlem Shake géant peu après minuit. C’est Arnaud Dewez en personne qui a lancé la chorégraphie.

    Jusque 4h du matin, les Dalhemois ont mis le feu au dancefloor. A noter, les bénéfices de la soirée permettront de financer l'organisation d'une formation au brevet européen de premiers secours (cadre scolaire et sportif).