- Page 2

  • Pas de foot en P3 : les membres du CP sont-ils un peu masos ?

    foot, p3, remises, elan, etoile, warsageMauvaise nouvelle pour les amateurs de football. Le Comité Provincial a, une nouvelle fois, remis les matches de ce week-end. La raison ? La même que la semaine dernière : la neige et le gel. Il est vrai que les terrains sont toujours enneigés. Les entraînements ressemblent d’ailleurs davantage à des séances gratuites de patinage. Mais pourquoi, chaque année, le CP programme-t-il autant de parties durant l’hiver ? En effet, c’est toujours la même rengaine : il faut annoncer les remises puis recommencer le boulot en reprogrammant les matches à des dates ultérieures. Les membres du CP sont-ils un peu masos ? Aiment-ils se compliquer la tâche ?

  • Participez à Belgique-Macédoine avec l’Elan Dalhem

     

    diables, rouges, elan, dalhemL’A.S.B.L. « Jeunesse les Enfants Belges » et le comité des jeunes de l’Elan Dalhem ont le plaisir de vous inviter à partager le souper de l’an neuf qu’ils organisent le samedi 26 janvier en la salle « les Enfants Belges ». C’est au cours de cette soirée qu’ils auront la joie de remettre les prix du concours de ballonnets de la fête d’octobre, un cadeau aux jeunes footballeurs et des friandises à tous les enfants. Le souper débutera à 18h30. Le prix est fixé à 10 €. Au menu : « vol au vent-frites », menu junior à 5 €. Chaque participant diables, rouges, elan, dalhemau repas se verra offrir un billet de tombola qui donnera droit à 3X2 places pour le match Belgique-Macédoine, transport et réception compris. Tirage des vainqueurs lors de la soirée.
    Réservations souhaitées avant le 23 janvier : au local, chez Achille Jolly au 04.379.54.41 ou chez Carine Thewis au 0499.23.03.04.

    A noter, la soirée sera animée par « The Hollies et son karaoke ».

  • Le grand départ pour les classes de neige

    classes, neige, ecole, dalhemC’est le grand moment pour les 6es années de l’entité de Dalhem. Ce samedi, sur le coup de 7h30, ils prendront la direction de la France. Là-bas, ils profiteront des pistes de ski enneigées pour passer un séjour de classes de neige inoubliable. Leur retour est prévu une dizaine de jours plus tard.

     

  • Programme d’un week-end complet en volley

    volley, photo, vca Les femmes des dirigeants du VCA Dalhem n’ont qu’à bien se tenir. Ce week-end, elles ne verront que très peu leur homme. Car le programme du VCA Dalhem est copieux. Lisez plutôt :

    Samedi à 14h30: Dalhem 3 - Grivegnée 2

    Samedi à 17h45: Dalhem 1 - Stavelot 1

    Samedi à 21h00: Dalhem 2 – Welkenraedt 1

    Dimanche à 10h30: Dalhem minimes 4.4C – Verdi

    Dimanche à 14h30: Dalhem 4 – Welkenraedt 2

    Dimanche à 16h00: Stavelot – Dalhem minimes 4.4B

  • Aurélie Henssen a tourné avec Sophie Marceau et Benoît Poelvoorde

    aurelie, henssen, cinemaPassionnée de cinéma, Aurélie Henssen, une Warsagienne de 24 ans, avait envie de découvrir l’envers du décor. Après avoir lu une publication d’une de ses amies annonçant un casting public sur Facebook, elle a enfin vu son rêve se réaliser. « Curieuse, je me suis rendue à ce fameux casting. Trois mois plus tard, j’ai été rappelée pour jouer un rôle de figurante lors du tournage du film « Populaire », une comédie française diffusée depuis quelques mois au cinéma. J’ai donc eu la chance de tourner avec Déborah François et Romain Duris », relate-t-elle. 

    Depuis cette première expérience, Aurélie a fait son petit bonhomme de chemin dans l’univers cinématographique. « En effet, j’ai participé au tournage de cinq ou six films. J’ai notamment eu la chance de croiser la route de Sophie Marceau, Benoît Poelvoorde ou encore Gérard Lanvin. Ce dernier m’a même adressé la parole ».

    Ce parcours, Aurélie le doit à ses rencontres durant les tournages. « Une organisatrice de castings a conservé mes coordonnées. Elle n’hésite pas à m’appeler en cas de besoin. Quant aux discussions avec d’autres figurants, elles m’ont notamment permis de découvrir un site sur lequel il est possible de voir les dates des prochains castings, puis d’envoyer sa candidature ».

    Un simple défraiement

    Enrichissantes, les journées de tournage sont également très longues. « Surtout si on ajoute à cela la durée du trajet... La plupart du temps, je dois me rendre à Bruxelles ou au Luxembourg pour jouer mon rôle de figurante. Au final, on ne me voit que quelques secondes à l’écran ».

    Contrairement aux acteurs, les figurants ne sont pas payés pour leurs prestations. « En début de journée, nous signons un droit à l’image. A midi, on nous offre souvent à manger. Et en soirée, nous recevons un défraiement. En moyenne, on nous donne 50 euros par journée de tournage ». Ce n’est donc pas pour arrondir leurs fins de mois, mais bien par passion, que les figurants acceptent d’enchaîner les prises de vue lors des tournages…