La province de Liège passe en niveau d’alerte 4: voici les nouvelles mesures en vigueur dès ce samedi!

Face à l’augmentation constante des chiffres interpellants liés aux cas de personnes infectées par le Covid-19, des hospitalisations et des soins intensifs au sein du pays, il fallait clairement s’attendre à ce que de nouvelles mesures soient prises au niveau local, en renfort déjà de celles imposées au niveau fédéral. On s’y attendait, le Gouverneur de la Province faisant fonction vient de communiquer à ce niveau : les buvettes et cafétérias sportives sont notamment fermées, tout comme les douches et les vestiaires mais toute consommation d’alcool est également interdite sur l’espace public entre 23h et 6h du matin. Détails.

« Les derniers rapports montrent une forte augmentation de tous les indicateurs épidémiologiques. La province de Liège est particulièrement concernée par ce constat. En raison d’une croissance du nombre d’infections, d’hospitalisations et de décès, ainsi qu’une augmentation alarmante du taux de positivité et du nombre de reproductions, notre province est placée en niveau d’alerte 4, soit le niveau d’alerte maximal. »

Le ton est donné. Et c’est avec celui-ci que s’introduit le communiqué de presse publié par Catherine Delcourt, Gouverneur ff de la Province de Liège ce vendredi soir, en introduction des nouvelles mesures qui seront prises pour le territoire liégeois, au sens provincial du terme, dès ce samedi 10 octobre, à 10 heures. Un nouvel arrêté de police a donc été pris, en accord avec le gouvernement wallon et dans la lignée des règles imposées par le fédéral : celui-ci est donc bien d’application pour l’ensemble de la province, « exception faite des 9 communes formant la Communauté germanophone ».

Très concrètement, qu’en retenir ?

1 Les buvettes, cafétérias et autres débits de boissons des infrastructures sportives sont fermés. Aucune vente et distribution de boissons ne peuvent avoir lieu durant un événement sportif (en ce compris les entraînements) ;

2 Les vestiaires et douches ne sont accessibles qu’aux pratiquants de l’activité sportive et aux encadrants (entraîneurs, kinés, délégués). Ils doivent être fermés 45 minutes après l’activité sportive. Aucune boisson alcoolisée n’est autorisée ;

3 La consommation d’alcool sur la voie publique et dans les espaces publics est interdite entre 23h et 6h ;

4 Les activités commerciales, ludiques ou caritatives en porte-à-porte sont interdites.

Une dernière décision prise ici, on s’en doute, en vue de l’arrivée des festivités d’Halloween à la fin du mois… Quant à l’information selon laquelle un couvre-feu éventuel pourrait être appliqué pour l’ensemble du territoire wallon, « aucune décision n’a été prise à ce stade », précise le communiqué. Avant de poursuivre : « Une réflexion est en cours à ce sujet, entre les autorités fédérales et wallonnes, les gouverneurs wallons et les autorités locales. » De bonne source, on nous informe qu’il serait notamment question de déterminer si cette dernière mesure serait orientée vers les villes estudiantines, ou pas uniquement.

Les 6 règles d’or toujours à appliquer

En parallèle à ces nouvelles mesures, il est évident que « la conscience et la responsabilité de chacune et de chacun » sont également à appliquer fermement. « Bien évidemment, les 6 règles d’or restent également plus que jamais indispensables pour lutter efficacement contre le virus : règles d’hygiène, limitation des contacts rapprochés, distance de sécurité, attention aux personnes vulnérables, activités en extérieur de préférence, respect des règles sur les rassemblements. »

De nouvelles mesures qui, vous l’aurez compris, visent encore davantage à stabiliser la situation puisque, ne nous le cachons pas, « l’objectif global est d’éviter à tout prix d’en arriver à un nouveau confinement généralisé », conclut franchement Catherine Delcourt.

Commentaires

  • La dictature est en marche. Des mesures inadmissibles dans un état de droit car basées sur un dogme. Jamais aucune donnée exposée à l'appui des décisions : "Nous savons, suivez les ordres." Bientôt, on nous emmènera à la gare ...

Les commentaires sont fermés.