Rémy Anelli (Etoile Dalhem): «La vie à Rome m’a changé»

Mars 2019, Rémy Anelli quitte tout, dont la P1 de Beaufays, pour ouvrir un nouveau chapitre de sa vie à Rome et retrouver ses racines.

« Je suis un peu parti sur un coup de tête, sans savoir combien de temps je resterais. Je voulais travailler comme commercialista. J’étais payé 5€/heure, restant parfois 10-12 heures debout sous 40ºC. Mais je n’avais pas à me plaindre, je n’avais même pas l’impression de bosser. Ça m’a donné envie d’ouvrir ma propre osteria. »

Il vient de s'engager à l'Etoile Dalhem. Il nous explique pourquoi.

Un an après son arrivée, le Grivegnéen a pu, avec le confinement, observer une Rome déserte comme jamais vue auparavant. Surprenant!

Les commentaires sont fermés.