Marc Bolland m'annonce qu'il n'ira pas au bout de son mandat de bourgmestre à Blegny

«En 2023, j’arrête!»

Coup de tonnerre à Blegny. Bourgmestre depuis 2003, Marc Bolland a participé, avec succès, à «ses» dernières élections communales en 2018. Il n’ira d’ailleurs pas au bout de son mandat: «A 60 ans, c’est-à-dire dans quatre ans, c’est certain, j’arrête la politique».

Depuis 1976, date des fusions des communes, Blegny est socialiste. Louis Arnolis, Jean Bastin et aujourd’hui Marc Bolland se sont succédé au poste de bourgmestre. «Pour ma part, en 2023, j’arrête», nous lance donc le maïeur socialiste. «Je suis né en 1963 et je serai alors âgé de 60 ans. Figurez-vous que j’ai toujours signalé que je stopperai mes activités de bourgmestre lors du passage de ce cap. Vingt ans de mayorat, tel sera donc mon bilan comptable. Mais ce n’est pas tout: j’ai également occupé le poste d’échevin ainsi que de président du CPAS. C’est une belle aventure qui se termine».

> Analyse et réactions dans la Meuse Basse-Meuse de ce vendredi ou dès maintenant dans nos éditions digitales.

Les commentaires sont fermés.