Les Bandas ont toujours la cote à Dalhem: retour sur une journée parfaite (photos)

En conviant douze groupe amis, venus de Belgique, des Pays-Bas mais aussi de France, à leur 25e anniversaire ce samedi, le Delirium Tremens Band avait, en quelque sorte, relancé les Bandas, à Dalhem. Un évènement exceptionnel dans tous les sens du terme. Pour des milliers de fêtards de la région, il s’agissait d’un véritable retour dans le temps.

Il était 14h lorsque les premières notes de musique ont fait chavirer de bonheur le petit village de Dalhem. Dans la prairie des vachettes, plusieurs familles écoutaient déjà avec attention les prestations des différentes bandas. Ces dernières se succédaient avant de se rendre à d’autres points musicaux. Quelques mètres plus bas, on pouvait d’ailleurs déjà voir des Visétois danser sur la rue, un Ricard à la main.

Devant l’ancienne école, là où se trouvait auparavant un bar mexicain, (Arnaud Dewez s’en rappelle encore, lui qui a évoqué ce passage dans son discours 24 heures plus tôt), c’était déjà de la pure folie. En milieu d’après-midi, les « Sans soucis », ce groupe français sept fois champions de France, mettait littéralement le feu. La ferveur commençait à monter !

Sur les pavés de la Vieille Ville, la donne était identique. C’est avec joie que plusieurs Dalhemois retrouvaient des personnes venues de Carcassonne uniquement pour ces Bandas.

Plus d'informations dans la Meuse Basse-Meuse de ce lundi 8 août.

1 Banda du Périgord.JPG

Les commentaires sont fermés.