Bientôt un stand de tir olympique à Saive?

Que va devenir la caserne de Saive, cette zone de 48 hectares située au centre de l’Euregio Meuse Rhin et de la Basse-Meuse?

Les projets ne manquent pas pour cette zone de 38 hectares composés de forêts, prairies et champs en plein milieu d’une zone complètement urbanisée, 5 hectares d’ateliers militaires comprenant 12.000m² d’espaces couverts ainsi que 5 hectares comprenant des bâtiments repartis autour d’une plaine de parade. Et l’un de ces projets pourrait révolutionner une discipline sportive plutôt méconnue en Belgique!

Nous vous avions déjà révélé qu’un stand de tir allait normalement bientôt voir le jour à cet endroit. «Le bureau d’architectes est désigné. Il doit réaliser les plans de la première mise à niveau, préparée avec enthousiasme par les zones de police de la Basse-Meuse, de Herstal et de Fléron. En principe, dés juin 2016, le stand sera opérationnel pour la formation au tir des policiers», lançait Marc Bolland, le bourgmestre de Blegny, sur son site internet au mois de septembre. Mais ce stand de tir pourrait avoir des caractéristiques bien spécifiques. D’après nos informations, il est très probable qu’il possède des dimensions olympiques!

Ce qui est certain, c’est qu’il n’existe aucun site de ce type dans la région. Pour les athlètes, à l’instar du Liégeois Lionel Cox, médaillé d’argent en tir à la carabine à 50 mètres couché aux Jeux de Londres, ce serait un magnifique terrain d’entraînement. De même pour tous tireurs en herbe qui espèrent suivre la même trajectoire...

Les commentaires sont fermés.