Les communes où les habitants gagnent le plus: Dalhem dans le Top 5

Neupré, Chaudfontaine, Esneux, Sprimont, Dalhem. Voici les cinq communes liégeoises où le revenu net moyen des habitants est le plus haut, comme l’indiquent les statistiques dévoilées par le SPF Économie.

sedsd.pngUn peu plus de 17.000 euros. C’est la somme en net que gagne le Belge sur une année, en moyenne. Comme toujours au sein de la maison «Belgique», il y a des disparités entre le nord et le sud du pays. Ainsi, en Flandre, le chiffre est de 18.163 euros, alors qu’il chute à 16.104 pour la Wallonie.

Sans trop de surprises, la province du Brabant flamand était la plus riche du pays en 2013 (19.994 euros en moyenne), talonnée de près par son homologue du Brabant wallon (19.465 euros). Le Hainaut reste la province la plus pauvre du pays avec un revenu moyen de 15.000 euros.

Focalisons-nous désormais sur la région liégeoise et les 24 communes qui la composent. Qu’en retenir?

Premièrement, le revenu net moyen par an et par personne est inférieur au belge, et même au wallon. Il n’atteint en effet que les 15.444 euros. Histoire de donner une meilleure idée encore, voici le ratio mensuel: 1.287 euros. Ce n’est pas élevé, que du contraire, même.

Plus inquiétant encore, les communes liégeoises qui se situent sous la moyenne de l’arrondissement. Elles sont au nombre de sept: Beyne-Heusay, Flémalle, Grâce-Hollogne, Liège, Herstal, Seraing et, en dernière position, Saint-Nicolas. On peut même dire qu’il existe un fossé entre les trois dernières de ce «classement» et le reste. Ainsi, c’est à Saint-Nicolas que le salaire «poche» des habitants est le plus bas: à peine 1.080 euros par mois. Un chiffre qui grimpe à 1.128 à Seraing et à 1.157 à Herstal. La Cité ardente n’est pas dans ce trio, mais pas loin: 14.176 euros par an et par habitant en moyenne, soit 1.181 euros mensuels.

Plus de 20.000 euros nets /an

À l’autre bout du classement, deux communes de la banlieue liégeoise se détachent, à savoir Neupré et Chaudfontaine. Ces dernières sont bien connues pour leur côté plus «huppé» et dépassent la barre symbolique des 20.000 euros nets par an et par habitant en moyenne. Cela donne ainsi un revenu individuel poche moyen de 1.808 euros à Neupré, contre 1.775 pour un Calidifontain. Derrière, on retrouve dans l’ordre les communes d’Esneux, Sprimont, Dalhem, Awans et Blegny. Notons que ces sept entités se situent au-dessus de la moyenne du nord du pays.

Juprelle, elle, est classée juste entre les moyennes flamande et nationale, avec 18.084 euros annuels nets par habitant.

Au final, ce classement des communes dont les habitants sont les plus riches ne fait que refléter des tendances connues. À savoir que celles du bassin industriel liégeois, comme Seraing, Herstal, Liège-Ville et Flémalle souffrent plus de la crise économique et des fermetures des grosses entreprises historiques.

À l’inverse, la «ceinture bleue», à savoir la plupart des entités de l’Ourthe-Amblève, et les localités du côté du Condroz, ont une population à plus forte capacité. contributive.

G.G.

Les commentaires sont fermés.