Les Feux de la Saint-Jean : entre tradition et beuverie

snt.gifPlus de 3.000 personnes se donnent rendez-vous chaque année le dernier samedi du mois de juin dans une prairie à Berneau à l’occasion des Feux de la Saint-Jean. Une fête qui vire régulièrement en une beuverie collective, au grand dam des organisateurs. 

Ce qui était un évènement local en 1988 est devenu un rendez-vous mondain par excellence. « Nous avons organisé les Feux de la Saint-Jean pour fêter notre héros régional, Jean de Berneau. D’après une légende, Jean aurait terrassé un dragon à 7 têtes, sauvant ainsi une princesse avec qui il se maria et eut beaucoup d’enfants. Lors des premières éditions des nuits de la Saint-Jean, seuls les gens du coin nous rejoignaient pour faire la fête. Grâce au bouche à oreille, l’événement a pris de plus en plus d’ampleur. De nos jours, les Feux de la Saint-Jean attirent plus de 3.000 personnes », remarque Patrick Heynen, le grand Confident de la confrérie « les Amis de Jean de Berneau ».

Fin des examens

Dans ce public, on retrouve de nombreux jeunes. « Les étudiants viennent  fêter la fin des examens à la Saint-Jean. La plupart d’entre eux ne sont là que pour boire du « Petit Dragon ». Ils se foutent complètement des traditions. Ils ne pensent qu’à une chose : vider leur bouteille d’alcool le plus vite possible. Par conséquent, on retrouve des gens couchés un peu partout dans la prairie. En fin de soirée, il faut parfois enjamber les corps pour pouvoir sortir du site », narre un habitué de cette fête.

Précautions

Les organisateurs sont conscients de ce phénomène. Il faut dire que des membres de la Croix Rouge sont intervenus une douzaine de fois l’année dernière. « Nous avons mis en place quelques dispositions afin de contrer le côté beuverie de l’événement. Une fouille est par exemple réalisée à l’entrée du site. En effet, nous ne voulons pas que les gens amènent des bouteilles de l’extérieur. De plus, lorsque nous avons un doute sur l’âge d’une personne qui commande une bouteille de « Petit Dragon », nous lui demandons sa carte d’identité. En effet, nous ne vendons pas d’alcool aux jeunes de moins de 16 ans. Nous proposons également de l’eau gratuitement aux personnes qui le souhaitent. Sans oublier qu’un service d’ordre est prévu sur le site et que la rue des Trixhes est surveillée par des agents de sécurité », commente Patrick Heynen.

Programme

Comme chaque année, la nuit de la Saint-Jean proposera un programme copieux. La soirée débutera à 19h avec le traditionnel « Souper Cochonaille ». « Nous introniserons ensuite les nouveaux membres ainsi que des amis honorifiques dans notre confrérie. Vers 22h, les Confrères ouvriront le cortège qui mènera au Grand Feu. Le Grand Feu sera allumé par les membres du Grand Ordre. Aux alentours de 23h, le groupe « Tinkers Drinkers Dreamers » s’occupera de la partie musicale de la soirée. Nous aurions voulu prévoir d’autres animations afin d’attirer un public plus familial. Malheureusement l’étroitesse du site ne le permettait pas ». 

Boisson

Quel est le secret du « Petit Dragon » ?

La boisson phare des Feux de la Saint-Jean à Berneau s’appelle le « Petit Dragon ». « C’est une boisson mystérieuse. Seul mon père et moi sommes au courant des ingrédients nécessaires pour réaliser ce breuvage. C’est d’ailleurs chez mes parents que le « Petit Dragon » est conçu », remarque Patrick Heynen, le grand Confident de la confrérie « les amis de Jean de Berneau ».

« C’est un alcool de cerises (griottes de Richelle). Il faut un an pour le préparer. Nous ajoutons 7 ingrédients différents au breuvage en mémoire des 7 têtes du dragon que Jean de Berneau a tué. Certaines personnes arrivent à retrouver pas mal d’ingrédients en goûtant ce sang du dragon. Je vais vous en citer deux : la cannelle et la noix ».

En tout, 900 bouteilles de 70cl de « Petit Dragon » sont conçues chaque année. « Nous vendons uniquement ce produit aux nuits de la Saint-Jean. A par ça, nous proposons juste un godet de « Petit Dragon » aux personnes inscrites pour la fricassée le dimanche de la fête à Berneau ».

 

A noter, si vous voulez acheter votre bouteille de « Petit Dragon » avant tout le monde, vous devez vous inscrire au « Souper Cochonaille » qui a lieu avant le Grand Feu de la Saint-Jean.

Les commentaires sont fermés.