Un jumelage entre Mortroux en Belgique et Mortroux en France

mortrouxLe jumelage entre le charmant village bassimosan de Mortroux et la pittoresque ville française de Mortroux qui ne compte que 300 habitants sera officialisé vendredi prochain à Dalhem. Le mariage entre ces deux localités séparées de 710 km mais aux valeurs festives identiques découle de 30 années d’amitié.

Au début des années 1980, quelques jours avant la fête de septembre à Mortroux, Pierre Bonmariage, alors échevin de la commune de Dalhem, contacte les organisateurs des « Groupirs », l’un des trois comités organisateurs mortrousiens. L’échevin propose d’accueillir un groupe de Français. L’accord étant rapidement entériné, une dizaine de touristes débarquent dans notre région par le train touristique « Li Trimbleu » afin de visiter le site de Blegny-Mine et le musée de la roue à Mortroux. A la surprise générale, les Français annoncent durant la journée qu’ils viennent de Mortroux dans le département de la Creuse.

mortrouxTrès étonnés mais non moins curieux, les organisateurs abandonnent les préparatifs de la fête et se rendent au Relais du Trimbleu. Le premier contact est timide. Après la visite du musée de la roue, les touristes français sont invités par les « Groupirs » à se rendre au siège de la fête annuelle à la ferme « Andrien ». Après une journée arrosée, les Mortorolais reçoivent, en signe d’amitié, l’emblème des « Groupirs ». La famille Clavaux, qui enseigne dans la Creuse, propose alors une journée d’échange en France. L’année suivante, les Mortorolais accueillent les Mortrousiens dans leurs contrées. 

Le premier séjour chez leurs homonymes français reste à jamais gravé dans la mémoire des « Groupirs » tant l’accueil fut chaleureux. En retour, ces derniers les invitent deux ans plus tard en Belgique. L’échange est né. Il dure quelques années avant de quelque peu s’éteindre. Mais pas tout à fait. En effet, deux familles mortrousiennes ont gardé de solides liens d’amitié avec les Mortorolais. Grâce à elles, les « Groupirs », accompagnés de « la Mortrousienne », une autre association du village bassimosan, ont mis sur pied une nouvelle rencontre. En juin 2010, les Mortorolais sont invités en Belgique. L’échange reprend de plus belle.

« La Creuse est une région très pauvre. Les jeunes Mortorolais doivent s’expatrier pour trouver un travail », commente Grégory Bonhomme, un Mortrousien qui s’est déjà rendu à Mortroux en France. « Ce sont vraiment des gens sympathiques et accueillants. En retour, nous essayons de les mettre dans les meilleures conditions lorsqu’ils débarquent en Belgique ».

Ce vendredi 10 mai, le jumelage entre les deux entités sera officialisé à Dalhem. Hébergés dans les familles du village de Mortroux, nul doute que les 50 Mortorolais qui feront le déplacement seront à nouveau traités comme des rois.

Programme

Jeudi 09 mai

17h : accueil dans la salle et verre de bienvenue

20h : barbecue – grillade du chef

Vendredi

11h : réception à la Maison Communale et remise de la charte.

15h : golf fermier à la ferme de Gérard Sart

17h30 : inauguration de la plaque commémorative sur le pont.

20h30 : buffet campagnard à la salle + soirée dansante.

Samedi

14h : visite de l’Abbaye de Val-Dieu, sa brasserie et dégustation.

20h : traditionnel boulet-frites à la salle

22 : blind test

Les commentaires sont fermés.