L'avenir de Warsage et Dison se joue en partie ce soir

football, eland, warsage, disonSur le terrain, Warsage a réalisé une bien mauvaise opération en s'inclinant contre Andrimont (2-3) alors que Dison a atomisé Glons. Mais attentions car Dison pourrait perdre toute chance d’être sacré ce soir. En effet, à partir de 18h30, le Comité Provincial se penchera sur « l’erreur » du Stade. Rappel des faits : lors d’un match de classement entre Spa et Dison A, tous deux éliminés de la coupe Jupiler, mais donnant la possibilité au vainqueur de se qualifier pour la prochaine coupe de Belgique, le Stade a aligné une équipe mixte comportant 10 joueurs de son noyau B. Jusque là, rien de bien répréhensible, à condition de ne pas réintégrer tous ces éléments lors des prochaines rencontres dans l'équipe évoluant en P3, ce que Dison a fait. Car, seuls 3 joueurs par match sont autorisés à faire des allers-retours entre les deux formations.

« Nous allons avancer des arguments pour tenter de nous tirer d’affaire », lance Michel Trembloy, le correspondant qualifié du Stade. « Je me présenterai probablement avec un avocat devant le Comité Provincial. En face de moi ce jeudi, j’aurai un représentant du club de Cornesse ». La semaine prochaine, le CQ de Saive, accompagné vraisemblablement du CQ de Warsage, fera face à Michel Trembloy et aux membres du CP. Mais, en cas de décision défavorable à Dison ce soir, ces deux clubs seraient déjà assurés d’avoir gain de cause. Le Stade perdrait alors les unités acquises sur le terrain. Quant à Cornesse, Saive et Warsage, ils empocheraient les trois points de la victoire. Cette sanction permettrait donc à Warsage de faire un pas décisif vers le titre. « Je ne me suis pas vraiment mêlé de cette affaire », concède Mathieu London, le président warsagien. « Certes, on pourrait être champion sur tapis vert. Mais je continue à dire que ce qui se passe sur le terrain importe davantage ». Le président London n’a pas tort. « D’ailleurs, si nous terminions à égalité de points avec Warsage, nous n’aurions aucune chance d’être sacrés car le club bassi-mosan compterait une victoire de plus que nous », conclut Michel Trembloy.

Les commentaires sont fermés.