vert

  • Le Cap Vert, nouveau haut lieu de la fête à deux pas de Dalhem

    cap, vertAprès avoir vibré au rythme de la Coupe du Monde de football, le Cap Vert s’est mué en un club lounge. Une métamorphose réfléchie et signée Michael Mariutti, un ancien étudiant visétois qui souhaite redynamiser la vie nocturne dans la Cité de l’Oie. 

    Sauts de joie, chants à la gloire d’Eden Hazard et compagnie, fiestas endiablées… L’été était bouillant au Cap Vert. Cinq jours après la finale du Mondial, remportée par l’Allemagne face à l’Argentine au terme d’une rencontre à suspense, l’établissement mosan a de nouveau ouvert ses portes. Mais cette fois, pour un évènement bien différent : l’inauguration d’une nouvelle discothèque. Une entreprise délicate mais plutôt ingénieuse lancée par un personnage qui connaît bien la région et le monde de la nuit. « J’avais déjà organisé quelques soirées au Cap Vert en 2007 et en 2008 », se remémore Michael Mariutti, le patron du nouveau club lounge de Visé. « A l’époque, il s’agissait de fiestas uniques. Par contre, mon rêve a toujours été de lier un programme plus complet à cet établissement. Il y a six mois, je suis passé devant le Cap Vert et je me suis dit ‘chiche’ ».   

    cap, vertLorsque la plupart des Visétois décident de partir faire la fête, soit ils prennent la direction des cafés du centre-ville, soit ils montent dans leur véhicule et sont contraints de se farcir plusieurs dizaines de kilomètres avant de trouver une discothèque sur leur chemin. « Même les gens préférant participer aux fêtes de village vont bientôt devoir se faire à l’idée que la saison se termine petit à petit », reprend Mariutti. « Dans les semaines à venir, les fiestas dans la région vont se compter sur les doigts d’une main. Voilà pourquoi je pense que mon projet de boîte de nuit à Visé tient la route. D’ailleurs, plusieurs fêtards ont déjà participé à l’une ou l’autre soirée organisée depuis l’ouverture. A partir du mois prochain, le programme sera plus précis : le jeudi sera dédié à un afterwork. Le vendredi, une soirée pour les plus de 18 ans sera organisée. Quant au samedi, il permettra aux plus de 25 ans de se réunir. En fait, il n’y a pas grand-chose de prévu dans la région pour ce type de clientèle. Les attirer dans un lieu cosy où la tenue de ville est obligatoire et où la sécurité est omniprésente ne peut être qu’une entreprise positive ».

    Surtout que le patron du Cap Vert ne lésine pas sur les moyens. Après avoir rafraîchi la décoration de l’établissement et l’avoir doté d’un salon VIP, il a déjà convié quelques stars du monde de la nuit. « Vinz de Fun Radio est passé au Cap Vert. cap, vertL’un des plus jeunes talents de Paris a aussi fait le show aux platines. Le 24 octobre prochain, ce sera Jack de Marseille qui effectuera le déplacement afin de montrer ses talents de DJ aux Visétois. Bref, nous essayons de concocter le programme le plus alléchant possible. D’ailleurs, nous pouvons aussi enrôler des groupes. En effet, la scène principale est amovible ».  

    Briser la malédiction des discothèques

    Michael Mariutti est bien parti pour briser la malédiction des discothèques de la Cité de l’Oie. En rafraîchissant le Cap Vert, le nouveau club lounge de Basse-Meuse, l’ancien étudiant visétois a lancé un projet novateur qui n’a rien à voir avec ce que « le Titanic », qui a coulé il y a plusieurs années, ou encore « le Manhattan », qui a sombré il y a quelques mois, soit deux discothèques qui n’ont pas fait long feu, proposaient. « Tout d’abord, le Cap Vert est un endroit connu de tous les Visétois. Voilà plus de vingt ans que des fêtes sont organisées dans cet établissement », énumère le patron de la discothèque mosane. « Ensuite, l’avantage de cette boîte de nuit est lié au parking. Des places sont situées non loin de l’entrée. Et puis, au Cap Vert, vous n’aurez jamais de problèmes avec la clientèle. Celle-ci est triée à l’entrée, contrairement à d’autres gérants de discothèques qui laissaient pénétrer n’importe qui dans leur établissement ».

     

    La façade ayant été renforcée avec 40 cm d’épaisseur d’isolant, les voisins du Cap Vert ne risquent pas d’être dérangés par d’éventuelles nuisances sonores. « Le seul défi sera d’inviter les Visétois à traverser le pont pour venir dans mon établissement. En effet, les prix proposés sont moins chers par rapport à ce que vous pouvez trouver dans d’autres discothèques ».