transhumance

  • Une transhumance qui a attiré de nombreux curieux et quelques Dalhemois

    transhumance, Plusieurs habitants de la Vallée du Geer, la classe de Madame Anne de l’ECF d’Eben-Emael ainsi que de nombreux curieux venus aussi bien de Basse-Meuse que des Pays-Bas ont assisté à une étonnante transhumance hier. Sur le coup de 10h, une septantaine de moutons de la Montagne Saint-Pierre ont rejoint Glons à partir d’Emael, en passant par tous les villages de la Vallée du Geer, la via Jecore étant privilégiée. Au total, ils ont effectué un trajet long de plus de 10 km !

    Plusieurs haltes étaient prévues sur le parcours. Ce dernier était encadré par la police. Quant à Spallywood, une société de production vidéo, elle était présente pour immortaliser le moment. Il faut dire que les dernières transhumances datent des années 90. A part des cartes postales, les souvenirs de ces évènements ne sont donc pas légion dans cette région.

    Accompagnés de leurs chiens, Muriel et Francis de Rosa Canina ont dirigé la meute avec brio. « Les moutons doivent toujours être groupés », précisaient-ils avant le départ. Un coup d’envoi pour le moins compliqué, plusieurs bêtes ayant des difficultés à se concentrer vu le public qui les entourait. « Nous n’allons pas trop les bousculer. En effet, nous devons tout mettre en œuvre afin qu’ils gardent leur calme ». 

    Après une mise en route plutôt lente, les moutons ont rapidement trouvé leur rythme de croisière. Direction les étables où ils auront la chance de passer l’hiver. « Ils seront au chaud et auront tout le nécessaire pour se sustenter ».