oies

  • Le retour triomphal des Oies Sauvages

    oies, sauvages, viséPlus de 1.000 fêtards se sont massés samedi soir dans la salle « les Tréteaux » à Visé afin d’assister au grand retour des Oies Sauvages. Après trois ans d’arrêt, le groupe liégeois a pris part à une soirée dont les bénéfices seront reversés au service d’oncologie médicale du CHU de Liège.

    L’ambiance était tout bonnement fantastique lorsque Michel et Christine, les deux chanteurs du groupe, ont fait leur apparition sur scène vers 23h10. Pendant 2h30, les Oies Sauvages ont fait danser leurs nombreux fans.

  • Les Oies Sauvages de retour ce samedi sur scène, et pour la bonne cause!

    oies, sauvagesTrois ans après avoir mis un terme à leur aventure musicale, les Oies Sauvages ont accepté de remonter sur scène, le temps d’une soirée. Ce groupe qui a fait danser la Basse-Meuse durant une décennie sera présent le 18 octobre prochain à la salle des Tréteaux à Visé pour une fiesta dont les fonds seront reversés au service d’oncologie médicale du CHU de Liège.

    C’est l’évènement de cette fin d’année ! Samedi prochain, les Oies Sauvages reprendront leurs plus grands tubes. Pour le plus grand bonheur de leurs fervents fans. Et surtout, pour la bonne cause. « Nous ne pensions pas revenir un jour sur scène », avoue Michel Hocks, le chanteur du groupe. « Mais le fils de Joseph, une Oie Sauvage et surtout un ami très proche, est décédé. L’une de ses dernières volontés était de voir le groupe remonter sur scène. Si nous avions auparavant décliné plusieurs propositions, cette fois il nous était impossible de dire non. Comme Yves Moreau (NDLR le fils de Joseph) a souffert du cancer, tous les fonds recueillis à cette soirée seront reversés au service d’oncologie médicale du CHU de Liège. Le 18 octobre, nous serons tous bénévoles et nous jouerons donc au profit d’une cause très importante ».

    oies, sauvagesDepuis le lancement des préventes, celles-ci partent comme des petits pains. Pourtant, le nom des Oies Sauvages n’est même pas inscrit sur l’affiche d’une soirée qui se déroulera aux Tréteaux, là où le groupe liégeois avait organisé sa fiesta d’adieu il y a trois ans. « En fait, c’est une surprise », annonce Christine Michel, la chanteuse du groupe, avec son sourire légendaire. « Mais tout le monde est déjà au courant ! Raison pour laquelle nous nous amusons à publier différents messages sur les réseaux sociaux en rapport avec cette soirée en hommage à Yves. Le fils de Joseph a également fait danser toute la région. En effet, il a été DJ durant plusieurs années. Il s’est fait beaucoup d’amis dans le monde de la musique. Voilà pourquoi nous ne serons pas seuls sur scène. D’autres groupes ont aussi accepté de participer à cette soirée où les titres seront, pour la plupart, issus des années 80 ». 

    Avant cette date unique, les Oies Sauvages ont prévu…deux répétitions ! La preuve que les morceaux qu’ils ont joués ou chantés durant plusieurs années sont toujours bien encrés dans leur mémoire. « Nous avions décidé de stopper l’aventure car certains membres du groupe souhaitaient vivre autre chose. Il faut dire que nous jouions quasiment tous les week-ends à une époque », se remémore Philippe Clerdent, l’une des chevilles ouvrières du groupe. « Mais nous sommes restés en contact. Certains avaient d’ailleurs encore la fibre musicale et se sont lancés dans de nouveaux projets, d’autres ont simplement fait une pause. Au final, nous étions heureux de nous retrouver lors de la première répétition. Musicalement, nous avons rapidement retrouvé nos marques. Les réflexes sont vite revenus. C’est de bon augure avant notre prochaine et sûrement toute dernière prestation ».

  • Les Oies Sauvages reprennent la direction de la scène

    Oies, SauvagesJ'ai une bonne et une mauvaise nouvelle pour les fans du célèbre groupe qui a fait vibrer les jeunes et les moins jeunes ces dernières années, je vous parle bien sûr des Oies Sauvages.

    La bonne? Les Oies reprennent du service! Le groupe liégeois reprendra possession d'une scène ce soir.

    La mauvaise? Il faudra se rendre à Chatel, en France, pour écouter le groupe qui avait pourtant décidé de mettre un terme à sa carrière musicale il y a quelques mois.