nespresso

  • Elle confectionne des bijoux à base de capsules Nespresso

    lourtie, nespresso, capsulesGeorges Clooney, figure emblématique de la publicité pour Nespresso, devrait apprécier les créations de Frédérique Lourtie. La Dalhemoise réalise des bijoux grâce aux capsules de café. Ces dernières lui servent de base pour confectionner des colliers, des boucles d’oreille et des bagues.

     « Mon compagnon boit assez bien de café et, régulièrement, je voyais des capsules traîner dans la cuisine », explique la jeune dame. « Une idée a alors surgi dans ma tête. Je trouvais la forme ronde des capsules assez sympathique. De plus, j’ai remarqué qu’elles s’écrasaient facilement. Je me suis alors dit qu’elles pourraient servir de base pour créer des bijoux ».

    Lorsqu’elle s’adonne à sa passion, après les avoir nettoyées, Frédérique décore les capsules avec des éléments en tout genre. « Tout dépend de ce que je trouve, que ce soit dans des magazines, des publicités,… Cela peut être des petits textes comme des zones de couleurs. L’objectif est de trouver un accord entre la capsule et le ou les éléments choisis au préalable ».

    lourtie, nespresso, capsulesLa contrainte temporelle n’en est pas une pour la Dalhemoise. « Je suis institutrice primaire. Mon métier n’est pas de créer. C’est simplement un hobby. Parfois, la confection de bijoux est vraiment très rapide. A part le temps de séchage nécessaire avant le collage, ça peut aller très vite ».

    Toujours à la recherche de bricolages à réaliser avec ses élèves, Frédérique ne leur a néanmoins jamais proposé de concevoir des bijoux à base de capsules Nespresso. « Il faut dire qu’il est nécessaire d’avoir une grande gamme de capsules. En effet, lorsque vous êtes habitués à boire un café, vous avez toujours la même couleur pour votre base. Afin d’obtenir le plus grand stock possible de capsules, j’avais demandé à des amis de l’Université de m’en garder. Depuis ma requête, je dispose d’un éventail de couleurs nettement plus large ».

    Présente à l’exposition d’artistes et artisans dans les locaux du complexe scolaire de Dalhem le week-end qui suivait la Toussaint, la Dalhemoise a exposé ses créations au public. « Il est possible de faire plein de choses avec de genre de capsules », conclut-elle. « Certains leur donnent du relief en ajoutant des perles. Personnellement, je ne suis pas adepte de ce type de confection. Je préfère des bijoux plats. Je ne suis pas la seule dans le cas, d’ailleurs. En effet, plusieurs artisans effectuent le même genre de travail. Mais je tiens à préciser que je n’ai jamais copié l’idée d’un autre artiste ».