musée

  • Un musée sur la Grande Guerre inauguré à Barchon

    barchon, fort, muséeLes commémorations se succèdent en Basse-Meuse. Hier, c’était au tour des Blegnytois de se rappeler les moments pénibles vécus durant la Première Guerre mondiale. Outre les traditionnels discours et dépôts de gerbes, le moment le plus attendu de la journée était sans conteste l’inauguration du nouveau musée dédié à la Grande Guerre. 

    Malgré une pluie battante, une centaine de Blegnytois s’étaient réunis devant le Fort de Barchon dès 15 heures. Après la cérémonie solennelle avait lieu barchon, fort, muséel’inauguration du nouveau musée du Fort. Il y a cent ans, cet édifice blegnytois a souffert à cause des attaques allemandes. Bombardements en tout genre rythmaient son triste quotidien. Après quelques jours de batailles durant lesquels de nombreux soldats perdirent la vie, il fut envahi par l’occupant allemand. Au rythme de la visite du musée du Fort, les officiels et le public ont eu l’opportunité de se remémorer toute l’Histoire de cet endroit vraiment pas comme les autres.   

    « Nous avons voulu représenter les évènements liés à la Grande Guerre de manière didactique », commentent, avec fierté, plusieurs membres de la commission historique du Fort. Il faut dire qu’il a fallu plusieurs mois à ces bénévoles pour mettre sur pied cette exposition pédagogique. « Nous souhaitions commémorer la mémoire des personnes décédées au combat ou qui se sont battues pour la patrie via des illustrations et des textes. Nous expliquons, sur différents panneaux, les évènements qui ont marqué la région entre 1914 et 1918 ». Sur la cinquantaine de pancartes, on apprend ou on se remémore, c’est selon, l’origine de la Première Guerre mondiale, l’étincelle qui a mis le feu aux poudres, les conséquences tragiques des combats… Bref, tous les souvenirs historiques qui ont marqué la Commune de Blegny et ses environs.

    Différents objets de guerre donnent à l’exposition, nommée « 1914, Barchonbarchon, fort, musée s’embrase », un lien de proximité encore plus grand avec la Grande Guerre. A cet effet, il est important de préciser que le musée est situé dans différentes salles du Fort, au beau milieu des nombreuses galeries de l’édifice. Durant le parcours, une représentation des quatre fusillés à Blegny permet de cerner encore mieux la douloureuse histoire de la région.

    Si vous souhaitez visiter cette exposition, sachez qu’elle est ouverte les samedis et dimanches de 13h30 à 17h30 jusqu’au 14 septembre. Ces visites guidées sont également possibles, sur réservation, pour les groupes en semaine.

  • Du World War II Memory Museum à la Saint-Patrick

    world, war, musée, saint, patrickVous ne savez pas quoi faire ce dimanche après-midi. Voici une proposition concrète : débutez par la visite du World War II Memory Museum qui sera ouvert de 10 à 12h et de 13h30 à 17h30. Ensuite, prenez la direction de Berneau pour la fin de la Saint-Patrick. Au programme : concert de musique celte à partir de 16h à Al Vîle Cinse.

  • 18 musées vous ouvrent gratuitement leurs portes le 18 mai en nocturne et le dimanche 19 mai

    musée, aubin, neufchateauConcrètement, vous pourrez visiter le samedi 18 mai dès la fin d’après-midi et jusqu’à 21heures : le Fort de Lantin, le Motorium Saroléa et le musée communal de à Herstal, la Maison du Souvenir à Hermalle-Sous-Argenteau, le Musée d’Eben, la Maison de la Montagne Saint-Pierre à Lanaye, le musée Gallo-Romain et le World War II Memory Museum à Berneau, le musée des miniatures militaires 40-45 à Visé (Devant-Le-Pont), et les musées du Cœur historique de Visé : musée des Anciens Arbalétriers, musée des Anciens Arquebusiers, musée d’archéologie et d’histoire de Visé ainsi que le Trésor de la Collégiale de Visé (châsse de St-Hadelin).

    Le dimanche 19 mai, c’est dès 10 heures (et jusqu’à 18 heures) que les musées seront accessibles : aux Forts d’Eben-Emael, d’Aubin-Neufchâteau, de Lantin ; et aussi la Tour d’Eben-Ezer (à Eben-Emael), le musée de la fraise et de la culture maraichère à Vottem, ainsi que ceux qui auront déjà ouvert le samedi, à savoir : la Maison du Souvenir à Hermalle Sous Argenteau, la Maison de la Montagne Saint-Pierre à Lanaye, le musée Gallo-Romain et le World War II Memory Museum à Berneau, le musée des miniatures militaires 40-45 à Visé (Devant-Le-Pont), et les musées du Cœur historique de Visé : musée des Anciens Arbalétriers, musée des Anciens Arquebusiers, musée d’archéologie et d’histoire de Visé ainsi que le Trésor de la Collégiale de Visé (châsse de St-Hadelin).

    Certains musées proposent même des visites commentées à certaines heures. Pour plus d’informations, consultez le site web www.basse-meuse.be ou contacter directement la Maison du Tourisme de la Basse-Meuse au 04/374.85.55.

  • Visitez le fort d’Aubin Neufchâteau et son musée

    musee, fort, aubin, neufchateauEn mai 1940, le fort d'Aubin-Neufchâteau fait partie de la première ligne de défense de la zone fortifiée de Liège avec les forts d'Eben-Emael, de Battice et de Tancrémont.

    14 officiers et 545 soldats sont sous les ordres du Commandant Oscar d'Ardenne. Le vendredi 10 mai, le fort entre en action. Quand le soir tombe, il est complètement encerclé. Le lendemain, il repousse plus de 20 assauts. Le combat reprend jour après jour. Trois demandes de reddition présentées par des parlementaires allemands sont refusées. Le mardi 21 mai, attaqué de toutes parts, Aubin-Neufchâteau tombe. La garnison part alors en captivité.

    Grâce à sa résistance, le fort a ralenti et retenu des forces ennemies qui auraient été bien nécessaires sur d'autres fronts et contribua ainsi en partie au réembarquement de troupes anglaises à Dunkerque.

    Au cours des années d'occupation, les Allemands expérimentent dans le fort des armes secrètes dont les traces restent visibles et sont particulièrement étonnantes.
    Dans le musée, on peut voir des armes et des obus provenant du fort, quelques uniformes, la maquette d'une arme secrète,...

    Horaire : tous les troisièmes dimanches du mois à 14h00
    Prix : Adultes : 5 €/personne
    Enfants (< 12 ans) : 2 €/personne
    Groupes (> 15 personnes) : 4 €/personne
    Président : Mr Claude Henrion (02/355.58.40 - claudehenrion@skynet.be)

  • Visitez le musée gallo-romain à Berneau

    musee, gallo, romain, warsageAu début de notre ère, les Gallo-Romains exploitaient des bures (puits) de mines de plomb. Cette activité nécessitait la construction d'habitations pour les ouvriers et fut sans doute à l'origine de la naissance de Berneau. Plusieurs fermes assuraient la vie du village, notamment à la limite de Fouron-le-Comte (site du Pireux), à la limite de Visé (site de la Longue Vue) et de Bombaye (Villa Michel).

    Grâce au musée situé dans une ferme typique restaurée par l'asbl Al Vîle Cinse (la vieille ferme), nous pouvons observer des objets gallo-romains découverts assez récemment sur ces sites. Nous trouvons des poteries : coupes, plats, tasses, gobelets ; des objets en fer : fers à cheval, couteaux, truelles ; des objets en bronze : bagues, bracelets,...

    Horaire: le samedi de 20 à 22 heures, le dimanche et les jours fériés de 10 à 22 heures ou un autre jour, sur rendez-vous.
    Prix: gratuit. Cependant, lors de la visite d'un groupe avec le conservateur du musée, une petite participation est demandée.

    Téléphone :04 379 50 19
    Fax : 04/379.39.02
    Email : al.vile.cinse@skynet.be