intérieur

  • Ils ont vécu le Mondial de l’intérieur : « Un souvenir impérissable »

    mondial, intérieur, coupe, du, monde, dalhem, viséSi la plupart des Bassi-Mosans ont suivi la Coupe du Monde à la télévision ou devant les écrans géants situés au quatre coin de la province, d’autres ont eu la chance de vivre l’évènement depuis le pays organisateur, le Brésil. C’est notamment le cas du Dalhemois Vincent Janssen et du Visétois Alexandre Tromme. « Il y avait une ambiance de dingue », lance le premier cité. « Lorsqu’un Belge lançait un chant, tout le monde le reprenait en chœur. C’était vraiment impressionnant. Ca donnait la chair de poule ».

    Très heureux d’avoir participé à la grande fête du football, Alexandre Tromme était sur la même longueur d’onde que son voisin dalhemois. « Les supporters étaient chaleureux. Nous avons eu la chance de converser avec des Argentins, des mondial, intérieur, coupe, du, monde, dalhem, viséChiliens, des Brésiliens… C’était super ! Lorsque nous avons débarqué à Belo Horizonte afin de suivre les Diables rouges, nous avons été arrêtés par plusieurs locaux. Ils n’en revenaient pas de voir des Belges chez eux. Certains nous ont même demandé si nous étions d’accord de prendre des photos en leur compagnie » !

     

    Ces deux Bassi-Mosans garderont un souvenir impérissable de leur aventure au Brésil. « Au Maracana de Rio, tous les Belges étaient réunis dans la même tribune. Nous avions alors décidé de mettre le feu. Et je pense que nous avons réussi notre challenge », remarque le Visétois, avant de conclure. « Nous avons quelque fois logé chez l’habitant. Conscient que ce n’était pas tous les jours qu’ils avaient des Belges à la maison, les Brésiliens nous ont fait découvrir certains lieux historiques, mais également les endroits où faire…la fête » !