hauts-sarts

  • Hauts-Sarts: une info qui nous concerne tous

    carte.pngLes choses bougent pour la future zone 4 des Hauts-Sarts. Dernièrement, le SPW-Routes vient de déposer une demande de permis pour réhabiliter le rond-point de la sortie 34. Des travaux qui s’inscrivent pleinement dans le volet «mobilité» de l’extension.

    Avec près de deux ans de retard sur le planning annoncé, la première demande de permis vient donc d’être déposée pour l’extension des Hauts-Sarts.

    Un projet d’extension qui comporte deux volets. Le premier concerne l’aménagement de la zone 4 et de ses 60 hectares.

    Et le second, tout ce qui touche à la mobilité. Dans ce volet, on retrouve ainsi le recalibrage de la rue de Hermée, l’élargissement du pont de Bêche, le réaménagement des carrefours 1ère avenue/4ème avenue/route de Hermée/rue de Tilice et 2ème avenue/4ème avenue/route de Hermée et enfin, le recalibrage du rond-point de la sortie 34.

    Et c’est ce dernier point qui vient de récemment faire l’objet d’une demande de permis, la toute première dans ce dossier.

    Pourquoi une demande distincte? Parce qu’ici, c’est le SPW-Routes qui la gère et non la SPI.

    En quoi consiste le chantier?

    Concrètement, en quoi vont consister ces travaux? Ils toucheront le rond-point situé côté zoning, c’est-à-dire au carrefour sortie 34/1ère avenue/rue de Hermée. Outre son recalibrage, deux by-pass vont y être aménagés. Ces by-pass sont en fait des routes directes qui vont permettre d’éviter de passer par le rond-point. Ils doivent ainsi permettre de fluidifier le trafic au rond-point, mais surtout d’éviter, aux heures de pointe, la formation de files sur l’autoroute à hauteur de la sortie 34 en venant de Barchon.

    Ainsi, la première de ces routes directes va partir de la bretelle de sortie d’autoroute lorsqu’on vient de Barchon et rejoindra directement la rue de Hermée, en direction de Hermée.

    Le second by-pass va permettre de monter directement sur l’autoroute en direction de Liège, lorsque l’on vient de Herstal par exemple. Il partira en effet de la rue de Hermée, un peu après le pont de l’autoroute et rejoindra la bretelle d’accès à l’E40.

    A tout cela s’ajoutera la rénovation en profondeur de l’asphalte. Des travaux qui ne seront absolument pas du luxe vu l’état déplorable de la rue de Hermée entre ce rond-point et le pont de l’autoroute.

    Mais encore un peu de patience. Au cabinet du ministre wallon des Travaux publics, Maxime Prévot, on nous a en effet appris que ce chantier, estimé à 2,5 millions d’euros, démarrera dans le courant du second semestre 2016. Quant à la SPI, elle devrait déposer sa demande de permis pour l’extension des Hauts-Sarts dans les semaines à venir.

    Les enquêtes publiques étant traditionnellement suspendues du 15 juillet au 15 août, il ne faudra pas s’attendre à la voir démarrer avant la rentrée. 

    Aurélie Drion