excelsior

  • L’Excelsior définitivement fermé, il n’y a plus de cinéma en Basse-Meuse

    ciné 2.JPGL’affiche annonçant la réouverture de l’Excelsior, après rénovation, a été enlevée. Le bâtiment n’accueillera plus le moindre cinéphile : l’unique cinéma de Basse-Meuse va être transformé en une salle polyvalente et en appartements. 

    Fermé il y a un peu plus de deux ans, l’Excelsior aurait dû rouvrir ses  portes au public dans les mois à venir, à en croire l’affiche ci-contre. Mais cette dernière a été enlevée du bâtiment il y a quelques jours. « Toutes les belles histoires ont une fin », commente le Doyen Joseph Desonay. «  Nous avons essayé de trouver des solutions pour permettre à l’unique cinéma de Basse-Meuse d’avoir un avenir. Mais c’était beaucoup trop onéreux. En effet, il n’existe plus que la carcasse du cinéma. Tout le reste est à refaire. Bref, nous aurions dû tout démolir, avant de tout reconstruire. Le tout pour une seule salle de cinéma. C’était injouable ».

    D’après les renseignements glanés il y a quelques mois, les responsables de l’ASBL « La Porte Ouverte » étaient bel et bien à la recherche de moyens financiers afin de pouvoir effectuer les aménagements nécessaires dans le bâtiment. Des mécènes ou sponsors étaient recherchés et un partenariat avec le privé n’était pas à exclure.

    ciné 3.jpg« Tout cela, c’est du passé », reprend le Doyen Desonay. « Nous avons essayé de relancer le projet à plusieurs reprises. De surcroît, nous avons évoqué la situation du cinéma visétois en la comparant par exemple au ‘cinéma Sauvenière’. À chaque reprise, la conclusion était identique : une salle de cinéma ne draine pas suffisamment de monde comparé au coût des travaux nécessaires pour relancer l’activité. Nous avons donc changé notre fusil d’épaule ».

    Cela ne veut néanmoins pas dire que le bâtiment n’aura plus la moindre utilité. « Nous avions différentes idées. Au final, nous avons opté pour quatre modifications majeures : transformer le cinéma en salle polyvalente, créer plusieurs appartements, agrandir les bureaux de l’ASBL ‘La Porte Ouverte’ ainsi que la ludothèque. D’après nos calculs, il faudra plusieurs mois pour finaliser le projet. Concrètement, rien ne devrait être ouvert avant la fin de l’année 2015 ». 

    À noter que le projet ne sera pas financé par des subsides mais bien par l’ASBL visétoise, aidée par la Coopérative Saint-Hadelin.

    ciné 1.JPG