de winter

  • « Monsieur élections » avait tout préparé avant de se suicider

    de winter, dalhemLes interrogations fusent de toutes parts depuis la mort de Jean-Luc De Winter. Il faut dire que celui qui a souhaité mettre un terme à son existence était considéré comme le « Monsieur élections » à Dalhem. Son suicide à quelques jours du scrutin a fait grincer quelques dents. « Pas de panique », coupe Arnaud Dewez, le bourgmestre dalhemois. « Jean-Luc, même s’il souffrait dans son fort intérieur, est resté professionnel jusqu’à la fin de sa vie. Il a fait le nécessaire pour que tout se passe bien dimanche prochain. Tout est prêt. Ou presque. Il y a encore quelques détails à régler comme par exemple quelques procurations à traiter. Nous sommes donc dans les temps malgré cette triste histoire ».

     

    de winter, dalhemLe décès de celui qui a travaillé pendant 26 ans au service de police puis au service population laisse en tout cas un grand vide à l’administration communale. Lors de l’absoute samedi, l’émotion était encore totale « Jean-Luc a accueilli et servi les Dalhemoises et les Dalhemois avec le sourire, trouvant toujours un mot gentil pour les enfants, cherchant sans cesse des solutions pour des dossiers ou des démarches parfois difficiles », expliquent ses anciens collègues. « Il a souhaité partir sur la pointe des pieds. C’est son choix », reprend Arnaud Dewez. « A l’administration, Marjorie et Josette ont reçu des formations afin de traiter les dossiers électoraux. Elles ont acquis toutes les compétences nécessaires histoire de pouvoir gérer de main de maître cette période toujours très particulière ».