de

  • Un cycliste renversé par un conducteur ivre à Berneau

    cycliste, renversé, délit, de, fuiteUn accident s'est produit vendredi au carrefour de la rue des Fusillés et de la rue de Battice à Berneau. Un cycliste, un homme né en 1959, a été fauché par une automobile à 16h40. La victime a été projetée au sol et a été lourdement blessée. Le quinquagénaire souffre de multiples fractures, mais heureusement, ses jours ne sont pas considérés comme étant en danger.

    Après l'incident, le conducteur du véhicule a pris la fuite. Un témoin avait cependant eu la présence d'esprit de relever la plaque d'immatriculation de l'automobile et en a informé la zone de police de la Basse-Meuse. Le chauffard, un individu né en 1983, a été interpellé à son domicile, situé à quelques kilomètres du lieu de l'accident, 5 à 10 minutes après celui-ci.

    Il était en état d'ivresse selon la police de la Basse-Meuse. Il a été directement déchu du droit de conduire et privé de liberté.

  • Elle décroche son permis de conduire à 68 ans

    dalhem, permis, de, conduireJacqueline Mornard est la preuve vivante qu’il n’y a pas d’âge pour passer son permis de conduire. A 68 ans, la Dalhemoise a retrouvé son indépendance depuis qu’elle a obtenu le précieux sésame la semaine dernière.

    Depuis quelques jours, Jacqueline arbore fièrement son permis de conduire. A 68 ans, elle peut enfin prendre la route seule. « Je n’ai jamais envisagé de passer le permis de conduire avant la mort de mon compagnon », avoue la Dalhemoise. « Il y a vingt mois, je me trouvais chez la coiffeuse. Mon compagnon devait venir me rechercher, mais, alors qu’il était en route, il a été victime d’un infarctus. L’accident était inévitable et les conséquences terribles ».

    Seule, sans permis et sans voiture, Jacqueline avait pris l’habitude de demander à ses copines de l’emmener lorsqu’elle devait se déplacer. Jusqu’au jour où elle a décidé de franchir le pas. « Mes amies n’arrêtaient pas de me dire que j’étais capable de réussir et d’obtenir le permis. Elles m’ont vraiment boostée. Je me suis alors mise à étudier à fond le code de la route. Bingo ! L’examen théorique, je l’ai réussi du premier coup. Mais je me voyais mal au volant d’une petite voiture sans permis. J’ai alors pris 38 heures d’auto-école (20h + 18h) avant de passer le permis pratique ».

    dalhem, permis, de, conduireLors de son premier examen, elle a malheureusement échoué. « J’ai marqué l’arrêt avant un rond-point, mais j’ai ensuite oublié de regarder à gauche. Une voiture est arrivée et l’examinateur a foncé vers le frein à main, avant de m’annoncer que j’avais raté. Après plusieurs jours d’entraînement, j’ai retenté ma chance. Cette fois, j’étais rapidement en confiance par le fait de réussir mon créneau en tout début de séance. Il faut dire que je m’étais préparée pendant de longues heures à réaliser des manœuvres. En effet, je n’habite pas loin de l’école communale de Dalhem. C’est dans le parking de l’école que je me rendais régulièrement afin de m’exercer. A la fin du second examen, l’examinateur m’a annoncé que j’avais réussi. Pour mon plus grand bonheur ».

    Il ne lui restait alors plus qu’à acheter une voiture. « Une copine m’a signalé qu’elle vendait une Peugeot 107. Au départ, c’était son fils qui devait conduire cette voiture. Mais le jeune homme, préférant prendre le bus, n’a jamais passé son permis. J’ai alors sauté sur l’occasion. Il faut dire que la voiture est quasi neuve ».

    A 68 ans, Jacqueline Mornard n’est pas la conductrice la plus âgée à avoir passé son permis de conduire. Mais il est certain que des personnes comme elle, les moniteurs en voient rarement. « On m’a signalé qu’une dame plus âgée que moi venait d’obtenir son permis de conduire. Certes, les moniteurs étaient surpris de me voir, mais pas outre mesure car ils venaient d’avoir un autre exemple juste avant moi. Je n’ai pas reçu la moindre remarque. Et je ne vais donc pas entrer dans le livre des records », conclut-elle en souriant avant de rejoindre son véhicule. 

  • Nos voisins de Saint-Remy organisent leur 26e week-end de la bière

    saint, remy, fête, bière« Où irions-nous bien faire la fête », se demandent régulièrement les fêtards de la région. Il est vrai qu’à cette période de l’année, les soirées se font rares. A part l’appel des terrasses et quelques évènements dans les salles ou les cafés du coin, rien de bien croustillant n’est au programme. Le 26e week-end de la bière à Saint-Remy tombe donc à point. Le week-end prochain, la Société "la Jeunesse" vous a concocté un programme festif d’envergure. saint, remy, fete, bière

    Vendredi, une grande choucroute party (ou boulets frites) vous mettra en appétit. La soirée se poursuivra jusqu’aux petites heures avec Firesound. A noter, l’entrée à la soirée est entièrement gratuite. Samedi, la fiesta débutera dès 16h avec l’ouverture du café où une dégustation de bières spéciales ravira les amateurs. A 22h, place au grand bal de la bière avec Sergio et FS Texas. Dans le bar, les membres de "la jeunesse" vous serviront 10 bières différentes au fut. Rien que ça ! Dimanche, dès 15h, le week-end se terminera avec les 8es jeux inter-villages de la bière. A 14h, le Bilou's Band puis, à16h, « The Kilt » et « Dj Pierre Piette » s’occuperont de l’ambiance. 60 bières spéciales dont 10 au fut et, avec en vedette, les bières corses, seront présentes pour le plus grand bonheur de vos vessies.