dax

  • Josly Piette au sujet de l'annulation du meeting Dax de Visé: "Des participants grossiers l'an dernier"

    adx.pngRude nouvelle pour les amateurs de petites cylindrées: le meeting Dax de ce dimanche 26 juillet a du être annulé par ses organisateurs.

     

    Raison officielle? Le passage du Tour de Wallonie dans les communes traversées par le meeting. Dans un communiqué diffusé par Philippe Budin, président du Dax Team Visé, ce dernier déplore «le déroulement d’un grand événement cycliste qui a obligé bon nombre de responsables communaux et la police locale à nous déconseiller et même interdire le passage sur leurs zones». Seulement voilà, au-delà des contraintes logistiques, d’autres facteurs ont influencé la décision de Philippe Budin. Ainsi qu’il l’explique dans son communiqué: «Comme signalé depuis plusieurs années, l’attitude de beaucoup trop de nos participants au meeting était devenue déplorable: véhicule pas en ordre, tenue non-conforme, respect du code de la route et consommation d’alcool au guidon de leur machine... Des facteurs qui ont provoqué la situation dans laquelle nous nous trouvons avec des interdictions définitives par arrêté de police de traverser certaines régions».

    C’est notamment le cas de la commune de Bassenge où le bourgmestre, Josly Piette, a choisi de mettre son véto au passage des amateurs de Dax. « L’an passé, des habitants de la commune avaient porté plainte, qualifiant le passage du meeting d’inadmissible. Selon eux les participants s’étaient montrés grossiers et insultants. Si l’on ajoute à cela le passage du Tour de Wallonie, il était tout bonnement impensable d’autoriser le passage des Dax à Bassenge» nous dit Josly Piette.

    Le bourgmestre de Visé, Marcel Neten, est moins catégorique: «Le meeting est toujours un peu désagréable dans la mesure où leurs engins font beaucoup de bruit, mais ils ne font que partir de Visé. Je ne m’étais pas opposé à la tenue de l’événement, la décision vient des organisateurs». Une décision accueillie avec effroi par les participants sur les réseaux sociaux. L’un d’eux, Franck A., s’insurge: «Ca me révolte, je n’attendais que ça, j’ai préparé mon Dax exprès pour le meeting...». Pour y prendre part, il faudra attendre l’an prochain: les organisateurs l’ont promis, l’annulation de cette année ne signifie pas la fin de ce rassemblement. Et de mettre en garde les participants: pour que le meeting continue, un changement d’attitude de leur part sera nécessaire. K. W.