centre

  • Feu vert pour la station d’épuration

    dalhem, épuration, centreBonne nouvelle pour la commune de Dalhem. Le Conseil d'administration de l'A.I.D.E. (association intercommunale pour le démergement et l’épuration des communes de la province de Liège) a approuvé, lors de sa séance du 5 janvier dernier, la réalisation d’une station d'épuration en plein cœur du village. Cette dernière sera située rue du Lieutenant Pirard, sur le terrain en aval de l'école communale. « Cet important investissement (de l'ordre de 3.450.000 €, TVA comprise) sera entièrement pris en charge par la S.P.G.E. (société publique de la gestion de l'eau en région wallonne) et n'entraînera donc aucune charge pour notre budget communal.  À la dalhem, épuration, centresuite de cette entreprise, l'A.I.D.E. pourra procéder, dans la foulée, au lancement de la procédure d'attribution du marché », analyse avec joie Pierre Etienne, le président de l’USC à Dalhem.

    Après des années de travail, ce dossier voit donc enfin le bout du tunnel. Pour le plus grand bonheur de tous les Dalhemois, et encore davantage des Socialistes de cette charmante commune de Basse-Meuse. « En effet, cette annonce est à présent officielle. Elle constitue une étape essentielle dans le long et difficile travail qui avait été lancé dès les années 70 par l'association Berwinne-Bolland animée notamment par Paul Bolland, Henri Janssen et Jacky Nélissen. Après les stations d'épuration de la Bel à Aubel et du Bolland à Saint-Remy, un important pas supplémentaire vient ainsi d’être franchi ». 

  • L’acquisition d’un terrain pour revitaliser le centre du village

    dalhem, terrain, revitaliser, centreDalhem n’est pas la plus grande commune de Belgique, mais y garer son véhicule aux heures de pointe n’est pas toujours une mince affaire. Grâce à l’acquisition d’un nouveau terrain d’une superficie de 1550 mètres carrés dans la rue du Soldat Gervais Toussaint, la majorité a enfin trouvé une solution pour désengorger et sécuriser le centre du village phare de l’entité. 

    De nouveaux commerces fleurissent régulièrement à Dalhem. La plupart de ces boutiques, lieux de restauration, pharmacie, banque ou encore salon de coiffure se regroupent au beau milieu du village, là où les places de parking se comptent sur les doigts d’une main. Cette donnée a d’ailleurs fait fuir d’autres commerçants établis il y a quelques années au centre de la bourgade. N’ayant d’autre choix que de garer leur véhicule sur les trottoirs avoisinants, les automobilistes bloquent régulièrement le passage des promeneurs, voire d’autres conducteurs garés quelques mètres plus loin. Consciente qu’il fallait rapidement réfléchir à un moyen pour désengorger et sécuriser le centre du village, la majorité communale vient de trouver une solution. Elle a acquis une propriété (maisons + terrain) d’une superficie de 1550 mètres carrés dans la rue du Soldat Gervais Toussaint. Les actes ont été signés par Arnaud Dewez, le bourgmestre de Dalhem, la semaine dernière. « Voilà qui va dalhem, terrain, revitaliser, centreincontestablement donner de l’air à Dalhem et revitaliser le centre de la commune », note le plus jeune maïeur de Wallonie. « L’objectif principal de cette acquisition est d’augmenter le nombre de places de parking dans le centre pour désengorger les trottoirs et faciliter l’accès aux commerces dalhemois, aux salles des fêtes et aux sites touristiques. Mais attention, le projet global ne se limitera sans doute pas à un parking : des projets à définir devront venir s’y greffer pour répondre à d’autres besoins. Je pense par exemple à la création d’une maison d’accueil pour la petite enfance ». 

    Le centre de Dalhem s’apprête donc à subir un sérieux lifting. Mais cela ne dérange ni les commerçants, ni les Dalhemois. « C’est une très bonne chose », peut-on entendre de la part des villageois en déambulant au beau milieu du village. « Je dois souvent contourner des véhicules et marcher sur la route pour me rendre dans un commerce voisin. C’est très dangereux vu l’allure de certains automobilistes. Je suis heureux que la majorité ait enfin solutionné ce problème ». Quant aux commerçants, ils sont sur la même longueur d’onde : « Parfois, certains clients potentiels ne trouvent pas de place pour garer leur voiture. Dans ces conditions, ils préfèrent rouler quelques kilomètres de plus plutôt que de venir dans mon commerce. Des places de parking supplémentaires vont incontestablement modifier la donne. C’est une bonne chose pour tout le monde ».