carnaval

  • La polémique du jour: un char interdit de carnaval

    carnaval, charLa saison carnavalesque a débuté sur les chapeaux de roues en Basse-Meuse. Après le premier cortège dimanche dernier à Heure-le-Romain, c’est une première polémique qui fait rage dans cette région très festive. « Le char disco est interdit sur la commune de Bassenge. Je pense que Monsieur Josly Piette, le bourgmestre local, commet tout simplement une atteinte à la liberté d'expression et n'a rien compris à la mentalité carnavalesque », lançait Philippe Jacob, le gérant de ce char, sur Facebook. Rapidement, les commentaires ont afflué. Il faut dire que de nombreux fêtards se rejoignent habituellement sur ce char pour faire la fiesta. « C’est un scandale », pouvait-on notamment lire en réponse à cette annonce.

    Certain d’avoir pris une bonne décision, Josly Piette tenait à expliquer sa démarche : « Ce char a enfreint les règlementations carnavalesques de Bassenge l’an dernier. Le volume sonore et le choix de la musique sont, par exemple, des données essentielles pour garantir le bon déroulement des cortèges. Ce règlement a, d’ailleurs, été avalisé par tous les comités et est établi depuis cinq années. Nous pouvons comprendre que le gérant de ce type de char prête son matériel à d’autres personnes. Mais ça reste son char ! Ainsi, nous avons demandé qu’une bande en plastique soit collée, cette année, sur le nom du char, histoire de ne pas faire d’amalgame avec les personnes à qui il l’avait loué l’an dernier. S’il ne respecte pas notre décision, ce monsieur n’a plus rien à faire au carnaval dans ma commune ». 

  • La saison carnavalesque débute à Heure-Le-Romain

    carnaval, saisonAttendue avec impatience durant près de onze mois, la saison des carnavals est de retour. Comme c’est de tradition, c’est Heure-le-Romain qui va lancer les festivités avec le tout premier cortège de 2015.

    Parfois jusqu’à une quinzaine de chars, des tonnes de confettis, des bonbons à gogo, des gadgets à foison, des déguisements originaux, des dizaines de participants, des centaines de spectateurs… Dans les jours et semaines à venir, les rues de la rive gauche de la Basse-Meuse vont prendre de jolies couleurs et résonner aux sons des rires et des musiques de carnaval. Durant six semaines, les habitants de Bassenge, Oupeye et, dans une moindre mesure, Juprelle et Herstal vont vivre au rythme des cortèges carnavalesques.

    Ce dimanche, Heure-le-Romain donnera ainsi le coup d’envoi de la saison 2015. Les neuf autres suivront dans un ordre devenu immuable. « Ces cortèges ne représentent pas la tradition des carnavals en Basse-Meuse », explique Freddy Close, historien local. « Ils sont nés pour certains il y a 50 ans lorsque des gens du village ont voulu transformer les carnavals. Car jusque-là, nos carnavals étaient plutôt privés. Ce n’était pas du spectacle. Il n’y avait pas de tralalas. Et puis, certains ont voulu un renouveau. Ils ont introduit des chars, une fanfare, de la musique… Traditionnellement, les festivités du carnaval se déroulent les samedi, dimanche, lundi et mardi qui précèdent le mercredi des cendres. Quand au début des années 60, Wonck a été le premier à organiser un cortège avec des chars, il a choisi de le faire la semaine avant. Pour être le premier, se démarquer par rapport à la tradition et attirer du monde. Emaël lui se tient depuis la nuit des temps le dimanche qui précède le mercredi des cendres. Mais même s’il s’est un peu adapté à son époque, il reste le plus traditionnel et le plus intimiste. Il n’y a que trois chars. Et quand Bassenge a lancé son cortège carnavalesque, il a choisi de le faire en même temps qu’Emaël, ce qui n’a pas été sans grincements de dents. Ensuite, tous les autres se sont ajoutés au fur et à mesure de leur création. Ils ont choisi leur date en fonction des week-ends ou des jours qui restaient libres ».

    Voici le calendrier 2015 des différents cortèges en Basse-Meuse.

    > 1er février de 14 à 18h à Heure-le-Romain, avec un départ de la place des Trois Comtés. La quinzaine de char sillonnera les rues du village sous les yeux de près de 2.000 spectateurs.

    > 8 février dès 14h à Wonck. Départ de la salle de l’Union. Le cortège, qui devrait drainer entre 2 et 3.000 personnes, sera suivi d’un grand bal.

    > 15 février à Emaël dès 15h, le cortège folklorique traditionnel des Anciens Chapeliers de la Vallée du Geer, composé du couple princier, des majorettes et cramignons, attirera quelques centaines de spectateurs. Et s’il s’agit d’un des plus intimistes cortèges de la Basse-Meuse, Freddy Close constate, depuis quelques années, une augmentation du nombre de spectateurs. « Probablement à cause des débordements qu’il y a eu ces dernières années dans les autres carnavals ou plus simplement parce que les gens sont à nouveau attirés par ce folklore ».

    > 15 février dès 14h à Bassenge. Départ de la salle de l’Union. Après 20 chars et près de 800 participants, les organisateurs ont décidé de revoir son ampleur à la baisse. Une décision prise afin de remettre en valeur les nombreux groupes à pieds, noyés entre les chars.

    > 17 février dès 15h à Houtain, les différentes sociétés du village déambuleront dans les rues, sous le regard de quelque 300 spectateurs.

    > 21 février entre 14 et 18h se tiendra le 37ème grand cortège carnavalesque de Slins. Près de 1.000 spectateurs devraient s’amasser tout au long du parcours.

    > 1er mars à Hermée. Les Hermotîs vous donnent rendez-vous dès 14h pour ce qui est le second plus gros cortège de la Basse-Meuse après Bassenge.

    > 7 mars à 14h30 à Glons et à Haccourt. 

     > 8 mars dès 13h à Vottem. C’est le dernier né des carnavals. Lancé voici deux ans par Herstal se Bouge, le cortège a rapidement réussi à s’imposer dans le cœur des Vottemois. 1.500 personnes devraient s’y retrouver pour admirer les chars. AURÉLIE DRION

  • Les enfants dalhemois ont rendez-vous à Haccourt

    carnaval, enfants, warsage, haccourtAprès s’être amusés comme des petits fous lors du carnaval des enfants organisé il y a quelques jours à Warsage, les jeunes amateurs de carnaval vont devoir traverser la Meuse pour assister à une nouvelle après-midi récréative. Au programme ce samedi de 14h à 18h à la salle l’Union à Haccourt, un bal de carnaval pour enfants. Animation musicale, grimage, cotillons, clowns, confettis, serpentins… Tout sera réuni pour permettre aux bambins de passer un après-midi génial. A noter qu’en payant l’entrée (2 euros), vos enfants recevront un cadeau.

  • Le grand retour des soirées carnavalesques

    carnaval, longue, vueUne soirée carnaval sera organisée ce samedi 15 février à la salle de la Longue Vue entre Visé et Berneau avec Future Sound & ! G.P.S ! « Déguisé ? Ou pas... Aimant le carnaval ? Ou pas... Participant au char ? Ou pas... Beau ? Ou pas... Intelligent ? Pas indispensable... Aimant les états festifs ? Sinon, s'abstenir ! Bref, tout le monde y est convié avec une insistance particulière pour les futurs participants du char afin que les prix du carnaval n'augmentent pas et restent plus que raisonnables ! Pas d’excuse car le lendemain, c’est congé », annoncent les organisateurs.

  • Soirée carnaval samedi au café à Dalhem

    carnaval, café, dalhemFabio et Jennifer vous convient à une soirée carnaval dans le café des Rouges de Dalhem « le Trou Peckèt » samedi à partir de 21h. L’entrée sera gratuite pour cette première édition du « carnaval au local ». Derrière les platines, on retrouvera Jona O. L'ambiance sera donc au rendez-vous. D’ailleurs, n'hésitez pas à vous déguiser. ALAAF !!