bmx

  • C'était la fête du BMX chez nos voisins de Blegny (photos)

    bmx 1.JPGLe petit monde du BMX s’était donné rendez-vous samedi et dimanche dans le cadre de la Coupe de Wallonie. 296 sportifs et un public massif ont ainsi rejoint la piste blegnytoise. Le week-end prochain, ils seront le double sur le site bassi-mosan afin de participer ou d’assister à la prestigieuse Coupe de Belgique. 

    Le BMX est un sport à la mode. Cette discipline cycliste, consistant à se montrer le plus rapide sur une piste bosselée, fait un tabac à Blegny, une commune disposant d’un circuit en plein air. « Le club BMXING Park Blegny est composé d’une centaine de membres », énonce Jean-Paul Colson, son président et fondateur. « Outre les bmx portrait.JPGentraînements, nous organisons deux types d’évènement. Ce week-end avait lieu la Coupe de Wallonie. 296 cyclistes ont participé à la manche blegnytoise. C’est énorme ! Mais ce sera encore plus impressionnant le week-end prochain. Cette fois, nous attendons 600 participants dans le cadre de la Coupe de Belgique. Comme c’est un sport intense, dynamique et explosif (NDLR les courses s’enchaînent à la vitesse de l’éclair, un tour du circuit étant bouclé en 40 secondes), les spectateurs débarquent régulièrement en nombre. Certains proviennent d’ailleurs de Flandres et en profitent pour passer bmx 2.JPGquelques jours dans notre belle région. La preuve : nous avons recensé une cinquantaine de caravanes. Il y en aura deux fois plus le week-end prochain » !   

    La plupart des participants, le week-end dernier, à l’épreuve blegnytoise avaient entre 8 et 12 ans. « C’est l’une des rares disciplines qui se tournent vers les jeunes », commente à son tour Daniel Martin, le coordinateur FCWB BMX. « Dès cinq ans, les enfants peuvent monter sur un vélo. Entre chaque course est prévu un temps de récupération. Cette formule bmx 3.JPGplait. De fait, 190 participants avaient effectué le déplacement il y a douze mois. Cette année, il y en avait donc 106 en plus. Ces chiffres sont très impressionnants car ce sport est vraiment peu médiatisé ».

    Le fait que les championnats du monde soient organisés, cette année, en Belgique explique en partie cet énorme succès. « C’est prévu du côté de Zolder à la fin du mois de juillet », reprend le Blegnytois Jean-Paul Colson. « J’y participerai et j’espère évidemment décrocher la victoire finale. Il faut préciser que j’ai été champion de Belgique à bmx 4.JPGtrois reprises. J’ai également glané les titres de vice champion du monde et vice champion d’Europe ».

    A noter que le circuit blegnytois devrait disparaître dans les mois à venir. « Sans la commune, nous ne disposerions déjà pas de ce formidable outil de travail. Les clubs de BMX étant très rares en Wallonie, c’est une réelle chance de pouvoir profiter de cette piste. Cette dernière a été construite au début des années 2000 et devrait être rapidement démolie. En effet, un déménagement est envisagé. bmx 5.JPGConcrètement, une nouvelle piste devrait logiquement être bâtie sur le site de l’ancienne caserne de Saive. L’objectif est d’agrandir nos infrastructures. Pour l’instant, le site est top petit pour pouvoir accueillir une manche européenne. Dans un avenir proche, la donne pourrait donc changer ».

  • Il construit une piste de BMX pour son fils

    jamar, bmxPhilippe Jamar a mis les petits plats dans les grands pour aider son fils à devenir un jour une star mondiale du BMX de vitesse. Afin que Thomas puisse s’entraîner dans des conditions optimales toute l’année, il a créé un circuit fermé et privé dans un hangar à Herstal. 

    C’est en fin d’année 2010 que le Dalhemois a entrepris le début des travaux. « Nous étions au début de l’hiver », se remémore ce passionné de moto. « Je me demandais comment Thomas allait pouvoir s’entraîner durant les cinq mois à venir. Je ne voulais pas qu’il range son BMX durant toute cette période. J’ai alors pris l’initiative de mettre sur pied une piste intérieure éclairée et bosselée à des fins privées. Et ce, même si Thomas n’avait que sept ans à l’époque ».

    Toute la famille s’est directement mise au travail. « Nous avons coulé du béton afin d’obtenir des parties montantes et descendantes ainsi que  pour solidifier les quelques virages du circuit. Nous avons ensuite déposé une grosse couche de sable. Puis nous avons construit une rampe de lancement. L’objectif était simple : que le circuit ressemble le plus possible à ce que nous retrouvons en compétition officielle. Après plusieurs mois de travail, l’objectif était atteint ».

    jamar, bmxCe n’est pas pour cette raison que Philippe Jamar en est resté là. Déterminé à offrir la piste parfaite à son fiston, il a, par la suite, réalisé plusieurs modifications de taille. « J’ai changé de rampe de lancement. En effet, je voulais un ‘start’ ressemblant comme deux gouttes d’eau à celui des Championnats du Monde. L’an dernier, j’ai conçu une grille de départ avec quatre emplacements pour les riders. J’ai également placé des capteurs sur le circuit. A présent, tout est chronométré. De surcroît, je modifie les bosses d’après la progression de Thomas. Plus il grandit, plus le circuit est truffé de pièges ».     

    Fier de sa réalisation, le père du champion en herbe reste néanmoins les pieds sur terre. « Je pense qu’il n’y a aucun circuit privé de ce type en Europe. C’est un outil jamar, bmxmagnifique qui permet à Thomas de s’améliorer techniquement plus rapidement que les autres gamins de son âge. Mais si Thomas est vice-champion d’Europe de BMX, c’est également grâce aux conseils prodigués par Sébastien Paradis, son coach personnel français ».

     

    Depuis quelques mois, Thomas Jamar fait partie d’une grosse équipe de BMX américaine. Le fait d’être englobé dans une filière hollandaise lui permet d’éviter de trop longs déplacements. « En temps normal, il roule quasiment tous les jours à Herstal. Pour le moment, ce n’est pas le cas car il est parti en classe de neige avec les élèves de sixième année primaire de l’entité de Dalhem. De plus, il souffre d’un arrachement osseux au niveau du pubis. J’espère qu’il retrouvera rapidement la forme. S’il travaille bien, il aura peut-être la chance de voyager jusqu’en Floride en fin d’année afin d’aller montrer de quel bois il se chauffe à tous les Américains ».

  • Initiation et perfectionnement au BMX ce mardi 17 juillet

    bmxLa Maison des Jeunes de Dalhem organise une Initiation et un perfectionnement au BMX à Hasselt ce mardi 17 juillet 2012. Les participants de 14 à 17 ans ne devront débourser que 2 € pour participer à cette après-midi sportive.
    Le rendez-vous est fixé à 12h à la MDJ et le r
    etour à 17h.

    Ceux qui ont entre 10 et 13 ans et qui préfèrent l'escalade ont également rendez-vous ce mardi 17 juillet 2012 à la MDJ à 13h. Le retour est prévu à 17h et le prix de participation est de 5 €.

  • BMX : Thomas Jamar n’en finit plus de gagner

    Jamar, BMX A seulement  10 ans, Thomas Jamar est considéré comme un as de sa discipline, le BMX. Il faut dire que ces derniers temps, le Dalhemois n’en finit plus de gagner. Il y a 3 semaines, Thomas a remporté les British BMX Series à Manchester (Angleterre) dans la catégorie masculine (10 ans). Une semaine plus tard et toujours dans la même catégorie, c’est à Courtrai qu’il s’est imposé lors d’une manche européenne.

    Actuellement, l’élève de 4e année à l’école communale de Dalhem prépare les championnats d’Europe qui auront lieu du 4 au 5 mai à Orléans (France).

    Quant aux championnats du monde, ils auront lieu du 20 au 23 mai à Birmingham. Thomas sera bien sûr présent en Angleterre pour y représenter les couleurs de la Belgique.

    Avant ces deux épreuves, Thomas disputera une manche européenne en Italie. Voilà qui devrait lui servir de rampe de lancement avant ces deux rendez-vous incontournables dans le petit monde du BMX.

     Qu'est-ce que le BMX

    Jamar, BMXLe BMX est un sport acrobatique et spectaculaire qui demande des qualités physiques telles que la vélocité, la puissance, l'explosivité et l'endurance. Lors de chaque épreuve, huit concurrents doivent parcourir une piste parsemée d'obstacles à l'aide d'un vélo de bicross (petites roues de 20 ou de 24 pouces, absence de vitesses, grand guidon).

    Inscrit dans 4 clubs différents (Soumagne, Blegny, Zolder et Cavaillon en France), Thomas est un as de cette discipline. « Tout a commencé à l’âge de 4 ans. Je lui avais acheté une moto de cross. Je voyais bien qu’il avait un peu peur. J’ai donc décidé de l’inscrire dans un club de BMX afin qu’il trouve son équilibre sur sa bécane », explique Philippe Jamar, le père de Thomas.

    Depuis, le jeune homme de 10 ans n’a plus laché son BMX. « Voyant sa bonne progression, je l’ai inscrit l’année dernière aux championnats d’Europe à Serre Chevalier en France. Il y avait 150 pilotes inscrits dans sa catégorie. Thomas a finalement terminé à la 7eplace. L'année dernière, il a encore fait mieux à Haaksbergen (Pays –Bas) car il a fini au pied du podium ».

    Un planning bien rempli

    Dalhem, JamarLe planning de Thomas est donc déjà bien fourni. « Lorsque je dois participer à une course à l’étranger, nous partons souvent le jeudi et nous ne revenons que le dimanche. C’est excitant et en même temps très fatigant », remarque le pilote dalhemois.

    En Belgique, ce n’est pas toujours évident de combiner étude et sport de haut niveau. « Mais pour percer dans une discipline sportive, il faut faire des sacrifices », conclut Philippe Jamar.