aurelie

  • Aurélie Henssen a tourné avec Sophie Marceau et Benoît Poelvoorde

    aurelie, henssen, cinemaPassionnée de cinéma, Aurélie Henssen, une Warsagienne de 24 ans, avait envie de découvrir l’envers du décor. Après avoir lu une publication d’une de ses amies annonçant un casting public sur Facebook, elle a enfin vu son rêve se réaliser. « Curieuse, je me suis rendue à ce fameux casting. Trois mois plus tard, j’ai été rappelée pour jouer un rôle de figurante lors du tournage du film « Populaire », une comédie française diffusée depuis quelques mois au cinéma. J’ai donc eu la chance de tourner avec Déborah François et Romain Duris », relate-t-elle. 

    Depuis cette première expérience, Aurélie a fait son petit bonhomme de chemin dans l’univers cinématographique. « En effet, j’ai participé au tournage de cinq ou six films. J’ai notamment eu la chance de croiser la route de Sophie Marceau, Benoît Poelvoorde ou encore Gérard Lanvin. Ce dernier m’a même adressé la parole ».

    Ce parcours, Aurélie le doit à ses rencontres durant les tournages. « Une organisatrice de castings a conservé mes coordonnées. Elle n’hésite pas à m’appeler en cas de besoin. Quant aux discussions avec d’autres figurants, elles m’ont notamment permis de découvrir un site sur lequel il est possible de voir les dates des prochains castings, puis d’envoyer sa candidature ».

    Un simple défraiement

    Enrichissantes, les journées de tournage sont également très longues. « Surtout si on ajoute à cela la durée du trajet... La plupart du temps, je dois me rendre à Bruxelles ou au Luxembourg pour jouer mon rôle de figurante. Au final, on ne me voit que quelques secondes à l’écran ».

    Contrairement aux acteurs, les figurants ne sont pas payés pour leurs prestations. « En début de journée, nous signons un droit à l’image. A midi, on nous offre souvent à manger. Et en soirée, nous recevons un défraiement. En moyenne, on nous donne 50 euros par journée de tournage ». Ce n’est donc pas pour arrondir leurs fins de mois, mais bien par passion, que les figurants acceptent d’enchaîner les prises de vue lors des tournages…