aubin - Page 5

  • 18 musées vous ouvrent gratuitement leurs portes le 18 mai en nocturne et le dimanche 19 mai

    musée, aubin, neufchateauConcrètement, vous pourrez visiter le samedi 18 mai dès la fin d’après-midi et jusqu’à 21heures : le Fort de Lantin, le Motorium Saroléa et le musée communal de à Herstal, la Maison du Souvenir à Hermalle-Sous-Argenteau, le Musée d’Eben, la Maison de la Montagne Saint-Pierre à Lanaye, le musée Gallo-Romain et le World War II Memory Museum à Berneau, le musée des miniatures militaires 40-45 à Visé (Devant-Le-Pont), et les musées du Cœur historique de Visé : musée des Anciens Arbalétriers, musée des Anciens Arquebusiers, musée d’archéologie et d’histoire de Visé ainsi que le Trésor de la Collégiale de Visé (châsse de St-Hadelin).

    Le dimanche 19 mai, c’est dès 10 heures (et jusqu’à 18 heures) que les musées seront accessibles : aux Forts d’Eben-Emael, d’Aubin-Neufchâteau, de Lantin ; et aussi la Tour d’Eben-Ezer (à Eben-Emael), le musée de la fraise et de la culture maraichère à Vottem, ainsi que ceux qui auront déjà ouvert le samedi, à savoir : la Maison du Souvenir à Hermalle Sous Argenteau, la Maison de la Montagne Saint-Pierre à Lanaye, le musée Gallo-Romain et le World War II Memory Museum à Berneau, le musée des miniatures militaires 40-45 à Visé (Devant-Le-Pont), et les musées du Cœur historique de Visé : musée des Anciens Arbalétriers, musée des Anciens Arquebusiers, musée d’archéologie et d’histoire de Visé ainsi que le Trésor de la Collégiale de Visé (châsse de St-Hadelin).

    Certains musées proposent même des visites commentées à certaines heures. Pour plus d’informations, consultez le site web www.basse-meuse.be ou contacter directement la Maison du Tourisme de la Basse-Meuse au 04/374.85.55.

  • Le fort de Neufchâteau et son musée ouverts dimanche

    fort, aubin, neufchâteauAprès avoir fait un petit tour à l’Oasis des ânes, pourquoi ne pas poursuivre votre journée du dimanche par la visite du Fort de Neufchâteau et de son musée. Ce dernier sera ouvert dimanche de 14h à 16h.
    Informations: 0479/829.812

     

  • Visitez le fort d’Aubin Neufchâteau et son musée

    musee, fort, aubin, neufchateauEn mai 1940, le fort d'Aubin-Neufchâteau fait partie de la première ligne de défense de la zone fortifiée de Liège avec les forts d'Eben-Emael, de Battice et de Tancrémont.

    14 officiers et 545 soldats sont sous les ordres du Commandant Oscar d'Ardenne. Le vendredi 10 mai, le fort entre en action. Quand le soir tombe, il est complètement encerclé. Le lendemain, il repousse plus de 20 assauts. Le combat reprend jour après jour. Trois demandes de reddition présentées par des parlementaires allemands sont refusées. Le mardi 21 mai, attaqué de toutes parts, Aubin-Neufchâteau tombe. La garnison part alors en captivité.

    Grâce à sa résistance, le fort a ralenti et retenu des forces ennemies qui auraient été bien nécessaires sur d'autres fronts et contribua ainsi en partie au réembarquement de troupes anglaises à Dunkerque.

    Au cours des années d'occupation, les Allemands expérimentent dans le fort des armes secrètes dont les traces restent visibles et sont particulièrement étonnantes.
    Dans le musée, on peut voir des armes et des obus provenant du fort, quelques uniformes, la maquette d'une arme secrète,...

    Horaire : tous les troisièmes dimanches du mois à 14h00
    Prix : Adultes : 5 €/personne
    Enfants (< 12 ans) : 2 €/personne
    Groupes (> 15 personnes) : 4 €/personne
    Président : Mr Claude Henrion (02/355.58.40 - claudehenrion@skynet.be)

  • Journée de travail au fort d’Aubin Neufchâteau

    fort, aubin, neufchateauUne journée de préparation pour la mise en place des câbles électriques est prévue le samedi 19 janvier de 10 h à 15 h au fort d'Aubin Neufchâteau. Ce nouveau chantier qui s'ouvre cet hiver dans le B3 a pour but est de remettre en état le réseau électrique vieillissant. Si ça vous dit de participer à la sauvegarde de votre patrimoine ou même de venir voir et de se rendre compte de ce qu'il y a près de chez vous, n’hésitez pas...

     

  • De nouvelles pièces au fort d'Aubin

    Repérées par un des membres du Fort d'Aubin, Luc Malchair, de nouvelles pièces seront exposées dans un futur proche dans le Fort dalhemois.

    Il s’agit de deux portes blindées, récupérées lors de la démolition d’un bunker dans la région d’Hermalle-Sous-Huy. Sans l’intervention de Luc Malchair, et du transport rapide, ces pièces auraient finis à la ferraille.

    D’où viennent ces portes blindées?

    Elle proviennent du bunker situé coté de la Mallieux (route Engis-Amay). Ce bunker faisant partie du réseau de la ligne fortifiée défense de la Meuse entre Liège et Huy.

    Historiquement, il faut considérer que le pont de Hermalle était un secteur stratégique pour l’évacuation des unités Belges du secteur sud de Liège (Rég.Cavalerie et Ch.Ard) et surtout c’était la limite entre le secteur d’activité du corps d’armée de Liège et de Namur ! Et le bunker de Hermalle était sous la responsabilité des unités du secteur de Namur. Composé de deux étages, il servait de poste de garde pour le pont et de poste de mise à feux de ce dernier (10 Mai 1940 vers 11h30)… Il était assez unique en son genre… (D’après Pascal Mathieu)

    http://fort-aubin-neufchateau.be/fr/2012/12/nouvelles-pieces-au-musee/