aubin - Page 2

  • Aubin : programme d’un dernier week-end festif

     

    aubin, fête

    Vendredi

    A partir de 21h30, soirée SAFARI 4.0 animée par Dj Sergio. 

    Décorations, cadeaux, cocktails et surprises seront de la partie.
      

    Samedi

    Soirée Blind test animé par ArSen-X. Inscriptions à partir de 19h30. Equipes de 3 à 6 personnes.
    Dès 23h, soirée animée par ArSen-X.

    Dimanche

    A partir de midi, place aux célèbres jeux inter-quartiers puis, dès 18h30, à un grand barbecue.

  • Trois jours après Mortroux, c’est déjà la fête à Aubin

    aubin, fête

    Les fêtes se suivent en Basse-Meuse. Trois jours après l’épilogue de la fête à Mortroux, il est déjà temps d’aller faire la fiesta à Aubin.

    VENDREDI

    A partir de 21h30, Bal des familles animé par DJ Jomel.

    SAMEDI 
    A partir de 14h, tournoi de belote. Inscriptions à partir de 13h30. Equipes de 2. Inscriptions: 6€ par personne.

    A partir de 21h30, soirée inter-jeunesses animée par FS Texas, DJ Maxique et DJ Phoenix. La jeunesse la plus nombreuse remportera un fût.

  • Des soldats US à Aubin-Neufchâteau pour restaurer le fort

    fort, aubin, neufchâteau, dalhemUne vingtaine de militaires américains débarqueront ce samedi à Dalhem. Non pas pour assister à une cérémonie commémorative de l’une des deux guerres mondiales, mais bien dans le but de rafraîchir et sécuriser bénévolement le fort d’Aubin-Neufchâteau.

    Deux semaines après le passage de six anciens combattants étatsuniens venus célébrer le quinzième anniversaire du monument érigé en souvenir des soldats US qui ont bataillé en Europe lors de la guerre 1940-1945, le charmant village d’Aubin-Neufchâteau s’apprête à nouveau à voir surgir plusieurs soldats américains. «Cette fois, ils seront entre vingt et trente », précise Didier Herens, le secrétaire de l’ASBL Fort d’Aubin-Neufchâteau. « Mais ils ne viendront pas pour se remémorer les souvenirs du passé. S’ils ont décidé de quitter leur camp en Allemagne, c’est pour nous donner un coup de main au fort ce samedi. fort, aubin, neufchâteau, dalhemComme ils n’ont pas grand-chose à faire durant les week-ends, ils ont répondu positivement à notre invitation. Il sont déjà tout heureux d’avoir l’opportunité de promouvoir le patrimoine de guerre régional ».

    Concrètement, les militaires vont s’atteler à différentes tâches de sécurisation et de mise en valeur du fort aubinois. « Nous allons leur demander de nettoyer et d’achever l’escalier menant au point de vue situé en face du sommet du fort. A l’heure actuelle, cet endroit est difficilement accessible aux visiteurs. Ils devront également clôturer le terrain afin de délimiter la zone du fort des champs avoisinants. Ils vont aussi fort, aubin, neufchâteau, dalhemreboucher certaines pièces à l’intérieur du bâtiment principal. Vu leur force et leur détermination, ils devraient rapidement avoir terminé leur boulot. Ils arriveront sur le coup de 9h30 et devraient repartir vers 15h30 ». 

    En novembre dernier, un convoi de soldats US en provenance d’Allemagne s’était déjà arrêté à Aubin. « Les militaires avaient déjà bien travaillé à l’époque », conclut Didier Herens. « Il faut dire que le fort est restauré de manière perpétuelle. Nous tâchons de mettre tout en œuvre pour permettre aux visiteurs de passer un agréable moment dans ce lieu historique. L’aide des soldats américains permet de mettre un sérieux coup d’accélérateur à la restauration de l’endroit ».

  • Les soldats américains de retour à Aubin et toujours en forme

    soldats, américains, aubinSix anciens combattants américains et la veuve d’un vétéran ont débarqué samedi 24 mai à Aubin-Neufchâteau pour commémorer le 15e anniversaire du monument érigé en souvenir des soldats US qui ont combattu en Europe lors de la guerre 1940-1945. Malgré son âge avancé, Harry Miller, ancien membre du 740e Bataillon tankiste surnommé « Daredevil », a expliqué dans un discours rempli d’anecdotes les raisons qui avaient poussé les Américains à mettre sur pied un tel édifice à Dalhem.

    soldats, américains, aubin« Nous avions le choix : soit ériger le monument au Texas, là où résident encore quelques membres du Bataillon, soit à Aubin. Notre choix s’est porté sur la Belgique car de nombreuses familles aubinoises ont hébergé les soldats US durant la guerre. Nous avons demandé 100 dollars à chaque membre pour que son nom soit inscrit sur l’édifice. Certains ont donné jusqu’à 2.000 dollars afin que le nom des défunts soient également présents. Je me rappelle être venu il y a une vingtaine d’années en Belgique avec des billets plein les poches. Si on m’avait arrêté, je suis certain qu’on m’aurait pris pour un dealer (sic) ». 

    soldats, américains, aubin

  • Nicolas Frischen, qui a écrit l'histoire du Fort d'Aubin-Neufchâteau, est décédé

    ancien, combattant, aubinVoici l'hommage des membres du Fort d'Aubin-Neufchâteau:

    " Il nous a quitté,

    cet homme simple et calme…

    cet homme qui nous a raconté son histoire, ses souvenirs de guerre et de combats…

    Après son récit on se rendait compte qu’il ne nous racontait pas simplement  une histoire , mais qu’il avait forgé l’histoire du « Fort d’ Aubin-Neufchâteau »

    Mitrailleur au C2, il a contribué personnellement  à arrêter les assauts continuels de l’infanterie.

    Sa connaissance de son système d’arme , son sang froid et peut-être son inconscience due à sa jeunesse, ont permis à réaliser l’impossible….,

    tenir sous un feu nourri pendant 11 jours.

    Le fort a encore perdu un de ses vaillants combattants.

    Ayons une pensée pour ceux qui ont combattus en mai 40, qui ont fait leur devoir durant la campagne et qui ont porté une douleur difficile à décrire toute leur vie.

    Adieu Nicolas"