- Page 5

  • Il y a moins de bouchons dans le centre de Visé

    visé.pngUne disposition toute simple vient d'être prise récemment pour améliorer la mobilité dans le centre de Visé. Une mobilité mise à mal aux heures de pointe et surtout le mercredi, jour du marché. Mais l'inspecteur principal Stéphane Demoulin, le dirigeant du poste local de Visé, a eu une idée : réduire à de simples clignotants, les feux lumineux situés à hauteur de La Poste au carrefour formé par l'avenue Albert 1er et les boulevards.

    Une disposition qui ne sera appliquée que les mercredis. Pourquoi ? Parce que c'est sur l'avenue Albert 1er que les files sont les plus longues alors que dans le même temps, les boulevards sont sous-utilisés voire totalement fermés à la circulation les jours de marché. Ces jours-là, ces feux n'ont donc que très peu d'utilité d'où la volonté de leur donner un rôle plus léger.

  • Deux hommes arrêtés dans le cadre d’un contrôle

    sqq.pngC’est une info du blog «fourons.blogs.sudinfo.be»: la police locale des Fourons a de nouveau organisé des contrôles, ce mercredi 8 juillet, dans le cadre de la lutte contre le tourisme de la drogue. Dans ce cadre, elle a travaillé en collaboration de la police fédérale et d’un chien antidrogue.

    A l’occasion de ces contrôles, statiques et dynamiques (avec interception), différentes personnes ont été trouvées en possession de stupéfiants.

    Deux hommes de la région liégeoise détenaient du matériel pour débuter une plantation de cannabis. Ils ont été arrêtés et le matériel a été saisi.

    Au cours des perquisitions, à Herstal et à Liège, la police fouronnaise a trouvé chez l’un des individus un pistolet chargé et des munitions. 

    Ces touristes de la drogue sont de plus en plus inventifs pour transporter leurs marchandises. Au cours de ces derniers contrôles, différents récipients ont été trouvés, allant de la bouteille d’eau transformée à l’extincteur, ou même aux batteries.

  • Un mur pour attirer les insectes près de chez nous

    sqqs.pngLe service de l'Environnement et Plantation, et des élèves de l’Institut Saint-Joseph (section menuiserie), ont réalisé un mur en pierre sèches en face de l'île Robinson. Encadré par l’Institut du Patrimoine Wallon, et entourant un hôtel à insectes, ce nouveau mur va offrir un refuge aux plantes et insectes. Ces derniers trouveront dans les interstices entre les dalles et au cœur du mur, les cavités pour s’abriter et le substrat pour y creuser leurs nids. Et si les oiseaux seront ravis de ce nouveau terrain de chasse, des batraciens devraient également y hiberner. A. DR.

  • Course de tandem: une première et belle réussite à Warsage

    sqq.pngLa fête à Warsage a renoué avec le succès d’antan, tant au niveau des bals que des autres événements. Ce nouveau succès est dû au rajeunissement des membres de la Jeunesse de Warsage. La mise en place du nouveau comité, plus dynamique, est à l’origine d’une nouvelle activité comme une course de tandem.

    Cette nouvelle épreuve sportive a accueilli 9 équipes de 6 personnes. Elles se sont affrontées sur un parcours de quelque 2 kilomètres dans les rues du village. Chicanes et douche étaient, entre autre, au programme de cette épreuve. LEM

  • Hauts-Sarts: une info qui nous concerne tous

    carte.pngLes choses bougent pour la future zone 4 des Hauts-Sarts. Dernièrement, le SPW-Routes vient de déposer une demande de permis pour réhabiliter le rond-point de la sortie 34. Des travaux qui s’inscrivent pleinement dans le volet «mobilité» de l’extension.

    Avec près de deux ans de retard sur le planning annoncé, la première demande de permis vient donc d’être déposée pour l’extension des Hauts-Sarts.

    Un projet d’extension qui comporte deux volets. Le premier concerne l’aménagement de la zone 4 et de ses 60 hectares.

    Et le second, tout ce qui touche à la mobilité. Dans ce volet, on retrouve ainsi le recalibrage de la rue de Hermée, l’élargissement du pont de Bêche, le réaménagement des carrefours 1ère avenue/4ème avenue/route de Hermée/rue de Tilice et 2ème avenue/4ème avenue/route de Hermée et enfin, le recalibrage du rond-point de la sortie 34.

    Et c’est ce dernier point qui vient de récemment faire l’objet d’une demande de permis, la toute première dans ce dossier.

    Pourquoi une demande distincte? Parce qu’ici, c’est le SPW-Routes qui la gère et non la SPI.

    En quoi consiste le chantier?

    Concrètement, en quoi vont consister ces travaux? Ils toucheront le rond-point situé côté zoning, c’est-à-dire au carrefour sortie 34/1ère avenue/rue de Hermée. Outre son recalibrage, deux by-pass vont y être aménagés. Ces by-pass sont en fait des routes directes qui vont permettre d’éviter de passer par le rond-point. Ils doivent ainsi permettre de fluidifier le trafic au rond-point, mais surtout d’éviter, aux heures de pointe, la formation de files sur l’autoroute à hauteur de la sortie 34 en venant de Barchon.

    Ainsi, la première de ces routes directes va partir de la bretelle de sortie d’autoroute lorsqu’on vient de Barchon et rejoindra directement la rue de Hermée, en direction de Hermée.

    Le second by-pass va permettre de monter directement sur l’autoroute en direction de Liège, lorsque l’on vient de Herstal par exemple. Il partira en effet de la rue de Hermée, un peu après le pont de l’autoroute et rejoindra la bretelle d’accès à l’E40.

    A tout cela s’ajoutera la rénovation en profondeur de l’asphalte. Des travaux qui ne seront absolument pas du luxe vu l’état déplorable de la rue de Hermée entre ce rond-point et le pont de l’autoroute.

    Mais encore un peu de patience. Au cabinet du ministre wallon des Travaux publics, Maxime Prévot, on nous a en effet appris que ce chantier, estimé à 2,5 millions d’euros, démarrera dans le courant du second semestre 2016. Quant à la SPI, elle devrait déposer sa demande de permis pour l’extension des Hauts-Sarts dans les semaines à venir.

    Les enquêtes publiques étant traditionnellement suspendues du 15 juillet au 15 août, il ne faudra pas s’attendre à la voir démarrer avant la rentrée. 

    Aurélie Drion