Eddy, Marine et leurs cinq enfants ont tout perdu dans l’incendie de leur maison à Bombaye: "On se retrouve à sept comme des clochards"

Dans la nuit de lundi à mardi, une maison de Dalhem (près de Liège) a été complètement ravagée par les flammes. La cause du sinistre est encore inconnue et la stabilité du bâtiment est compromise. Seule consolation: toute la famille était partie réveillonner ailleurs.

Il ne reste plus rien de la maison occupée par Eddy, Marine et leurs cinq enfants. Plus que les murs, et encore… Tout a brûlé, ils ont tout perdu. "On avait été invité à Werbomont chez mon beau-frère pour le réveillon de Noël", explique Marine (22 ans). "Vu que c’est à une heure de route de chez nous, on logeait sur place. Et c’est vers 3 heures que j’ai reçu l’appel de la police m’expliquant que ma maison était en flammes".

Sur place, c’est le brasier. 24 pompiers de Battice-Herve vont se battre toute la nuit pour éviter que l’incendie ne se propage. La toiture de la maison voisine, le 51 de la rue de l’Église à Bombaye, est pourtant touchée. Ses occupants, les parents et leur enfant de 18 ans, sont évacués.

Mais pour le nº49, c’est la désolation totale. Lorsque le soleil se lève, on ne voit plus que les murs qui sont encore debout.

► Le bourgmestre s’est rendu sur les lieux: «C’est vraiment impressionnant.»

► Marine et Eddy étaient locataires depuis un mois seulement: «On se retrouve comme des clochards!»

Sudpresse a décidé de lancer un appel à ses lecteurs. Si vous avez un logement possible ou tout ce dont a besoin un ménage de sept personnes, contactez dès aujourd’hui Cindy, la grand-mère en formant le 0492/56.83.30. "Ce serait généreux, ça nous sortirait un peu du trou dans lequel on est plongé".

Commentaires

  • Bonsoir
    Quelles tailles en vetement?

Les commentaires sont fermés.