Rugby: l’heure du grand derby liégeois a sonné

Le rugby liégeois domine la Division 2 nationale de rugby. Avec 33 points à son compteur, le RFCL mène la danse devant le Coq Mosan. Les Berneautois totalisent deux unités de moins que le leader. Un retard qu’ils pourraient effacer dès ce week-end à l’occasion du grand derby liégeois qui se disputera ce dimanche dès 15h au stade de Naimette. En effet, une victoire permettrait au Coq de ravir le leadership aux Principautaires.

 

Mais vu leur joli succès à domicile face à Audenarde, l’un des autres prétendants au titre dans cette série, les ouailles de Clément Imbert ont prouvé qu’ils allaient vendre chèrement leur peau. «Nous venons de gagner face à l’équipe qui était en première position avant nous», résume le T1 liégeois, aussi motivé qu’objectif en préfaçant l’avenir. «L’objectif est de confirmer face à notre premier poursuivant. Nous savons que ce ne sera pas simple. Mais un second succès de prestige nous permettrait de réaliser un très joli coup au classement général. En effet, nous pourrions créer un petit trou dans la hiérarchie. Et ce, tout en sachant que la saison est encore très longue».

Place à la fête

Les valeurs du rugby sont plus que jamais d’actualité. Ainsi, du côté berneautois, le constat est identique: personne n’attrape la grosse tête malgré des résultats plus qu’encourageants. Ce dimanche, ce sera donc la fête du rugby liégeois! «On essayera de gagner la première, la deuxième et la troisième mi-temps», sourit Eric Heynen, le coach du Coq. «En tant que descendant de Division 1, Liège est le favori de la série. Quant à nous, après avoir fini trois fois vice-champions, nous espérons décrocher le titre. Cette saison, nous avons brûlé un joker en perdant à Anderlecht. Mais nous nous sommes relancés face à Audenarde. A l’instar des Liégeois, nous sommes dans une spirale positive. Mais nous ne devons pas nous montrer euphoriques. Nous avons tout de même dû reconstruire l’effectif suite à quelques arrêts et vu l’arrivée de plusieurs renforts, sans oublier les différents blessés qui reviennent petit à petit dans le coup ainsi que la chance offerte à des jeunes de montrer de quel bois ils se chauffent. Lors de la dernière journée de championnat, nous recevrons les Liégeois. En espérant pouvoir fêter à domicile ce sacre tant attendu».

Écrire un commentaire

Optionnel