Laura Heggen, étudiante et entrepreneuse à 20 ans: portrait

Elle gère la société Pom’One, créée par elle-même il y a trois ans, tout en poursuivant ses études.

Étudiante en commerce extérieur à l’école Sainte-Marie à Liège, Laura Heggen profite de ses temps libres pour notamment gérer sa société, Pom’One. Créée il y a trois ans par elle-même, cette dernière est axée sur l’un des produits phare de la région : la pomme. 

Dans la verdoyante région des Fourons, la famille Heggen cultive la pomme depuis plusieurs générations. Il y a trois ans, Laura, alors âgée de 17 ans, apprenait que son père était contraint de jeter une partie de sa récolte. « Il avait trop de pommes », résume cette fille d’arboriculteur. « La situation était devenue complexe, notamment à cause de l’embargo russe. Il fallait trouver une alternative pour éviter les pertes. Mon papa n’avait pas le temps de diversifier son activité. J’ai décidé de me lancer ! J’ai alors signalé à mes parents que j’allais faire du jus de pommes ».


Du jus plat et pétillant


Avec son idée en tête, elle fait tout pour que ce soit une réussite. « J’ai réalisé plus de 1.000 cubis de trois litres de jus de pommes ! Et j’ai réussi à écouler tout le stock. J’ai poursuivi cette activité l’année dernière. Ma société était bien lancée. J’en étais fière. En avril, j’ai commercialisé un second produit : un jus de pommes pétillant, sans ajout de sucre, eau ou conservateurs. Ce fut également une réussite », se réjouit-elle.
Le nom de sa société est directement lié au produit qu’elle utilise. « Il s’agit de Pom’One », précise-t-elle. « Il faut savoir que Pomone, nymphe d’une remarquable beauté, est la divinité des fruits. Le côté anglophone donne une touche de modernité à cette appellation. Bref, j’ai déposé cette marque à mon nom ainsi qu’à celui de mes parents ».
Afin de produire un jus de qualité, Laura choisit évidemment des pommes de qualité. Ensuite, elle les amène à une presse. « Le prix d’une presse est trop élevé. Ainsi, les deux premières années, j’amenais mes fruits à Verlaine. J’ai changé d’endroit pour réaliser le jus de pommes pétillant. En effet, le pressage a lieu à Tournai. Afin de me faciliter la vie, j’y amène à présent mes pommes pour le jus ‘normal’ ». 

> De nouveaux produits, une gestion du quotidien particulière… Tous ces thèmes, c'est dans nos éditions digitales.

Écrire un commentaire

Optionnel