Une collection inestimable volée au père de Marie Gillain à Dalhem

Parmi les milliers d’objets emportés par les auteurs, un fanion de 1936 d’une valeur de 60.000 euros !  

La collection de Philippe Gillain était une des plus belles d’Europe ! Casques, képis, uniformes, munitions et autres reliques militaires constituaient une véritable fierté pour ce passionné de Dalhem. Il y a quelques jours, alors qu’il rentrait de vacances, sa collection avait totalement disparu. Outre la valeur historique, elle a également une incommensurable valeur financière. Une enquête est ouverte.  
 
Le 11 septembre, alors qu’il rentre de quelques jours de vacances, Philippe Gillain fait face au pire cauchemar qu’un collectionneur de sa trempe a à affronter : sa collection militaire, d’une valeur inestimable, a disparu. Dans une annexe de son domicile, ce Dalhemois, par ailleurs père de l’actrice Marie Gillain, entreposait casques, képis, munitions, uniformes et autres reliques, notamment de la Seconde Guerre Mondiale et de l’Entre-Deux-Guerres. Il s’agissait d’une des plus importantes collections d’Europe. Des pièces uniques, chinées depuis son adolescence avec passion.
Quelques jours avant le constat du vol, les auteurs sont visiblement entrés par effraction dans le bâtiment, avant de faire main basse sur les objets. Par quel moyen ? Combien étaient-ils ? Quelqu’un a-t-il vu quelque chose ? Actuellement, la police de la Basse-Meuse préfère garder la plus grande discrétion sur le modus operandi des auteurs, afin de préserver l’enquête. Tout juste apprend-on que la moindre pièce a été emportée par les malfrats, qui ont visiblement agi avec méthode et préméditation.
Mais plus que le moyen, c’est ici le résultat qui est interpellant. A.M.

---> Toutes les infos dans nos éditions digitales.

Les commentaires sont fermés.