Le grand retour des Oies Sauvages ce soir à Dalhem

Un an après leur premier retour sur scène, les Oies Sauvages seront de nouveau face eu public ce vendredi soir dans «la prairie des vachettes» à Dalhem, pour l’ouverture des «Bandas en délire». Une représentation unique malgré les demandes du public et de différents organisateurs.

Entre 2001 et 2011, les fêtards de la région n’avaient d’yeux que pour les Oies Sauvages. Ce groupe animait la plupart des fêtes de village. Et les salles étaient souvent combles. Vous avez sans doute été plusieurs milliers à chanter et danser au rythme des paroles de Michel Hocks et Christine Michel.

Depuis qu’elle a mis un terme à son aventure musicale, la formation n’a accepté qu’à de très rares occasions de remonter sur scène. L’année dernière, l’unique rendez-vous a eu lieu le premier vendredi du mois d’août pour l’anniversaire du Delirium Tremens Band. Cette année, la donne est similaire: les Oies (re)mettront le feu au chapiteau pour l’ouverture de l’événement phare dans la région, «les Bandas en délire».

Le moins qu’on puisse dire, c’est que les Oies Sauvages commençaient à vous manquer. «Nous recevons constamment des demandes. Chaque année, divers comités aimeraient nous voir animer une de leur soirée. Mais nous sommes contraints de refuser. Nous ne souhaitons en effet pas faire marche arrière et repartir dans une longue série de représentations annuelles», explique Michel Hocks, le chanteur de cette formation liégeoise.

«Les Bandas à Dalhem, ça reste un événement exceptionnel qui n’a lieu qu’une fois par an. Nous profitons ainsi de la soirée d’ouverture pour faire encore un peu plaisir à notre public».

L’année dernière, vous étiez plus de deux mille sous le chapiteau pour assister au grand retour des Oies Sauvages. «On ne change pas une équipe qui gagne. Vu la situation, on peut donc s’attendre à vivre un événement similaire vendredi soir. Nous n’avons pas envie de modifier notre répertoire. Et de toute manière, nous n’avons pas le temps pour le faire: nous avons répété deux fois, au début de cette semaine, à la salle des Rouges à Dalhem. Si la première répétition avait duré un peu plus longtemps, nous n’aurions même pas eu besoin de la seconde».

Cela prouve que les Oies Sauvages ont toujours leur répertoire en tête. «Nous nous sommes retrouvés comme si nous ne nous étions jamais quittés. En fait, nous avons tellement joué certains morceaux que nous avons très vite retrouvé nos marques. La machine s’est accélérée et les répétitions ont véritablement été couronnées de succès. Je pense que nous pouvons tenir au minimum trois heures sur scène».

Il faut dire que les différents membres du groupe n’ont jamais quitté l’univers musical!

La soirée s’annonce tout simplement magnifique. «J’ai entendu parler des «Bandas en folie» jusque dans ma région, du côté de Juprelle. J Cela prouve que les Bandas ont toujours la cote! Même si nous ne rajeunissons pas, nous allons essayer de parfaitement lancer ce week-end de folie».

Les commentaires sont fermés.