Bandas: zoom sur les groupes présents samedi à Dalhem

Pour tous les amateurs de Bandas, et Dieu sait s’ils sont nombreux dans la région, le jour le plus attendu de l’année, c’est ce samedi.

Si les festivités débutent vendredi dès 20h30 avec les concerts, sous un chapiteau monté dans « la prairie des vachettes », du Delirium Tremens Band, des Incognitos, une formation musicale composée de six musiciens issus du Sud-Ouest de la France, ainsi que des Oies Sauvages (leur unique représentation annuelle), le plat principal sera servi le lendemain avec la présence de douze groupes de musique.Nos amis français seront évidemment de la partie. L’une des formations les plus imposantes est d’ailleurs la Banda du Périgord, un groupe habitué aux prix les plus convoités dans tous les festivals du genre. Cette banda a par exemple marqué de son empreinte les festivals de Villemoustaussou, Condom, Saint-Astier, Istres, Albi… Et à Dalhem, elle possède également quelques fans, la trentaine de musiciens partageant les mêmes valeurs festives que de nombreux villageois.

La Clau, « la clé » en occitan, est née en 1977 grâce à de jeunes musiciens issus de l’école de musique et de la batterie fanfare. Depuis sa création, ce groupe français fait partie du « « paysage portésien ». C’est son style qui fait sa réputation, son large répertoire allant de la musique traditionnelle à la musique pop en passant par les années 80, les rythmes festayre ou encore la chanson française.

Des spécificités qui raviront un public habitué à la qualité musicale du Délirium Tremens Band de Dalhem.

Répertoire varié


Le Music Band’s Tourcoing, dont l’histoire est assez particulière (après cent ans de bons et loyaux services, ‘la Batterie Fanfare de Tourcoing’ s’essoufflait ; il a donc fallu changer les codes…), offre un répertoire axé sur la variété d’hier mais également d’aujourd’hui.

Un show assez différent de ce que proposera Clap Fanfare. Il s’agit avant tout d’amis qui se retrouvent pour partager avec le public leurs coups de cœur musicaux, arrangés à la sauce fanfare festive ! Ils sautent et jouent dans tous les sens, en prenant et offrant un plaisir énorme au public. Quant à leur répertoire, il passe en revue des stars comme Bruno Mars, Gala, Joe Dassin, Sting… Le tout remixé par une fanfare de rue... Surprenant !

Après les Français, place à nos voisins néerlandais. Koperpoets sera également de la partie, samedi. Le spectacle « Mission impossible » de ce groupe en surprendra plus d’un. Car cette formation possède des musiciens aux capacités musicales aussi drôles que pointues. C’est à cinq qu’ils feront le show dans les rues de Dalhem. On est donc très loin des groupes formés par plusieurs dizaines de musiciens…

Comme l’année dernière, le Delirium Tremens Band de Dalhem a également convié ses amis belges à cette grande fiesta.

Les Marteaux, Zikadonf, Musica Gogo Hé, 7’s Brass ainsi que le Houm Papa Band, une formation présente d’ailleurs depuis le tout premier festival international de Bandas organisé à Dalhem, ne pouvaient évidemment manquer cet événement sous aucun prétexte.

Les commentaires sont fermés.