Mobilisation générale pour sauver le Vallon du Feneur

Le Vallon du Feneur va-t-il disparaître ? La question est plus que jamais d’actualité. Ce qui pousse une bonne partie de la population à intensifier les démarches pour contrer le projet. Une pétition a même été lancée… Et vous êtes déjà nombreux à l’avoir signée !

Il y a six mois, nous écrivions le fait qu’une grande surface pourrait très bientôt remplacer le Vallon du Feneur, cet endroit mythique dont l’énonciation unique du nom permet à de nombreux fêtards, ou même à plusieurs familles, de se remémorer des instants magiques. « C’est une possibilité. Nous sommes dans une phase d’analyse », avouait Arnaud Dewez, le bourgmestre de Dalhem.

 

L’information a rapidement fait le tour de la Basse-Meuse. Ainsi, le plus jeune maïeur de Wallonie a notamment été convoqué à une réunion à ce sujet. « J’avais en face de moi quatre gérants de centres commerciaux. Ces derniers m’ont fait part de leur inquiétude par rapport à la concurrence que pourrait amener l’implantation d’une nouvelle grande surface d’une taille très importante à Feneur. Il faut dire qu’il y en a déjà pas mal dans la région (Warsage, Visé ou encore Barchon) ».

 

Une partie de la population a également décidé de contrer ce projet. Une pétition a même été lancée ! Et cette dernière a le mérite d’être claire : « Le Vallon du Feneur pourrait être entièrement démoli pour faire place à l’aménagement d’un parking d’une grande surface. Or ce bâtiment, de style rustique, a été construit, il y a une quarantaine d'années, afin de devenir un dancing-restaurant. Il a d’ailleurs connu des années de gloire entre 1980 et 1990. Sa notoriété dépassait les frontières : notre clientèle venait parfois de très loin pour danser sur des rythmes endiablés ou partager des instants uniques lors de soirées à thèmes. Bref, il s’agissait d’un endroit familial où il faisait bon venir. On en garde tous des souvenirs riches en joie, rires, amusement, et même rencontres », peut-on notamment lire sur ce document que plusieurs Dalhemois ont signé. 

La population n’a cependant pas toutes les cartes en main… « Hélas, le décès de notre papa a eu raison de cette histoire et nous avons vendu cet établissement », ajoutent les anciens tenanciers. « Notre souhait ? Que ce bâtiment continue à tourner dans le domaine pour lequel il a été construit, c’est-à-dire un établissement public capable de recevoir plusieurs centaines de personnes. Ces dernières années, ce domaine était exploité en tant que salle de réception (mariages, anniversaires, fêtes de famille ou religieuses). Je ne peux concevoir que ce magnifique bâtiment, construit par notre famille, soit démoli, sans qu'il ne soit envisagé une éventuelle reprise, avec peut-être quelques nouveaux aménagements, certes, afin qu'il continue à tourner dans le domaine pour lequel il a été initialement conçu. Il faut sauver le Vallon du Feneur ».

Commentaires

  • Scandaleux ! La Belgique est contre les grands magasins dans ces domaines!! Mais la commune réglemente encore tout dans les coulisses.....et le citoyens ne compte pas.

  • Madame Marie-Claire,
    "La commune ne réglemente pas tout dans les coulisses...". La commune suit les procédures concernant la demande d'un permis d'urbanisme d'un privé sur un terrain privé. Une enquête publique a d'ailleurs été ouverte comme prévu et chaque citoyen peut s'exprimer. Rien ne se fait "en cachette"; la preuve en est cet article où je réponds déjà au journaliste (il y a plusieurs mois) en lui confirmant qu'un intérêt pour un projet privé (carrefour market) existe en effet sur le site.
    La commune n'est pas la demanderesse du projet. La commune doit se positionner sur l'octroi où non d'un permis pour une surface commerciale (carrefour market) sur ce terrain.
    N'hésitez pas à communiquer votre avis à l'administration communale.
    Bien à vous,
    Arnaud Dewez

  • Monsieur Dewez , avec tout le respect que je vous dois , votre réponse m'étonne quelque peu . Etant à la réunion ce jeudi 06/04 à 15 h . , Monsieur Colette représentant le groupe " Carrefour Mestdagh " nous affirmait que l'entité de Dalhem était demanderesse d'un supermarché ou centre commerciale sur son territoire .!?! Alors .....? N'y a t il pas d'autres terrains libres de toute construction et pourquoi pas à Bombaye ou Mortoux , communes qui sont aussi traversées par une route régionale et où l'implantation de ce magasin de 1930 mètres carrés de surface aurait moins d'impact sur les petits commerces locaux . Concernant l'enquête publique , en tant que voisin nous avons été prévenus , mais , sauf erreur de ma part, je n'ai pas vu d'article dans le journal communal ou le Visé magasine qui stipulait que tout un chacun pouvait se rendre à la commune rencontrer les représentants du groupe carrefour pour leur poser l'une ou l'autre question . Je pense que beaucoup de personnes ont été étonnées d'apprendre ces informations .
    Bien à vous, Monsieur .

  • Madame Tewissen, la Commune de Dalhem n'a pas prospecté pour accueillir une nouvelle surface commerciale de cette taille sur la commune. A titre personnelle, la situation actuelle me convenait, la création d'une résidence service avec utilisation du vallon (restaurant, salle des fêtes, pièce commune) aurait été un plus pour nos ainés et une belle reconversion à mes yeux. Il s'agit d'un projet entre privés qui débouche sur une demande de permis et donc une autorisation de la commune. C'est donc notre devoir et notre responsabilité d'analyser "les avantages et les inconvénients" de tout projet sur la commune. C'est pour cette raison que le collège a rencontré monsieur Colette qui nous a exposé le projet et a répondu à nos questions. Il connaît les réticences du collège. Merci pour votre avis et je reste à votre disposition pour en discuter de vive voix si vous le souhaitez.
    Cordialement,
    Arnaud Dewez

  • je ne vois pourquoi ont ne pourrais pas implanter un carrefour market quand ont vois d'autre commune qui ont plusieurs magasins d'alimentation et tout les magasin marche a moins qu'il aie des pot de vin

  • Nous croyons qu’un centre commercial n’appartient pas dans un quartier résidentiel et sur un tel endroit rural. Nous sommes voisins directs et nous rendre très inquiets. Désolé, mais notre expérience avec la municipalité au cours des dernières années n’est pas tellement bien! Certainement quand il s’agit de suivant des procédures équitables et de la communication transparente!

Les commentaires sont fermés.