Alex Woos, le nouveau visage du CPAS

l a été décidé, lors du dernier conseil communal à Dalhem, de remplacer Carine Laduron-Deleu au poste de conseillère au CPAS. Ce sera un homme, Alex Woos, qui prendra le relais. Rencontre avec ce nouveau-venu dans la sphère politique dalhemoise.

Alex Woos s’apprête à devenir un membre actif au CPAS à Dalhem. Un nouveau défi pour cet ancien enseignant. « Je suis né à Maastricht, aux Pays-Bas, le 17 juillet 1949 et j’habite actuellement à Warsage », lance-t-il en guise de présentation, confirmant des informations envoyées par son collègue de parti, Loïc Olivier. « Je suis licencié comme traducteur (anglais et néerlandais) de l'ISTI (institut supérieur de traducteurs et interprètes) à Bruxelles. Pour être précis, j’ai été enseignant durant 33 années à Eupen : j’apprenais l’anglais et le néerlandais à mes élèves ».

 

S’il a accepté de travailler au CPAS, pour le compte du mouvement Renouveau, c’est parce qu’il estime qu'en tant que pensionné, il a une dette envers la société. Le CPAS lui semble ainsi une bonne manière d’acquitter celle-ci. « En fait, je suis pensionné depuis l’âge de 58 ans », reprend-il. « Et, pour être honnête, je peux affirmer que je n’ai pas eu une vie professionnelle très compliquée. Certes, je ne m’intéressais pas, au départ, à la politique. Mais comme je n’ai pas de couleurs précises, je me suis dit que cela pourrait être intéressant de me lancer. Pour l’instant, je n’ai participé à aucun conseil du CPAS. Ce que j’attends avec énormément d’impatience, c’est de découvrir les problèmes au quotidien de certaines personnes et de pouvoir me concentrer sur certains cas ».

 

Une chose est sûre, la culture de ce Dalhemois devrait l’aider à prendre les bonnes décisions. « Je n’ai pas encore prêté serment, ce sera probablement pour le prochain conseil communal. Je dois en effet m’y rendre », ajoute-t-il avant de nous en dire davantage sur ses passions. « Mes hobbies sont variés : je suis moniteur de tennis et sauveteur. Je suis également passionné par la musique. Je joue d’ailleurs de la guitare, du piano et de l’accordéon. Je suis un vrai tintinophile. J’adore aussi les animaux et je lis beaucoup de livres sur l'éthologie, à savoir le comportement animal et humain. De surcroit, je suis un vrai sportif : outre le tennis, je pratique de la natation et cours des joggings ».

 

On peut également affirmer qu’Alex Woos est un adepte de l’humour, ce qui est pratique en politique. « J’apprécie plus particulièrement l’humour anglais (Monty Pythons) », conclut-il avec le sourire.

Les commentaires sont fermés.