Stéphane Pauwels au coeur d’une polémique sexiste après une réflexion sur les blondes: "Carine Galli est une super copine" (Vidéo) - lameuse.be

73

Univers > Foot

Stéphane Pauwels au coeur d'une polémique sexiste après une réflexion sur les blondes: "Carine Galli est une super copine" (Vidéo)

Rédaction en ligne |

Publié le Samedi 25 Février 2017 à

Ce jeudi soir, dans l’émission « 100% Foot », sur W9, Stéphane Pauwels a fait une réflexion à sa collègue Carine Galli qui n’est pas passée inaperçu. Et voilà que le présentateur de la Ligue des Champions sur Club RTL est accusé de sexisme.

Tout est parti d’un débat autour de la saison de La Gantoise en Jupiler Pro League. Car si les hommes d’Hein Van Haezebrouck brillent en Europa League, ils ne sont que huitièmes en championnat. Stéphane Pauwels a donc tenté d’expliquer que les Buffalos ne réalisaient pas forcément une « mauvaise saison », vu que leur objectif était de se qualifier pour les Playoffs 1 et d’ensuite recommencer la lutte pour l’Europe et/ou le titre à (presque) zéro vu la division des points.

Quoi qu’il en soit, plus que son point de vue sur la saison des Gantois, c’est sa manière de s’exprimer à l’encontre de Carine Galli qui a provoqué pas mal de réactions. Après avoir expliqué à la charmante journaliste qu’elle « parlait de ce qu’elle ne savait pas », il n’a pas manqué de lui faire un petit tacle sur sa couleur de cheveux : « Je pense que votre cerveau de blonde ne comprend pas ».

Il n’en fallait pas plus pour choquer certaines âmes et provoquer de nombreuses réactions sur la toile. Plus tard dans la soirée, l’ancien chroniqueur de « La Tribune » a toutefois tenu à mettre les choses au point sur Twitter : « Pour ceux qui n’ont pas compris le 1er degré, Carine Galli, est une super copine et nous bossons depuis des années ensemble. c’est Une TOP ! », a-t-il posté.

Carine Galli, de son côté, n’a pas donné suite à cette réflexion. Et en ce qui concerne le classement de La Gantoise, elle reste sur sa position.

A proximité: l'école va déménager

Réputée pour la qualité de son enseignement ainsi que son grand nombre d’élèves en primaire mais également en maternelle, l’école communale de Saive va déménager. Si le planning est respecté, les cours ne seront plus donnés au sein du bâtiment actuel mais bien à l’ancienne Caserne de Saive à partir de l’année scolaire 2018-2019.

Lors de la rencontre citoyenne organisée à la Caserne de Saive, Marc Bolland en avait déjà touché un mot. « Le Bloc C de la Caserne attend les élèves de l’école communale de Saive. Cette dernière sera transférée ici, à l’instar d’une bibliothèque et très probablement d’une crèche », annonçait le bourgmestre blegnytois.

Plusieurs parents d’élèves étaient évidemment présents dans l’assemblée. « En voilà une belle initiative », lançait notamment une maman d’un jeune garçon de dix ans. « Il y a vraiment de tout dans cette ancienne Caserne militaire. En ce qui concerne l’avenir, les projets ne manquent pas. Quant au parking, il sera nettement plus grand ».

Des propos corroborés par une direction scolaire qui préfère tout de même rester prudente dans ses déclarations à l’image de Michael Javeaux. « Une nouvelle école. De nouveaux bâtiments. Certes, nous ne sommes pas à l’étroit à l’heure actuelle. Mais il s’agit assurément d’un beau projet qui est d’ailleurs toujours en cours de maturation. Nous nous réjouissons. Et ce, même si nous n’avons pas encore effectué de communication officielle. En effet, tout n’est pas encore finalisé ».

Ce projet est cependant plus que jamais à l’ordre du jour. La rentrée scolaire devrait même se faire à la Caserne en 2018. Un énorme changement pour une école qui compte environ 370 élèves et deux directions. « De nombreux jeunes nous rejoignent au quotidien », ajoute l’un des deux directeurs. « Nous avons des classes de la première maternelle à la sixième primaire. Le fait d’avoir deux directions permet d’alléger le travail administratif de chacun. Cette manière de fonctionner n’embête personne. Tout le monde travaille en parfaite symbiose ».

L’Ecole communale de Saive se veut moderne. Raison pour laquelle elle dispose d’un site internet : une véritable mine d’informations pour les parents. Le fait de retrouver un institut avec une telle vision d’avenir à deux pas d’un Business Center est donc complémentaire à sa philosophie globale. Surtout que de nombreux étudiants réalisent des stages au sein d’entreprises basées au cœur de l’ancienne Caserne militaire. Cela pourrait donc ouvrir des perspectives d’avenir ou, en tout cas, donner des idées aux jeunes élèves de Saive ».

Écrire un commentaire

Optionnel