Léon Gijsens furieux après l’accident de ce jeudi sur la N608 (photos)

Alors qu’il empruntait la N608 entre Berneau et Warsage jeudi vers 7h du matin, un conducteur a soudain été ébloui. Il a alors roulé le plus possible à droite de la chaussée, avant de s’encastrer dans un arbre situé à quelques centimètres de la route. Pour Léon Gijsens, furax à l’égard de la région wallonne, c’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase.

Si vous avez emprunté la N608 à Dalhem, vous avez assurément croisé une voiture sur le toit. Cette dernière gisait durant plusieurs heures entre les arbres. Le pare-brise était cassé, les phares à l’avant détruits par le choc. Ce n’est pas la première fois qu’un accident de la sorte survient entre Berneau et Warsage. De nombreux véhicules se sont déjà encastrés dans les arbres de cette nationale. « Ici, il s’agit juste de dégâts matériels. En effet, on ne recense pas le moindre blessé », nous expliquait-on du côté de la police de la zone Basse-Meuse.

 Quoi qu’il en soit, l’histoire se répète, une fois de plus. Les arbres situés sur le bord de cette route représentent un vrai danger, comme l’explique Léon Gijsens, échevin de la mobilité à Dalhem. « Prenons ce nouvel exemple concret. Le chauffeur est ébloui au lever du jour. Pour ne pas prendre de risques, il tient à rouler sur le bord de la route. Il place ainsi son véhicule le plus à droite possible de la chaussée, histoire d’éviter de se retrouver face à face avec un conducteur. Mais comme les arbres se trouvent à quelques centimètres de la route, bardaf, c’est l’embardée ».

Si Léon Gijsens en veut au SPW, c’est pour une raison précise. « Voilà des mois que nous demandons à la région wallonne de faire quelque chose. Il suffit de couper les arbres ! En effet, plusieurs chauffeurs ont déjà terminé leur course contre leur tronc. Quant à leurs branches, elles tombent régulièrement sur la route. Et que dire des feuilles ! Elles rendent la route glissante lorsqu’il se met à geler. Malheureusement, la région wallonne n’a pas encore pris la moindre initiative à ce sujet. Je me demande vraiment ce qu’elle attend. Il est temps de réagir ».

Le hic, c’est que de nombreux arbres situés sur la N608 ont traversé les âges. « C’est vrai, il y a quelques arbres centenaires. Mais la vie des conducteurs n’est-elle pas plus importante ? On nous signale que le SPW songe à réaliser un nouveau tronçon, situé quelques mètres plus loin, raison pour laquelle il n’agit pas lorsque nous lui demandons de couper ces arbres. Mais nous ne voyons rien avancer ! Je vous le jure : rien ne bouge ! La seule solution dans l’immédiat est donc de couper ces fameux arbres. Il y a déjà eu beaucoup trop de grabuge sur cette route. Oui, il est temps qu’on arrête les frais ».

2 (2).JPG

2 (1).JPG

 

Commentaires

  • Triste..... que quelque chose doit être fait à nouveau... avant d’intervenir. Mais la commune aussi peut regarder dans le miroir. Ils sont exactement aussi paresseux quand il s’agit de routes, la pollution, environnement etc...

Les commentaires sont fermés.