Mobilisation pour sauver les battraciens

Chaque année à la fin de l’hiver, un grand barrage à batraciens est monté à Dalhem en collaboration avec Natagora Pays de Herve afin de sauver de l’écrasement des milliers de grenouilles et de crapauds en migration.

«L’objectif est d’éviter à des centaines d’amphibiens en migration de trouver la mort lors de leurs passages sur la grand-route qui va de Mortroux à Val-Dieu», expliquent Jean-Philippe Demonty et Laurent Habets de Natagora.

Le moins qu’on puisse dire, c’est que cette opération est un véritable spectacle pour les amateurs du genre. «Concrètement, les volontaires se relaient pour faire traverser les batraciens piégés dans des seaux disposés tout le long du barrage».

Un appel vient d’ailleurs d’être lancé à toutes les bonnes volontés pour venir aider aux traversées. «Il s’agit d’une excellente occasion de découvrir nos batraciens et de participer à la protection de la nature dans notre région. Pour réaliser ce montage, nous avons besoin de renforts, c’est pourquoi nous faisons appel à tous les volontaires disponibles le 11 février prochain. Toute aide, même pour quelques heures, est bienvenue».

Les personnes qui désirent participer à cette activité ont ainsi rendez-vous ce samedi sur la N650 à Aubin-Neufchâteau. Le chantier se trouve 150 mètres plus bas en direction de Val Dieu. «C’est un gros boulot, et c’est pourquoi nous vous attendons nombreux le matin comme l’après-midi. Pas besoin d’être un Hercule pour participer, il y a aussi beaucoup de travaux légers. À 9h00: rendez-vous sur le parking de ‘la Chaume’. Par souci de sécurité, il est impératif de garer tous les véhicules sur le parking du restaurant. Il est situé sur un petit chemin qui relie la rue du Vicinal à la route de Val-Dieu. À 9h15: creusement de la tranchée (maximum 15cm) et placement des piquets. À 13h00: installation de la bâche et placement des seaux. Cette année, nous remblaierons la tranchée avec du sable».

Mieux vaut prévoir des habits de travail et un gilet fluo (obligatoire), des gants et des bottes ou bottines. «Quant au matériel utile pour ce chantier: bêche, houe, pioche, pelle, brouette… Pour les plus outillés, il serait fort utile d’apporter une masse et une barre à mine, une pince coupante et une visseuse avec embout PZ2. Si vous restez pour les deux étapes, n’oubliez pas de prévoir un casse-croûte».

Les commentaires sont fermés.