Stéphane Pauwels au coeur d’une polémique sexiste après une réflexion sur les blondes: "Carine Galli est une super copine" (Vidéo) - lameuse.be

73

Univers > Foot

Stéphane Pauwels au coeur d'une polémique sexiste après une réflexion sur les blondes: "Carine Galli est une super copine" (Vidéo)

Rédaction en ligne |

Publié le Samedi 25 Février 2017 à

Ce jeudi soir, dans l’émission « 100% Foot », sur W9, Stéphane Pauwels a fait une réflexion à sa collègue Carine Galli qui n’est pas passée inaperçu. Et voilà que le présentateur de la Ligue des Champions sur Club RTL est accusé de sexisme.

Tout est parti d’un débat autour de la saison de La Gantoise en Jupiler Pro League. Car si les hommes d’Hein Van Haezebrouck brillent en Europa League, ils ne sont que huitièmes en championnat. Stéphane Pauwels a donc tenté d’expliquer que les Buffalos ne réalisaient pas forcément une « mauvaise saison », vu que leur objectif était de se qualifier pour les Playoffs 1 et d’ensuite recommencer la lutte pour l’Europe et/ou le titre à (presque) zéro vu la division des points.

Quoi qu’il en soit, plus que son point de vue sur la saison des Gantois, c’est sa manière de s’exprimer à l’encontre de Carine Galli qui a provoqué pas mal de réactions. Après avoir expliqué à la charmante journaliste qu’elle « parlait de ce qu’elle ne savait pas », il n’a pas manqué de lui faire un petit tacle sur sa couleur de cheveux : « Je pense que votre cerveau de blonde ne comprend pas ».

Il n’en fallait pas plus pour choquer certaines âmes et provoquer de nombreuses réactions sur la toile. Plus tard dans la soirée, l’ancien chroniqueur de « La Tribune » a toutefois tenu à mettre les choses au point sur Twitter : « Pour ceux qui n’ont pas compris le 1er degré, Carine Galli, est une super copine et nous bossons depuis des années ensemble. c’est Une TOP ! », a-t-il posté.

Carine Galli, de son côté, n’a pas donné suite à cette réflexion. Et en ce qui concerne le classement de La Gantoise, elle reste sur sa position.

A proximité: deuxième édition de BrasséArt

BrasséArt se tiendra ces 10, 11 et 12 février au Château d’Oupeye. Cette 2ème édition du salon de la bière offrira l’opportunité de déguster entre 50 et 80 bières issues de 21 micro-brasseries.

« Nous avons opéré quelques changements par rapport à la 1ère édition tout en gardant tout ce qui était positif, explique Thomas Kariger. Le village gourmand a disparu pour intégrer le stand gourmand aux côtés de la vingtaine de micro-brasseries. Outre les assiettes de salaison et de fromage, idéales pour un apéritif festif, les amateurs de bière pourront se régaler de burgers revisités et autres mets chauds. L’horaire a aussi été modifié suite à l’affluence de l’année dernière. Le vendredi, BrasséArt sera accessible de 18 à 23h, le samedi de 14 à 23h et le dimanche de 12 à 20h . Quant au prix de l’entrée avec son galopin, elle est de 5€. Et chaque dégustation revient à 2€. Seulement la moitié des microbrasseries sont revenues. Pour le reste, ce sont de nouvelles découvertes ». BrasséArt est l’occasion pour l’amateur de bière de découvrir des blondes, des brunes, des ambrées, des fruitées… produites par les brasseries Curtius, Tits, Korus, de Val Dieu… ou encore, L’Arogante, Anglium… « La brasserie de Warsage viendra présenter ses différents brassins mais aussi, sa bière chaude, termine Thomas Kariger. Quant à Xavier Rico-Garcia de la Monalixa, il fera déguster en avant-première sa Cramignonne, une bière artisanale houblonnée à cru »

Écrire un commentaire

Optionnel